Moscou, figure de proue de l’innovation numérique en Europe

Sergei Kiselev/Moskva Agency
Le McKinsey Global Institute a classé 50 villes à travers le monde en fonction de l’accès de leurs habitants aux nouvelles technologies. Moscou figure ainsi à la première position européenne en matière de mise en place de services publics numériques.

D’après une nouvelle étude du McKinsey Global Institute (MGI), intitulée Villes intelligentes : les solutions numériques pour un futur plus viable, les Moscovites seraient plus en contact avec les services digitaux que n’importe quels autres Européens.

La capitale russe apparait également en seconde position, derrière Londres, pour ce qui est du nombre d’applications numériques liées à la ville et proposées par les autorités locales. Cela peut par exemple concerner des applications d’auto-partage, de vélos en libre-service, de parking, etc.

Lire aussi : Architecture futuriste: à quoi ressemblera le Moscou de demain?

L’étude se penche par ailleurs sur la sensibilisation des citoyens au sujet de ces applications, sur leur usage et leur taux de satisfaction. Les services digitaux ont été séparés en différentes catégories, telles que le développement économique, le logement, l’engagement, la santé, la mobilité, la sécurité, et les services.

Moscou domine ici le classement européen, avec un résultat de 16,8 points, suivie par Paris (16,6), Vienne (15,7) et Helsinki (15,3).

« Au total, Moscou fournit plus de 222 services publics numériques sur ordinateur ou mobile, a déclaré le gouvernement de la ville. Les locaux peuvent utiliser leur compte personnel sur le site MOS.RU afin d’accéder à n’importe quel service de la ville ». En 2017, plus de 259 millions de requêtes ont été effectuées sur ce site et 75% des Moscovites l’utilisent.

Les services numériques les plus populaires auprès des habitants de la capitale sont ainsi l’agenda électronique, le service permettant aux parents d’accéder aux notes de leurs enfants, les services à la personne, le paiement en ligne des contraventions routières, la prise de rendez-vous chez le médecin, etc.

Lire aussi : Urbanisme: comment Moscou a fait peau neuve

« La disposition numérique des locaux est atteinte grâce à l’accessibilité des technologies à Moscou », avance Andreï Belozerov, conseiller en stratégie et innovation au gouvernement de Moscou.

Selon lui, 72% des personnes résidant à Moscou utilisent un smartphone et 99% ont accès à Internet, ce qui constitue le plus haut taux d’Europe. « Chaque citoyen peut être connecté n’importe où, que ce soit un parc de la ville, une école, un hôpital ou simplement dans les transports publics », affirme-t-il.

Le MGI précise en outre que, parmi les conséquences positives de ces avancées technologiques, les « villes intelligentes » pourraient « réduire le taux de mortalité de 8-10%, accélérer les temps de réponse des urgences de 20-35%, réduire le temps de trajet moyen de 15-20% et diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 10-15% ».

Dans cet autre article signé Russia Beyond, découvrez comment le numérique transforme concrètement Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies