Sept règles pour passer le 1er janvier comme un Russe

Mikhaïl Fomitchev/Sputnik
En Russie, le premier jour de l’année est d’habitude une journée... morte. Certes, si le pays ne se distingue à cet égard peut-être pas du votre, certaines subtilités sont toutefois à noter.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le Nouvel An est la fête principale en Russie, la plus attendue et celle célébrée avec le plus d’envergure. Même plus, c’est une véritable féérie qui demande une longue préparation, beaucoup d’argent dépensé en cadeaux (oui, en Russie, c’est au Nouvel An qu’on offre les cadeaux, et non à Noël !) ou nourriture, et des journées entières passées en cuisine à préparer des salades.

Or, le lendemain de la Saint-Sylvestre doit donc refléter pleinement à quel point la fête a été réussi.

Avoir la gueule de bois

Quand la nuit tant attendue arrive finalement, les Russes s’adonnent à la célébration. S’étant mis sur leur 31, ils savourent les plats préparés, arrosent bien leur soirée – au diable les diètes, le mode de vie sain – allument les feux d’artifice, dansent, et ne vont au lit qu’au petit matin.

On aime plaisanter chez nous en disant que, si le lendemain l’on se souvient de la nuit de fête dans tous ses détails et que l’on ne souffre pas de la gueule de bois – la célébration a été un échec.

Se réveiller vers l’heure du déjeuner

Comme nous l’avons bien dit, en Russie, les fêtards vont au lit à l’aube qui, il convient de le rappeler, tarde pendant la saison hivernale. Ainsi, si l’on se couche vers 5 heures de matin, l’on ne se réveille pas avant 13 heures, voire encore plus tard. 

Entrer dans la nouvelle année avec une coupe de mousseux à la main

Ici, on fait nos adieux à l’année qui s’est écoulée en buvant du vin pétillant et on accueille l’avènement de la nouvelle année de la même manière. Cette règle est pratiquement aussi sacrée que celle d’écouter le discours du président à l’approche de minuit.

Manger des salades copieusement couvertes de mayonnaise

Au premier petit-déjeuner de l’année, les Russes mangent les salades qu’il leur reste après la fête. De la mayonnaise au petit-déjeuner ? Facile, surtout qu’il est déjà 14h. Ajoutons à cela des tartines au beurre et caviar ou, comme souvent il n’en reste plus, une oie bien grasse.

Lire aussi : Recette revisitée du légendaire «hareng sous un manteau de fourrure» sans mayonnaise

Regarder des films à la télé

Même ceux qui ne regardent pas d’habitude la télévision, l’allument le 1er janvier pour voir les meilleures créations cinématographiques y passer. Des classiques du cinéma soviétique, de bonnes comédies contemporaines, des films sur le Nouvel An... D’ailleurs, en Russie, Maman, j'ai raté l'avion est un must en ce premier Jour de l’an.

Être paresseux

Ne pensez même pas travailler le 1er janvier. Ici, c’est contraire aux règles de la logique. La seule chose que vous pouvez prévoir, c’est faire la vaisselle ou ranger la maison après la nuit bien arrosée. Habitués à un rythme de vie accéléré, les Russes se permettent la paraisse en ce jour. Camper en pyjama sur le canapé ? Il faut bien savourer ce rare moment de repos.

Faire une promenade

Vers la soirée, quand les Russes reviennent à la vie, ils décident de sortir faire un tour, parfois en costume de Père Gel ou au moins coiffés de son chapeau rouge. Il s’agit principalement d’une lente balade avec des amis, quelques feux d’artifice tirés. S’il fait beau, l’on fait une bataille de boules de neige ou l’on érige un adorable bonhomme de neige.

Bonus (facultatif) – passer chez les proches

Si vous ne l’avez pas encore fait, il est temps de souhaiter bonne année aux proches et aux amis. D’ailleurs, si la paresse vous emporte, il suffit de communiquer avec eux via Zoom. Et n’oubliez surtout pas que l’Ancien Nouvel An, célébré le 14 janvier, approche et qu’il conviendra donc de répéter tout cela !

Dans cet autre article, nous vous présentions dix chansons russes du Nouvel An.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies