Des étrangers racontent leur Nouvel an sur la place Rouge

Reuters
Des foules de gens, du champagne interdit, mais une ambiance incroyable et incomparable! Voici les impressions de touristes étrangers sur la principale fête du pays.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Pour les vacances du Nouvel an, des millions de touristes arrivent à Moscou, principalement d'Europe et des États-Unis. Ils admirent la nourriture locale, la propreté de la ville, l'incroyable illumination du Nouvel an, ainsi que le grand nombre de policiers, qui procure un sentiment de sécurité.

Et, bien sûr, les touristes étrangers veulent tirer le meilleur parti de la capitale parée de ses plus beaux atours et s'efforcent d'être à l'épicentre des événements du Nouvel an sur la place Rouge, pour entendre les carillons du Kremlin rythmer l’entrée dans la nouvelle année. Voici quelques histoires de première main.

File d'attente

Pour commencer, tout le monde ne réussit pas à se retrouver sur la place Rouge à minuit le 31 décembre. Vous devez venir à l'avance, sinon vous courez le risque d'être coincé dans un embouteillage, ou de rester dans la file d’attente près des détecteurs de métaux.

>>> Pourquoi le Nouvel an est-il plus populaire que Noël en Russie?

Lucia, venue d'Italie, rendait visite à un ami qui vivait près de la place Pouchkine. Ils ne sont partis regarder les feux d'artifice au-dessus des remparts du Kremlin qu'à 23h00, bien qu'ils n’aient que 10 à 15 minutes de marche. « La surprise était que la partie de la rue Tverskaïa menant de la maison directement au Kremlin était fermée et nous n’avions pas le droit d’aller vers la place Rouge ». Lucia et ses amis sont donc partis célébrer la nouvelle année sur la place Pouchkine, elle aussi parée de ses illuminations festives, et ils ne l’ont pas du tout regretté. « Je me souviens encore de ce moment avec joie ! Le Nouvel an en Russie est une grande fête joyeuse, peu importe où vous le passez ».

Il fallait réserver à l'avance

En raison de l'afflux important de touristes, les hôtels pendant vacances du Nouvel an sont bondés et les rues très fréquentées. C'est ainsi  que la spontanéité Erwann, originaire de France, s’est transformée en tragédie. En 2014, il étudiait à Nijni Novgorod (400 km à l'est de Moscou), et a littéralement décidé la veille de débarquer à Moscou pour célébrer le Nouvel an sur la place Rouge. « Je pensais naïvement que je pouvais facilement trouver un logement et je n'ai pas réservé de chambre ou de lit dans une auberge ».

Erwann est arrivé dans la capitale le 31 décembre dans l’après-midi, sac au dos. Après une petite balade dans le centre, il a commencé à chercher où passer la nuit, mais n'a pas trouvé un seul hôtel de libre. La situation était compliquée par le fait qu'il ne connaissait pas bien la ville. Il a donc erré pendant plus de trois heures dans la neige, jusqu'à ce que, presque gelé et au bord du désespoir, il trouve tout de même une chambre dans un hôtel.

>>> Que faire à Moscou pendant les fêtes de fin d’année?

« Au final, j'étais tellement fatigué à cause de mon inquiétude et de la randonnée dans les rues enneigées que je me suis instantanément endormi et j'ai complètement raté la fête. Mais à la réception, ils m'ont quand même donné deux mandarines », se souvient Erwann en souriant.

Un Jour de l’an complètement fou

Kun des Pays-Bas a quand même réussi à se rendre sur la place Rouge, bien qu'il se souvienne de cela comme l'un des actes les plus téméraires de sa vie : « Je ne serais jamais allé seul dans une foule aussi dense la nuit, je l’ai fait pour mes amis russes ».

Dans la queue menant au détecteur de métaux situé à l’entrée de la place, il y avait une énorme foule de gens, avec quasiment autant de policiers autour. Mais même ainsi, Kun et ses amis ont réussi à faire passer discrètement quelques bouteilles de champagne.

« Nous les avons sabrées quand le carillon a sonné et nous n'étions pas seuls : après minuit, les pavés de la place étaient parsemés de bris de verre, et après le dernier coup des cloches, la fraternisation des peuples a commencé. L'atmosphère était magnifique - des pétards explosaient, des confettis et des serpentins s'envolaient, tout le monde dansait (il y avait une scène et des artistes ont donné un concert), on se serrait dans les bras et on sautait de bonheur. Je me souviens d'un homme très ivre et de bonne humeur : il est tombé, s’est cassé une dent sur les pavés ; il a ensuite sauté et craché du sang, mais il a continué à étreindre tout le monde autour de lui », a déclaré Kun à Russia Beyond.

>>> Douze plats incontournables d’une table de Nouvel an russe

Trouver une alternative

Pour profiter de l'ambiance unique, il n'est pas nécessaire de se rendre directement sur la place Rouge. On peut la voir de très près et, par exemple, depuis le pont Bolchoï Moskvoretski lors d'une promenade tranquille dans le centre. C’est ce qu’a fait Nicolas aussi avec sa famille du Royaume-Uni. Ils étaient avec un petit enfant, et ils ne voulaient donc pas prendre un bain de foule.

Ils sont arrivés au métro Tretiakovskaïa/Novokouznetskaïa et ont marché le long de l'ancienne et élégante rue Piatnitskaïa, pleine de bars et de restaurants. Ils ont accueilli la nouvelle année directement sur le pont Bolchoï Moskvoretski, d'où s’offre une belle vue sur la place Rouge et le feu d’artifice.

« L'atmosphère était tout simplement incroyable ! C'était beaucoup plus amusant de célébrer le Nouvel an ici qu'au Royaume-Uni, car en Russie, c'est le jour férié numéro 1. Tout le pays ne dort pas, s'amuse et on attend le carillon à minuit ! ». 

Dans cet autre article, découvrez les livres russes à découvrir pour vous reposer durant les fêtes de fin d’année.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies