Cinq arnaques par Internet et téléphone à esquiver en Russie

Getty Images
Il existe de nombreuses façons de voler votre argent à distance, et ce type d'escroquerie est, ces derniers temps, en plein essor en Russie.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les appels ont généralement lieu tôt le matin, lorsque vous êtes encore à moitié endormi. Une voix masculine imposante, ou une voix féminine inquiète vous affirme représenter votre banque et vous pose immédiatement des questions : « Venez-vous d'envoyer de l'argent de votre compte bancaire à une personne située à [insérer ici une ville russe éloignée] ? ». De toute évidence, vous ne l'avez pas fait. L'interlocuteur vous demande donc de fournir les informations relatives à votre carte de crédit afin de bloquer immédiatement la transaction, car vous pourriez être victime d'une fraude.

Ironiquement, vous êtes bien victime d'une arnaque, mais pas celle évoquée par cet individu, qui n’est en réalité aucunement employé de votre établissement bancaire. En effet, de nos jours, pour voler votre argent, les criminels n'ont pas besoin de vous interpeler dans la rue en pointant une arme sur vous, ni de saisir le code secret de votre coffre-fort. Le seul code dont ils ont besoin est celui que vous recevez dans un court message envoyé par votre véritable banque. Et un téléphone portable suffit pour cela, à condition que l'interlocuteur soit convaincant et que vous soyez soit distrait, soit pressé, soit crédule.

Fraudeurs se faisant passer pour le service sécurité de votre banque (phishing)

Le mécanisme est assez simple : les fraudeurs sont généralement des manipulateurs professionnels qui savent se faire passer pour des membres du service de sécurité bancaire. Leur principale compétence consiste à vous attraper à un moment inhabituel ou peu commode, à vous prendre par surprise et à vous faire dicter le code de confirmation pour une authentification à deux facteurs. Le reste n'est que pure mécanique : les criminels utilisent le code pour accéder à votre compte bancaire sur Internet et transférer immédiatement l'argent. Cette façon de voler est également appelée « phishing » (ou « hameçonnage »), car ils « pêchent » vos données de sécurité (les hackeurs remplacent généralement la lettre « f » de « fish » par « ph », un clin d'œil à la forme originale de piratage connue sous le nom de « phone phreaking »).

Comment éviter cela : les services de sécurité des banques vous appellent rarement par téléphone et, s'ils le font, ils ne vous demandent jamais vos codes de sécurité. Il est donc préférable de raccrocher dès que cette requête est formulée. Et surtout, la sécurité des banques ne vous pressera jamais de la sorte, tandis que les criminels vous bombardent de questions nerveuses et vous demandent de tout faire rapidement – bien entendu afin que vous n'ayez pas le temps de vous arrêter pour réfléchir à ce qui se passe.

Lire aussi : Guide des arnaques de Russie, comment éviter de tomber dans le panneau ?

Faux sites web

Faux compte Instagram de la chaîne de magasins vestimentaires H&M en Russie

Cette forme d'escroquerie est très populaire en Russie, car la majorité des Russes ne possèdent pas une connaissance immédiate de l'anglais et ne reconnaissent pas nécessairement les petites erreurs dans les adresses de sites web écrites en caractères latins.

Les fraudeurs créent des centaines de faux sites web et comptes Instagram se faisant passer pour ceux de vraies entreprises. Ils utilisent des milliers d'utilisateurs (généralement des bots) pour imiter une certaine activité dans les commentaires et faire augmenter le nombre d'abonnés de leurs fausses pages de réseaux sociaux. Ils proposent les mêmes produits et services que de véritables sociétés, mais seulement en apparence. Pour paraître plus attractifs, ils offrent aussi souvent d'énormes rabais ou un tirage au sort avec une petite mise. Dès que vous envoyez votre argent, ils disparaissent.

Comment éviter cela : lisez toujours attentivement l'adresse du site web/du profil de l'institution, consultez les sections de commentaires, en recherchant des commentaires répétitifs qui imitent l'activité réelle des utilisateurs.

Fraude sur les sites de rencontres

Les escroqueries sur les sites de rencontres sont généralement réalisées par des manipulateurs psychologiques expérimentés, tout comme les escroqueries par hameçonnage, sauf que dans ce cas, le processus est beaucoup plus long et prend des jours, voire des mois.

Les escrocs créent des profils de rencontre de personnes en apparence attrayantes : belles photos avec des voitures de luxe, des photos de vacances dans les meilleures stations balnéaires, etc. Après un bref échange de messages, l'escroc, se faisant passer pour l’âme sœur idéale, déclare à la victime qu'elle est tombée amoureuse, lui fait des compliments et des flatteries et l'invite bientôt à passer du temps ensemble dans un endroit lointain et fascinant. La victime, enchantée à l'idée que ses rêves deviennent réalité, accepte. Mais soudain, le malfaiteur indique qu'un léger désagrément est survenu – soit sa carte de crédit est bloquée pour le paiement, du billet par exemple, soit la transaction ne se fait pas... Finalement, la victime est invitée à envoyer de l'argent sur le compte de l'escroc – ce dernier promet de le rembourser le plus rapidement possible. Il est évident que dès que l'argent est transféré, le séducteur ou la séductrice disparaît et le profil est simplement supprimé.

Le schéma varie en fonction du sexe de la victime, de sa situation financière, etc. Les escrocs peuvent se faire passer pour des femmes avec des enfants qui ont besoin d'aide, ils peuvent demander à la victime de ne payer qu'une petite somme d'argent pour la livraison d'un cadeau surprise, et même envoyer des photos de billets qu'elle « vient d'acheter », et lui demander de rembourser sa « part », parce que l'hôtel est « déjà payé », mais le principal piège reste toujours le même : la victime est incitée à envoyer de son plein gré de l'argent à un inconnu.

Comment éviter cela : demandez à votre interlocuteur de montrer ses comptes sur les réseaux sociaux et vérifier s'il s'agit d'une vraie personne. Il faut également faire attention s'il commence à vous inonder de compliments et de confessions d'amour quelques minutes après le début de la conversation. Il est également utile de demander à la personne qui vous a donné rendez-vous d’organiser un appel vidéo. Les fraudeurs disparaissent généralement dès qu'ils ont compris que la victime commence à soupçonner quelque chose.

Lire aussi : L’arnaque des séduisantes femmes russes appâtant les étrangers sur le Web

Fausse charité

Une autre variété d'arnaques basées sur les sentiments sincères des gens sont les fausses œuvres de bienfaisance. Sur Internet, on voit souvent des personnes qui demandent à financer des traitements ou des médicaments pour des enfants souffrant de maladies difficiles (maladies génétiques, cancer, etc.). Ces messages sont toujours accompagnés de photos de ces enfants qui font couler des larmes et de longs textes émouvants exhortant à sauver leur vie. Plus le message est larmoyant, plus il s'agit d'une escroquerie : vous finirez par envoyer votre argent à des personnes malhonnêtes.

Comment éviter cela : vérifiez soigneusement les données d'enregistrement du fonds, les numéros de compte et de facture, etc. Et recherchez les images de ces enfants sur Internet – vous « aidez» peut-être un enfant guéri depuis longtemps, ou pire encore, une photo d'archive. Certaines de ces photos circulent sur le Web depuis des années et des années.

« Maman, je suis dans le pétrin, je t'expliquerai plus tard »

Cette fraude populaire n'a même pas besoin de connexion à Internet. En général, les arnaqueurs utilisent des bases de numéros de téléphone portable (vendues illégalement sur le Web) pour rechercher des femmes qui ont des enfants adolescents. Les fraudeurs leur envoient de courts SMS avec des textes comme « Maman, c'est moi, je t’écris depuis le portable d'une autre personne. J'ai eu de gros problèmes avec la loi, je ne peux pas t'expliquer pour l'instant, mais s'il te plaît, envoie [une certaine somme d'argent] à ce numéro dès que tu peux ! ».

Cela donne l'impression que le fils ou la fille de la femme essaie de soudoyer la police ou de se racheter auprès de certains criminels. Ces messages sont généralement envoyés la nuit ou tôt le matin pour prendre la victime par surprise, et, comme dans l'arnaque n°1, l'expéditeur demande ici de tout faire très vite. Certaines mères inquiètes peuvent vraiment envoyer leur argent à une telle demande, alors que leurs enfants sont encore en vie et en bonne santé.

Comment éviter cela : appelez simplement vos enfants sur leur vrai numéro et demandez si tout va bien ; ou répondez au message en posant à l'expéditeur une simple question sur votre famille !

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq types de mendiants à éviter en Russie et comment aider ceux qui en ont vraiment besoin.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies