La gopnik attitude: comment ressembler à une véritable racaille russe?

Sputnik, Russia Beyond
Aucune obligation de respecter l’ensemble des instructions qui vont suivre. Sachez toutefois qu’en les appliquant à la lettre, vous aurez certainement… un super déguisement pour Halloween!

Ensemble Adidas (et chaussures en cuir)

À l’époque soviétique, la marque Adidas apparaissait comme le symbole du non-conformisme, puisque l’intelligentsia la désapprouvait. Un dicton disait d’ailleurs : « Aujourd’hui, tu portes un Adidas, demain, tu vendras la Patrie ».

Or, après la chute de l’URSS, le survêt’ Adidas est devenu un élément distinctif de la sphère criminelle. Tous succombaient au charme de la marque aux trois bandes. De la brute au délinquant, de la racaille (désigné en russe par le mot gopnik) aux anciens soldats, sans oublier les athlètes, pauvres, mais prometteurs.

Même les prisonniers en portaient, la plupart des prisons ne fournissant aucun uniforme. Pendant les « sauvages » années 1990, d’anciens athlètes se tournèrent vers la délinquance, qui leur permettait de joindre les deux bouts, et portaient généralement le même survêtement qu’à l’entraînement.

>>> Six superpouvoirs du gopnik, la racaille de Russie

Si vous aspirez à rejoindre la mafia russe, une tenue Adidas est un must-have. En bonus, combinez-la à des chaussures en cuir bien cirées. Et pour les pros, adoptez ce style tout au long de l’année.

Adoptez-moi cette coupe (et correctement, s’il vous plaît)

La petite frappe russe a une coupe de cheveux tout à fait caractéristique, qui a même défilé sur un podium, à Paris. Facile à faire, facile à porter, respectez juste ce principe de base : optez pour une frange couvrant bien le front et ressemblant à un peigne. Frange qui sera du plus bel effet sur un crâne pour le reste rasé.

En ce qui concerne l’origine de cette coupe de gangster, deux théories s’affrontent : la théorie de l’armée et la théorie culturelle. Quoiqu’il en soit, le résultat est identique.

Mâchouiller des semetchki (graines) sans arrêt

Pour vous le dire franchement, tous les Russes mangent des graines de tournesol, ce n’est pas l’apanage des voyous. Toutefois, ces derniers ont le monopole de leur consommation dans l’espace public !

>>> Trois reines de beauté russes qui ont eu un destin tragique

On ne leur jette pas la pierre : lorsque vous commencez, il est presque impossible de s’arrêter. Seuls la pudeur et un sentiment de honte peuvent vous retenir de manger cet en-cas ailleurs que chez vous. Mais aucun de ces sentiments n’arrêterait un authentique membre de la mafia. Les vrais s’en servent une pleine poignée au parc, au musée, à un mariage, en orbite… sans se soucier des déchets qu’ils laissent derrière eux.

La mastication est aussi un acte de provocation : essaie de me remonter les bretelles si jamais je laisse des coques de graines derrière moi, et je te donnerai la raclée de ta vie !

Pratiquer le squat (dans des lieux insolites)

Dans les prisons soviétiques, les détenus n’avaient aucun endroit pour s’asseoir pendant leur temps libre, et il était inacceptable de se retrouver le postérieur à même le sol. Voilà comment la culture du squat a fleuri. Elle s’est ensuite étendue au reste de la société lorsque les petites canailles l’adoptèrent pour se donner des airs de durs à cuire. Rebelle ou pas, personne ne doutera de votre appartenance à la mafia russe si vous restez accroupi assez longtemps. Et plus insolite est le lieu où vous le faites, plus authentique sera l’image dont vous jouirez.

Gardez toujours la pêche

>>> Rois du crime: les quatre chefs de gangs les plus célèbres de Russie

Le gop-stop, la philosophie derrière toute cette culture des petits larcins et agressions, requiert, en général, une certaine approche de la vie : l’auteur des méfaits doit accepter sa pauvreté chronique, être suffisamment optimiste, se rendre compte que son existence ne changera pas, tout en apprenant à profiter de tout ce qu’elle pourra apporter à certains moments.

C’est compliqué, on ne le nie pas, mais cette mentalité a influencé plusieurs générations de gopniks en Union soviétique, puis en Russie. Si vous rêvez de rejoindre les rangs des petites frappes russes, soyez à la fois romantique, optimiste et opportuniste, et saisissez les difficultés de la vie à bras le corps et avec le sourire.

Dans cet autre article, nous vous expliquons pourquoi la Russie voue une passion dévorante pour les survêtements Adidas.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies