Ces cinq gestes que seuls les Russes comprennent

Pavel Inzhelevsky, Natalya Nosova
L'un de ces gestes est exclusivement russe, tandis que les autres ont une signification particulière dans notre culture. Découvrez ce court guide vidéo pour vous faire comprendre dans le plus grand pays du monde.

Effleurer le cou d’un doigt

C'est un geste célèbre et exclusivement russe lié à la boisson. La légende raconte que lors de la construction de Saint-Pétersbourg, un artisan russe inconnu a donné des conseils avisés en matière d'ingénierie concernant la construction de la forteresse Pierre et Paul. En conséquence, Pierre le Grand a proposé à l'homme la récompense qu'il souhaitait. Rusé, l'artisan a donc demandé qu’on lui fasse sur le cou une marque (littéralement, comme une vache) lui permettant de boire gratuitement dans n'importe quelle taverne russe : le type entrerait simplement, pointerait du doigt sa cicatrice et boirait gratuitement. Nous ne savons pas si la légende est vraie, mais le geste a survécu à ce jour (mais ce n’est pas la seule tradition en matière de consommation de boissons en Russie).

Lire aussi : Ces moyens simples de donner une touche russe à votre fête

Chich

À travers les âges en Russie, ce geste particulier - qui consiste à coller son pouce entre l’index et le majeur - équivaut à montrer votre majeur à une personne. Par exemple, au XIXe siècle, un bagarreur notoire appelé Iakoubovitch a été représenté avec les doigts en forme de chich, provoquant un scandale majeur.

L'équivalent brésilien et portugais du chich est considéré comme un geste chanceux, alors qu'en Allemagne, il a des connotations sexuelles et est très offensant. Au Japon, en Corée et en Chine, ce geste signifie également la copulation, comme c’était le cas en Russie. Mais maintenant, ce signe n’est plus vraiment vulgaire. Le chich est parfois utilisé pour chasser les mauvais esprits ; la plupart du temps, il signifie simplement « tu n’obtiendras rien ».

Lire aussi : Froid extrême, hackeurs, ours… Pourquoi la Russie est le pays de tous les dangers?

Tenir le bord de la main sur la gorge

« J'en ai assez » ou « J'en ai marre » - c'est ce que ce geste signifie, et non, cela n'a aucun rapport avec la nourriture. Vous ne pouvez pas l'utiliser pour dire que vous êtes rassasié - votre hôte penserait plutôt que vous ne voudrez plus jamais de sa nourriture.

Une claque sur le front

Le « facepalm » en tant que geste est maintenant arrivé en Russie, grâce aux mèmes Internet. Mais un facepalm implique de couvrir votre visage (yeux et nez) avec votre main, alors que le geste traditionnel russe est quelque peu différent. Il veut dire « Que je suis stupide ! » ou plus souvent « J’ai oublié de… (éteindre le four, nourrir le chat, payer les impôts, etc.) »

Lire aussi : Six plats russes qui vont vous réchauffer pendant l'hiver

Se frotter le pouce contre l'index et le majeur

« Quand un bébé de comptable naît, la première chose qu’il apprend à faire est de réunir son pouce, son index et son majeur », dit une blague. Ce geste est maintenant presque obsolète et est utilisé par les générations plus âgées, mais il était omniprésent à l'époque soviétique : quand on voulait demander ou proposer un pot-de-vin, montrer qu’on n’avait pas d'argent ou en demander, on recourait à ce geste.

Dans ce second article, nous vous proposons cinq autres raisons d’être fier de vos origines russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies