Trois reines de beauté russes qui ont eu un destin tragique

Alexander Ovchinnikov/TASS; Vitaliy Arutjunov/Sputnik; Wikipedia
Ces reines de beauté malchanceuses ont souffert de la drogue ou sont tombées sous le charme de malfrats.

Svetlana Kotova, finaliste de Miss Russie 1996: assassinée

La police l’a recherchée pendant des mois. Finalement, en mai 1997, une valise remplie de membres d’un corps a été découverte près d’Athènes, en Grèce. Tout avait commencé en 1996.

Svetlana Kotova n’a pas réussi à s'emparer de la couronne du concours Miss Russie en 1996, mais en tant que finaliste, elle est devenue célèbre. Sa carrière a décollé après qu’elle eut signé un contrat avec une agence de mannequins moscovite, RED STARS.

En décembre 1996, elle a rencontré un homme extraordinaire dans une discothèque de Moscou. Il était chevaleresque, courtois et riche. En quelques jours, la beauté âgée de 22 ans est tombée folle amoureuse du célèbre tueur à gage russe Alexander Solonik, un fugitif recherché qui a pris la fuite pour la Grèce malgré ses « visites d’affaires » occasionnelles dans son pays.

>>> Trois tueurs à gages tristement célèbres des «sauvages années 1990»

En janvier 1997, Kotova a pris une semaine de vacances avec RED STAR pour rendre visite à son nouvel amant en Grèce, où le tueur à gages louait une villa extrêmement chère et vivait dans le luxe.

Kotova, qui séjournait pour la première fois à l’étranger, était en contact avec sa famille tous les jours, mais pas le 31 janvier. Ce jour-là, un vieil ami et un des « collègues » du tueur à gages, Sacha Soldat, a rendu visite au couple dans la villa de Solonik. Kotova a été abattue en tant que témoin. Son cadavre démembré a été découvert dans une valise quatre mois plus tard, près d'Athènes.

Alexandra Petrova, Miss Russie 1996: assassinée

Elle a revendiqué le titre de plus belle femme de Russie à seulement 16 ans. En compétition pour la couronne contre la finaliste malheureuse Svetlana Kotova, Petrova s'est emparée de la couronne et été victime de la malédiction.

En quelques années à peine, Petrova s’est imposée dans le secteur du mannequinat mais n’est pas parvenue à trouver l’amour. Tout a changé quand elle a rencontré Konstantin Tchouviline, 35 ans, dans sa ville natale, Tcheboksary. L’homme étant dans les affaires, et contrôlait les marchés de la ville. Certains décrivent Tchouviline comme un membre influent d’une bande criminelle qui avait réinvesti ses fonds dans le secteur juridique.

>>> Retour en images sur le tout premier concours de beauté d’URSS

Quoi qu'il en soit, Tchouviline était la cible d'un meurtrier qui attendait le couple et deux autres hommes d'affaires dans la cage d’escalier d'un complexe d'appartements à Tcheboksary.

Une balle perdue a atteint Petrova. Miss Russie, âgée de 19 ans, est décédée le 18 septembre alors qu’on l’emmenait à l’hôpital, deux jours avant son vingtième anniversaire.

Anna Malova, Miss Russie 1998: emprisonnée

Anna Malova a été sacrée plus belle femme de Russie en 1998, à l’âge de 27 ans. Presque immédiatement après son triomphe, Malova s’est classée parmi les dix finalistes du concours de beauté Miss Univers qui s’est tenu à Hawaii.

« Il n'y a pas de différence entre les jeunes de la nouvelle génération, car ils aiment tous les mêmes choses, ils aiment sortir, aller dans les clubs, ils aiment les mêmes choses », a déclaré cette beauté blonde timide quand quelqu’un lui a demandé ce que la Russie et le Ghana avaient en commun.

>>> Rois du crime: les quatre chefs de gangs les plus célèbres de Russie

Malova aimait peut-être un peu trop ce genre de choses. La reine de beauté a signé un contrat avec une société de mannequinat américaine et s’est installée aux États-Unis pour y travailler. Les problèmes de drogue ont commencé rapidement et Malova a été arrêtée à plusieurs reprises pour avoir volé des calepins d’ordonnances, un petit larcin et l'agression d'un autre patient dans un établissement médical spécialisé dans la toxicomanie.

Malova a été arrêtée pour la dernière fois en 2011 et libérée en 2013 après sa réhabilitation.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les trois tueurs les plus meurtriers de Russie durant les « folles années 1990 ».

Retrouvez d’ailleurs ici quinze choses qui rendront nostalgique tout enfant ayant grandi dans la Russie des années 1990.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies