Chauffeurs, fossoyeurs, novices de monastère: à qui laisser un pourboire en Russie?

Getty Images
La règle principale: ne laissez un pourboire que si vous êtes vraiment satisfait du service. Personne ne vous extorquera un pourboire en Russie (à une exception près).

Serveurs

Les Russes laissent presque toujours entre 5 et 15% du montant de la note en pourboire aux serveurs.

Dans certains restaurants, les pourboires sont inclus dans l’addition à titre de frais de service. Toutefois, sur la plupart des notes des institutions russes, vous trouverez la phrase : « Les pourboires aux serveurs sont les bienvenus, mais ils restent toujours à votre discrétion ».

Personne ne vous reprochera à haute voix de ne pas avoir laissé de pourboire ou ne vous demandera ce qui ne vous a pas plu au juste, c’est impensable. Très probablement, le serveur sera juste vexé.

Serveurs derrière le comptoir

Si vous commandez de la nourriture et des boissons à une personne au comptoir et que vous les apportez vous-même à une table libre, la règle des 10% cesse d’être trop stricte. À service minimum, pourboire minimum.

Lire aussi : Dix choses qu'un étranger ne devrait jamais faire en Russie

Courriers et livreurs de pizza

Lorsque vous commandez des plats à la maison, les frais de livraison sont souvent soit déjà inclus dans le prix, ou la livraison est gratuite à partir d'un certain montant de la commande. Dans le premier cas, les pourboires ne sont pas nécessaires. Dans le second, un pourboire peut-être laissé, surtout si vous avez commandé 20 pizzas pour une grande fête.

Barmans

Si vous commandez des boissons au bar, il est de coutume de laisser un petit quelque chose au barman. Les pourboires peuvent représenter jusqu'à 2/3 du salaire officiel (plutôt faible) des personnes travaillant derrière le comptoir. Par conséquent, de nombreux clients utilisent régulièrement des pourboires pour se lier d’amitié avec le barman et obtenir des boissons sans trop d’attente.

Mais tous les clients n'aiment pas cette approche. « Un ami a essayé de m'apprendre à parler avec emphase aux barmans de bars à cocktails (à Moscou, il est courant de laisser un pourboire à celui qui mélange votre cocktail), mais cela ne s'est pas transformé en habitude : ce faux intérêt m’a toujours exaspéré », explique Arseni Smolov de Moscou.

Salons de beauté

On laisse aux coiffeurs, esthéticiennes et manucures un pourboire, mais seulement si vous avez vraiment aimé le service. Si vous avez passé un bon moment et que vous appréciez le résultat, ne soyez pas radin, ces personnes reversent souvent un pourcentage important de leurs bénéfices au propriétaire du salon.

Lire aussi : «Le papier toilette n'est pas frais»: les meilleurs commentaires de clients en colère de Russie

Employés de stations-service

Il est de coutume de laisser un pourboire à l’employé qui fait le plein de votre voiture, mais de nombreux conducteurs ont découvert comment contourner cette règle et refusent simplement les services supplémentaires. Une personne peut ouvrir le réservoir elle-même, insérer la pompe, faire le plein, payer le prix de l'essence et s'en aller, ne laissant aucun pourboire à personne.

Le pourboire d’un employé de station-service dépasse rarement 10 à 20 roubles, mais il arrive parfois que des clients généreux laissent 150 roubles. Le pourboire ne dépend pas du nombre de litres de carburant remplis.

Chauffeurs de taxi

En Russie, les chauffeurs de taxi reçoivent rarement des pourboires, car de nombreux clients choisissent de commander et de payer le taxi via des applications mobiles et n'ont tout simplement pas de liquide sur eux.

Si vous n'avez pas d'application et que vous payez en espèces, un pourboire de 5 à 10% est le bienvenu si le service vous a plu.

Guides

Si vous avez engagé un guide pour une visite privée et que vous vous êtes bien amusés, pourquoi ne pas donner un pourboire ?

Lire aussi : «Attention aux morses»: ces panneaux insolites qu’on ne trouve qu’en Russie

« Il est préférable de ne pas laisser de pourboires aux guides de musées, parcs et réserves naturelles. Bien sûr, ils sont souvent très mal payés, mais en général ils peuvent être sévèrement punis par les autorités pour ça », explique Evgueni Maslov, qui a une riche expérience en tant que guide touristique.

Novices des monastères

Ne laissez jamais de pourboire à un novice dans un monastère, même s'il vous a personnellement fait visiter les lieux. « En aucun cas il n'est impossible de donner de l'argent à des novices, car beaucoup de gens viennent au monastère pour reconstruire leur vie (y compris des toxicomanes, alcooliques, etc.), et l'argent peut les conduire au péché et à la tentation ». Par conséquent, les novices ne devraient pas recevoir de pourboire », déclare Anastasia Pokrova, dont les proches parents ont été personnellement confrontés à une telle situation.

Fossoyeurs

Lors des funérailles, les hommes qui creusent et placent la tombe en terre reçoivent généralement un pourboire assez considérable, dont le sens intrinsèque est qu'on paie pour ne plus les revoir. « Ils ne demandent rien, mais l'agent des pompes funèbres prévient à l'avance : n'oubliez pas de payer. Pour être honnête, cela ressemble un peu à de l’extorsion de fonds, mais à un enterrement, vous n’y pensez probablement pas beaucoup », a déclaré Anastasia Pokrova, dont les proches parents ont personnellement été confrontés à cette situation.

Avez-vous besoin de quelqu'un pour vous faire la queue à votre place ou souhaitez-vous briser des meubles sans redouter conséquences ? En Russie, c’est possible ! Pour en savoir plus, suivez le lien.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies