«Attention aux morses»: ces panneaux insolites qu’on ne trouve qu’en Russie

Evgeny Biyatov / RIA Novosti
Certains panneaux de signalisation en Russie ne correspondent pas à la Convention de Vienne sur la signalisation routière, et pour cause : ils sont installés par des activistes ou par des collectifs artistiques. Certains concernent les animaux, d’autres puisent leur source dans les œuvres littéraires. Parfois, ces panneaux transmettent un message social. Nous avons réuni les panneaux de signalisation les plus drôles, légaux et moins légaux, rencontrés dans différentes villes russes.

Crédit : Evgeny Biyatov / RIA NovostiCrédit : Evgeny Biyatov / RIA NovostiLe panneau « Attention aux morses » a été installé dans le pavillon Tchoukotka pendant le Forum économique oriental en 2016 à Vladivostok.

Crédit : Vladimir Smirnov / RIA NovostiCrédit : Vladimir Smirnov / RIA NovostiOlkhon est la plus grande île du plus grand lac du monde, le Baïkal. En hiver, quand l’eau gèle, des routes sont tracées à même la glace, elles sont accompagnées de panneaux de signalisation : « Charge utile autorisée des véhicules – 5 tonnes », « Vitesse conseillée –  10km/h », « Stationnement interdit », etc.

 

Le panneau « Attention aux chasseurs de Pokemons ! » est apparu à Saint-Pétersbourg dans une zone de forte concentration de Pokemons du jeu mobile Pokemon GO. Cependant, le « panneau d’avertissement » a été rapidement retiré.

Crédit : Moskva AgencyCrédit : Moskva Agency

Le panneau « Attention aux zombis ! », installé à Moscou au centre d’expositions Sokolniki, avertit les conducteurs de la présence de piétons incapables de lâcher leurs gadgets même en marchant.

Crédit : Danil TchourilovCrédit : Danil Tchourilov

« Attention aux écureuils ! », avertit ce panneau installé sur le quai Sverdlovskaïa à Saint-Pétersbourg. Les petits rongeurs sont souvent observés dans les environs.

Crédit : Vladimir Fedorenko / RIA NovostiCrédit : Vladimir Fedorenko / RIA Novosti

Oui, la Russie a son propre Paris. Il s’agit d’un village du district Nagaïbakski dans la région de Tcheliabinsk (1500 km à l’est de Mosou). Le Paris russe a même sa tour Eiffel – elle a été installée en 2005 et sert de poteau de téléphonie mobile.

Crédit : Administration de la ville de BarnaoulCrédit : Administration de la ville de Barnaoul

D’étranges panneaux de signalisation représentant des animaux sur des plaques réfléchissantes jaunes ont apparu à Barnaoul l’année dernière. La campagne vise à attirer l’attention des conducteurs aux violations des règles de circulation. Les conducteurs qui ne respectent pas les règles sont associés aux chèvres et aux moutons par l’administration de la ville de Barnaoul.

Crédit : Evgeny Biyatov / RIA NovostiCrédit : Evgeny Biyatov / RIA Novosti

Le panneau « Interdit de parler aux inconnus » est apparu près des étangs du patriarche à Moscou, et fait référence au roman du célèbre écrivain Mikhaïl BoulgakovLe Maître et Marguerite. Le panneau représente les personnages du livre : le diable Woland, Koroviev et le chat surnommé Béhémoth. Lisez le premier chapitre du roman, dont l’action se déroule aux étangs du patriarche, et vous comprendrez pourquoi ce panneau est si utile.

 

 

Le collectif artistique Yav a installé des panneaux alternatifs aux slogans encourageants à Saint-Pétersbourg. Le panneau « Secoue ton cerveau » se trouve devant le musée Russe.

Crédit : Pavel Lisitsine / RIA NovostiCrédit : Pavel Lisitsine / RIA Novosti

Vous ne verrez jamais un tel panneau sur la voie publique ! Le panneau « Attention aux chars » peut être vu lors des entraînements militaires sur les polygones ou lors des défilés d’engins militaires.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Lire aussi :

Tout savoir sur la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg

Moscou, une mégapole au milieu des nuages

Quand artistes et designers s’inspirent de la céramique russe de Gjel

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.