Cinq choses que les Russes font systématiquement à l’approche de l’hiver

Denis Kozhevnikov/TASS
Les changements de saisons en Russie impliquent une forte adaptation compte tenu des extrêmes variations climatiques. Avant que les premières neiges ne tombent, tout Russe qui se respecte passe ainsi chaque année par un véritable rituel. Adoptez donc ces habitudes mises au point durant des décennies par les locaux afin de vous préparer aux jours les plus froids.

1. Changer ses pneus

La plupart des Russes commencent leurs préparatifs pour la saison hivernale en adaptant leur véhicule. Bien qu’il y ait de nombreuses modifications à y apporter, les pneus-neige restent l’élément clef.

Il n’existe pas de date définie à laquelle la population doit changer obligatoirement ses pneus, et cela requiert par conséquent de bonnes connaissances et de la pratique pour le faire précisément juste avant qu’une couche blanche ne recouvre les routes. En effet, faites-le trop à l’avance et l’on vous regardera bizarrement, faites-le trop tard et vous serez paralysé sur la première voie enneigée. Le mieux est donc de procéder lorsque la température moyenne tombe sous les 5° et y reste durant plus de 5 jours.

Lire aussi : Pourquoi la Russie est-elle si froide?

D’autres pratiques pré-hivernales pour les voitures consistent à vider le réservoir d’eau du lave-glace pour y mettre du liquide antigel, à remplacer les tapis de sol en moquette facilement salis par d’autres en gomme, à charger la batterie et à placer une pelle dans la voiture pour les épisodes de fortes neiges comme celui présenté en images dans cet autre article

2. Sécuriser sa datcha

Tout comme pour leur voiture, les Russes doivent préparer leur datcha pour l’hiver. Il est ici question d’un complexe processus pouvant occuper une famille durant des jours. Cela commence habituellement par un nettoyage minutieux des intérieurs : lavage du sol et des étagères, mais aussi des vêtements, serviettes, linge de maison et rideaux, et recouvrement de tous les meubles avec des draps ou autres.

Les extérieurs ont eux aussi besoin d’attention : on s’assure que le toit est intact, car dans le cas contraire cela peut engendrer des fuites à la fonte de la neige au printemps, on ferme les fenêtres avec des volets afin de les protéger des éléments, on vide aussi l’eau de tous les réservoirs, y compris celui des toilettes, car le froid peut la faire geler et entrainer de sérieux dégâts.

Lire aussi : Royaume du froid: la vie dans les villes russes construites sur le pergélisol

Couper l’électricité et le gaz est en outre un must et si un Russe n’effectue
pas toutes ces tâches avant l’hiver, sa datcha risque de ne pas être en état
pour la prochaine saison estivale, ce qui serait bien dommage.

3. Isoler ses fenêtres

Beaucoup de familles russes ne limitent pas leurs préparatifs à leur datcha et s’efforcent également de garder leur logement citadin au chaud, face aux températures extérieures chutant de plusieurs dizaines de degrés en-dessous de zéro. La majorité de la chaleur s’échappant des fenêtres, les Russes prennent donc soin de leurs encadrements avant que le grand froid n’arrive (surtout si les cadres sont en bois).

La première étape est alors de laver la fenêtre et le cadre, ce qui permet de laisser entrer plus de lumière du Soleil et donc de chaleur. Ensuite, il est courant d’entourer la fenêtre de mousse, de coton ou encore de chiffons pour isoler au mieux le cadre en bouchant le moindre orifice.

Lire aussi : Hiver, ours et danger: trois mythes populaires au sujet de la Sibérie

Le principal désavantage de cette méthode est cependant que vous aurez donc à garder vos fenêtres fermées durant tout l’hiver, sans avoir la possibilité d’aérer vos pièces. Heureusement, la majorité des appartements russes sont aujourd’hui équipés de fenêtres en PVC modernes qui ne nécessitent aucune isolation supplémentaire.

4. Chouchouter ses animaux de compagnie

Nos compagnons à quatre pattes (voire plus ou moins), sont particulièrement sensibles aux hivers russes. Contrairement aux humains, ils ne peuvent rester toute la journée sous la couette ou prendre un bon bain chaud pour se réchauffer. De nombreux propriétaires d’animaux en Russie font donc l’effort de préparer leurs amis à poils pour cette froide saison. Il est ainsi possible d’acheter un tapis ou un panier isolant pour chiens et chats, voire même de le placer à côté d’un radiateur pour les plus frileux.

Les chiens ont également besoin d’avoir leurs pattes protégées des agents chimiques que les services publics répandent dans la rue afin d’empêcher la formation de glace.

Lire aussi : Le Sibérien typique, qui est-il vraiment?

5. Préparer sa maison pour accueillir des invités

Dans la majorité des villes russes il fait véritablement froid en hiver et la plupart des activités sociales migrent des rues aux intérieurs bien chauffés. Les logements doivent donc être prêts à accueillir des convives imprévus à n’importe quel moment. Cela requiert donc un ménage consciencieux, à effectuer également avant l’hiver car après sa venue il est plus difficile d’aérer son appartement ou sa maison.

Il faut également prévoir quelques tasses supplémentaires, afin de proposer du thé, du café, ou tout autre breuvage chaud.

Rapprochez ensuite votre fauteuil favori du radiateur et appréciez la magie de l’hiver russe !

Dans cet autre article, admirez les plus monastères de Russie sous la neige.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies