Comment boire le thé comme un Russe en cinq étapes

Aleksey Nikolsky/Sputnik
La deuxième boisson nationale de la Russie (après la vodka bien sûr) est plus qu'un simple remontant. Pour certains, c'est un passe-temps sérieux, et la pierre angulaire de beaucoup d'amitiés.

Les Russes aiment vraiment le thé. Il y a des similitudes entre la culture du thé russe et celle d'autres pays adeptes de ce breuvage, comme le Royaume-Uni ou l'Irlande, à savoir que votre sachet de thé noir peut être utilisé comme un aliment de base pour quand vous travaillez ou en déplacement. Cependant, la tasse de thé décontractée à la maison prend une forme plus émouvante en Russie, incarnant des siècles de patrimoine aristocratique et familial qui rendent le processus aussi ornementé que sociable. Suivez ces étapes (un peu exagérées, certes) pour assurer la réussite de votre rencontre à la russe.

1. Allez dans la forêt

Les buveurs de thé russes sérieux ne vont pas seulement au magasin - vous devez (très littéralement) faire un effort supplémentaire de quelques kilomètres afin d'obtenir l'infusion parfaite pour vos invités. La zavarka idéale (infusion de thé concentrée) contiendra des herbes fraîchement cueillies ramenées de la datcha. Parmi les ingrédients de base, citons Ivan Chai (épilobe) et la smorodina (feuilles de cassis). Pour une option plus expérimentale, vous pourriez même essayer de faire une infusion de feuilles de carotte.

Lire aussi : Les «règles» non écrites des repas dans une maison russe

La cueillette de vos propres ingrédients pour la zavarka donne non seulement au mélange une fraîcheur supplémentaire et une saveur intéressante, mais elle est également extrêmement bonne pour vous. Ivan Chai, par exemple, est connu pour prévenir le cancer, tandis que d'autres herbes sont utilisées comme onguents pour soulager diverses maladies. Une fête du thé à la russe ne consiste pas seulement à s'amuser, mais aussi à se sentir en bonne santé et revigoré.

2. Séchez les herbes

Pour le breuvage le plus savoureux, il est important d'éliminer l'humidité de vos feuilles, ce qui garantit une saveur optimale. Le séchage de votre mélange de zavarka augmente également sa durée de conservation, de sorte que vous pouvez ramasser les herbes en mottes pour les rapporter à la maison.

La plupart des Russes le font à la maison - la façon la plus simple est de mettre vos feuilles et baies au four au réglage le plus bas pendant plusieurs heures afin de les faire sécher. Il est également possible de les disposer sur le sol dans votre maison, mais vous devez être sûr qu'il n'y ait pas d'humidité. Avec de l'huile de coude et quelques bonnes journées de patience, vous pourriez même avoir une chance de rassembler des feuilles pour plusieurs mois de dégustation.

Lire aussi : Le Caucase, une terre aux saveurs de thé

3. Servez votre thé dans les règles de l'art

Quand il s'agit de bibelots liés au thé, préparez-vous à monter en puissance en suivant les règles russes. Ne cherchez pas plus loin que le fameux samovar pour montrer à quel point la Russie prend son thé au sérieux - l'urne vieille de 300 ans, probablement la facette la plus reconnaissable de l'histoire d'amour de la Russie avec le thé, peut être achetée comme la pièce maîtresse de votre ensemble de thé. Si vraiment vous êtes motivé pour en mettre plein la vue à vos hôtes, pourquoi ne pas accompagner vos tasses avec des podstakannikis traditionnels (supports en métal) afin que vos invités ne se brûlent pas les mains.

Bien sûr, les samovars et les podstakannikis sont des classiques de la table à thé russe, mais ils sont un peu exagérés - la plupart des Russes utilisent simplement une bouilloire électrique et une théière classique pour leur infusion au lieu d'un samovar. Le tout servi dans des mugs simples, mais stylés, qui feront tout à fait l'affaire.

Lire aussi : Dix traditions liées à la vodka qui vous aideront à mieux comprendre les Russes

4. Pensez aux amuse-gueules

Servir votre thé « nu » est une sorte de faux-pas social ici ; selon l'historien culinaire russe Pokhliobkine, le thé en Russie n'est pas considéré comme une boisson à part entière, et doit donc être orné d'un ensemble de collations.

Les accompagnements les plus populaires sont les biscuits (généralement pain d'épice ou baranki), les chocolats ou les gaufrettes. Vous devrez également penser à des garnitures - les Russes aiment ajouter du citron, du miel, de la confiture et de la marmelade à leur thé (pas en même temps, bien sûr), alors que la tradition consistant à boire votre thé avec un carré de sucre est ici aussi très enracinée. Quoi que vous fassiez, n'invitez pas les gens derrière une table vide.

Lire aussi : Tabou: huit sujets à éviter avec les Russes

5. Préparez-vous pour la causette

En Russie, vous pouvez vous attendre à une conversation à cœur ouvert dès que le thé est sur la table. Au XVIIe siècle, en tant que boisson de l'aristocratie, le thé a continué à symboliser l'hospitalité, le confort, la discussion et la détente en Russie. À l'époque soviétique, la culture du thé faisait même de la cuisine l'un des lieux les plus animés. Comme l'a raconté Svetlana Alexievitch dans un de ses romans : « Où était cette liberté ? Seulement autour des tables de cuisine, où, par habitude, les gens continuaient à boire du thé et à maudire le gouvernement ».

Après tout, quel meilleur moyen de connaître quelqu'un que de s'asseoir quelques heures dans une pièce pleine de charme, de faire bouillir encore et encore la bouilloire et de philosopher sur ses espoirs et ses rêves ? D'ailleurs, si vous avez fait l'effort de cueillir, sécher, et décorer la tasse de thé russe parfaite, pourquoi ne pas le montrer en la partageant avec quelqu'un ?

Que ce soit un rendez-vous, un moment de détente après le travail, ou juste une chance de mieux connaître vos amis et vos colocataires, les Russes affirment que rien ne souligne mieux votre authenticité qu'une bonne tasse de thé.

Que faire si vous êtes invité chez votre ami russe ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies