Voyager en Russie avec ses animaux de compagnie, mode d’emploi

Global Look Press
Avant que vous ne vous envoliez vers ou depuis la Russie avec vos animaux de compagnie, Russia Beyond souhaite s’assurer que vous ayez connaissance des différentes règles en vigueur.

Nous aimons tous nos animaux de compagnie et cela nous fend le cœur de les laisser derrière nous lorsque l’on part en vacances. Aussi, alors qu’il serait plus joyeux de les emmener avec nous, cela n’est pas toujours évident. Imaginez par exemple un chien, notamment un gros, passant de nombreuses heures à voler depuis la France vers les confins de la Sibérie, en cage, et sans son maître. Qui voudrait faire subir cela à son ami à quatre pattes ?

Bien entendu, il y a des situations ou prendre son animal avec soi pour un long trajet est une nécessité, par exemple lorsque vous déménagez dans un autre pays. Dans ce cas, vous aurez à faire face aux tribulations que cela implique. Par conséquent, il est indispensable de vous familiariser avec les règles et la législation entrant en jeu dans ce processus afin d’envisager votre déplacement le plus sereinement possible.

Lire aussi : Dix choses qu'un étranger ne devrait jamais faire en Russie

Aller en Russie

Disposer de papiers en règle est une chose cruciale, et pour entrer dans n’importe quel pays vous aurez besoin d’un certificat vétérinaire international ainsi que d’un certificat de vaccination contre la rage, précise Vladimir Starinski, co-gérant du cabinet juridique Starinski, Kortchago et Partenaires. Le vaccin doit par ailleurs être effectué au moins un mois avant le départ, ce qui correspond au temps nécessaire pour que le produit commence à faire effet.

Gardez à l’esprit que les animaux âgés de moins de quatre mois, tels que les chiots et chatons, ne sont pas autorisés dans les avions puisque le vaccin ne peut pas être administré avant l’âge de 2 mois. La vaccination peut donc se faire à trois mois, mais cela implique donc, comme expliqué précédemment, un mois de quarantaine. Ainsi, si vous aviez l’intention de ramener chez vous un mignon petit samoyède de Russie, attendez qu’il puisse vous suivre.

Lire aussi : Comment visiter Moscou et Saint-Pétersbourg en fauteuil roulant?

Si vous planifiez de visiter la Russie avec votre chat ou votre chien (pas plus de deux), cela ne requiert pas d’autorisation spéciale de la part du Service fédéral de contrôle vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadsoz). Un certificat vétérinaire international suffira pour prouver que votre animal a passé un examen médical au moins cinq jours avant le voyage, et qu’il a reçu les vaccins suivants au cours des 12 derniers mois : la rage, la peste, l’hépatite, la gastro-entérite virale, le parvovirus canin, l’adénovirus, ainsi que la leptospirose, pour les chiens, et la rage et la panleucopénie féline, pour les chats.

Partir de Russie

Lorsque vous quittez le pays, aucun document supplémentaire n’est demandé. Une autorisation du Rosselkhoznadzor est nécessaire seulement si l’animal effectue ce trajet sans ses maîtres ou pour des raisons commerciales.

Ce qu’il est essentiel de faire avant de partir, c’est de vérifier les conditions du pays dans lequel vous comptez vous rendre. Certains (par exemple ceux de l’UE) demandent à ce que l’animal soit doté d’une puce contenant toutes les informations pertinentes à son propos, ainsi qu’à celui de son maître. D’autres encore, comme l’Allemagne, n’autorisent pas les races agressives à voyager.

Lire aussi : Que faire si vous êtes arrêté par la police en Russie?

Enfin, certaines nations imposent une période de quarantaine (allant jusqu’à quatre mois) pour les animaux ne remplissant pas les conditions de voyage (le Royaume-Uni en fait partie). Vérifiez donc les règles à l’avance afin d’éviter les mauvaises surprises !

Conditions de transport

Il y a également des règles concernant la façon dont doivent être transportés nos fidèles compagnons. Par exemple, un chat doit voyager dans un sac ou une caisse et doit porter une muselière. Quelle que soit sa taille, un chien ne peut effectuer un trajet en avion qu’en cage, dotée d’un fond absorbant et suffisamment spacieuse pour que le chien puisse s’asseoir, être debout et se retourner.

Voyager en avion

Chaque compagnie aérienne a son propre règlement en matière de transport animalier. Ainsi, les frais, règles et conditions varient de l’une à l’autre. Il vaut donc mieux vérifier et avertir la compagnie en avance si vous comptez voyager avec votre animal, idéalement lors de la réservation de votre billet.

Lire aussi : Comment éviter les maux de tête en franchissant la frontière russe

Avant l’enregistrement à l’aéroport, l’animal doit passer un contrôle vétérinaire dans le but de s’assurer qu’il est en bonne santé et ne rencontrera aucun problème durant le vol. De plus, sa puce doit être vérifiée. Les représentants du Rosselkhoznadzor peuvent également être amenés à remplacer le certificat vétérinaire national par son équivalent international si cela s’avère nécessaire. S’il n’y a aucun problème, ils autoriseront l’animal à voyager.

Au moment de l’enregistrement, l’animal sera pesé et son maître devra régler les frais pour son transport, en fonction de la grille tarifaire de la compagnie aérienne. Que l’animal fasse le trajet avec vous en cabine ou dans en soute dépend de la compagnie. Chaque société a ses propres règles, et certaines n’acceptent pas les animaux en cabine, tandis que d’autres autorisent deux animaux du même type, par exemple deux chats.

Vous trouverez ici les conditions des principales compagnies aériennes russes :

Lire aussi : Tous à bord! Neuf trains qui vous donneront envie de parcourir la Russie de long en large

Voyager en train

Effectuer un trajet en train ne nécessite pas d’autorisation vétérinaire, mais cela implique des coûts supplémentaires. La Compagnie des chemins de fers russes (RJD) autorise les petits animaux en sac ou en caisse pour une somme allant de 200 à 3000 roubles (3 - 40 euros), en fonction de la distance. Vérifiez-le ici.

Au sein du Sapsan, train à grande vitesse russe, il y a un prix fixe pour les petits animaux : 400 roubles (6 euros) en classe éco.

Si votre chien est plus imposant (pas plus de deux animaux autorisés), vous avez alors deux options : réserver un compartiment, ou voyager au sein de l’un de ceux qui sont vacants. Par ailleurs, le chien doit être accompagné et équipé d’une muselière. Les chiens guides d’aveugle font néanmoins exception et peuvent voyager gratuitement.

Les Russes sont eux aussi de grands amoureux des animaux. Découvrez quelles sont leurs dépenses moyennes pour leurs compagnons à fourrure !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies