Ces huit chats sauvages russes que vous devriez à tout prix éviter

Legion Media
Si vous voyez l’une de ces bêtes, courez! Si le tigre de l'Amour a faim, vous pourriez avoir de gros ennuis. Lisez la suite pour savoir pourquoi le Manul est devenu une star d’Internet.

Selon une enquête 2017 réalisée par la société de recherche Dalia, la Russie a le plus haut pourcentage de propriétaires de chats dans le monde : 59% des Russes possèdent au moins un chat. Les chats russes gardent le Musée de l'Ermitage, prédisent les résultats des matchs de football, accompagnent la flotte russe, et inspectent même la construction des ponts. Mais tous les félins du pays ne sont pas amicaux. Rencontrez huit races de chats sauvages qui vivent en Russie.

Tigre de l'Amour

Le tigre de l'Amour, aussi appelé tigre sibérien, est la sous-espèce la plus septentrionale du tigre. C'est l'un des plus grands chats sauvages dans le monde. Ils sont aussi très rares. Le tigre de l'Amour est inscrit sur la liste rouge internationale des animaux en voie de disparition. Dans l'Extrême-Orient de la Russie, il ne reste qu’environ 500 spécimens.

Léopard d'Extrême-Orient

C'est le seul léopard qui peut survivre dans la neige. Le félin n’est pas vraiment un fan de l’hiver, mais la neige l'aide à chasser car il a une fourrure blanche. Le léopard d'Extrême-Orient voit dans l'obscurité totale et ne laisse aucune trace avec ses pattes molles. Ce gros matou peut attendre pendant des heures dans la même position tout en chassant sa proie, avant de frapper avec la vitesse de l'éclair.

Le léopard d'Extrême-Orient est également sur la liste rouge, aussi. Il ne reste que 70 de ces félins dans la nature.

Lire aussi : Mostik, le chat qui supervise la construction du Pont de Crimée

Manul

Ce chat sauvage poilu vit dans les steppes de l'Altaï et de Bouriatie, et près de la frontière russo-mongole. Le nom officiel du Manul, le chat de Pallas, vient du naturaliste allemand Peter Pallas qui a découvert l'animal au XVIIIe siècle. Aujourd'hui, il y a environ 3 000 félins de ce type en Russie et cette race est sur la liste rouge.

En Russie, le Manul est une véritable star de l'Internet, la plaisanterie la plus célèbre étant : « Caressez un Manul ! » Grâce à ce mème, des millions de personnes ont découvert l’existence de ce chat adorable. Seules quelques personnes ont eu la chance de le voir dans la nature car il est très discret et ne chasse que la nuit. La plupart du temps il dort, mais vous ne pouvez pas le blâmer, la fourrure de ce chat doit rendre sa course très difficile. C'est pourquoi se cacher est sa principale forme de défense. Bien que le Manul semble gentil et paresseux, il a un côté agressif. Alors attention !

Lynx

Le lynx a tout pour affronter un vrai hiver russe - une fourrure résistante coupe-vent pousse quand il commence à faire plus froid. Malgré le fait que le lynx soit l'un des chats sauvages les plus répandus en Russie, il est rare de le rencontrer dans la nature. Sa population est en baisse, mais à cause des braconniers qui apprécient sa fourrure, en particulier dans le sud de la Sibérie.

Il chasse seulement la nuit et évite les hommes - il n'attaquera généralement que pour protéger ses petits.

Lire aussi : Vidéo: Quels sont les animaux sauvages les plus dangereux de Russie?

Léopard des neiges

Les habitants appellent le léopard des neiges « Irbis ». C'est le seul grand chat sauvage qui vit haut dans les montagnes. En raison de sa faible population et de son habitat élevé, on ne sait pas grand-chose à son sujet. Le nord de la Sibérie méridionale est son lieu d’habitat - aujourd'hui 150 à 200 léopards des neiges seulement sont recensés en Russie.

Léopard caucasien

Aussi connu sous le nom de léopard persan, cet animal vivait dans le territoire situé entre le Caucase du Nord et la mer Rouge, mais au cours du XXe siècle, sa population diminua considérablement. Aujourd'hui, cet animal inscrit sur la liste rouge est une espèce en voie de disparition.

Actuellement, les zoologistes russes tentent de réintroduire les léopards dans la région dans le cadre d'un programme spécial. Un centre spécialisé d'élevage de léopards a été créé à Sotchi en 2007. Après une période de réhabilitation, des animaux peuvent être libérés dans la nature. En 2018, le Centre prévoit de libérer cinq léopards.

Chat sauvage d'Extrême-Orient

Ce chat sauvage est natif de l'Extrême-Orient. Il ne vit que dans cette région et évite les zones ouvertes, préférant les forêts et les roseaux. Le territoire du Primorié figure parmi ses lieux d’habitat préférés.

Le chat n'est pas un fan de mauvais temps. Après une chute de neige, il ne quitte généralement pas son terrier pendant plusieurs jours. Le chat sauvage aime les souris, mais chasse d'autres petits rongeurs également. On ignore l’ampleur de sa population exacte.

Son proche parent vit dans le Caucase, c’est le chat sauvage européen.

Lire aussi : Les effrayantes et fascinantes créatures retrouvées dans les eaux de Russie

Chat de la jungle

Cette race vit en Russie du Sud, principalement dans la région d'Astrakhan et au Daghestan. Il a de longues pattes, une queue courte, et de grandes oreilles avec de petites brosses, comme un lynx.

Le chat de la jungle n'est pas facile à observer - il se cache dans les hauts buissons et évite les humains. Il chasse pendant la journée et dans la nuit.

Certains sont capables de réparer un réchaud, de coudre à la machine ou de régler des conflits. Voici la liste des chats que doit connaître toute personne désirant comprendre les codes culturels russes. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies