Que trouve-t-on dans le garage du président russe?

Michael Klimentyev/Sputnik
Le Bureau des affaires présidentielles possède des dizaines de véhicules: avions présidentiels, hélicoptères, limousines, yachts, bateaux à moteur, et même un catamaran à voile.

Avions de ligne et hélicoptères VIP

Un calendrier surchargé et les embouteillages de Moscou, auxquels on acolle désormais l'épithète de « monstres », ont forcé Vladimir Poutine à passer de la voiture à l'hélicoptère. À Moscou, le président vole exclusivement sur des hélicoptères russes Mi-8, mais dans une version modifiée « en bureau volant » : il comprend un grand écran plasma, un intérieur en cuir et beaucoup d'équipements - de l'ordinateur au réfrigérateur, et une cafetière.

Pour les longues distances, le principal « appareil numéro un » depuis 1996 est une version modifiée de l'avion de passagers Il-96. L'ancien chef du service de sécurité du président, Alexander Korjakov, a décrit dans un livre « l'intérieur étonnant » de cet avion, exécuté par des Suisses sur des croquis russes. « Dans le nouvel avion, il était possible de travailler et de vivre aussi confortablement qu'au Kremlin », a-t-il déclaré. En 2013, deux avions Il ont été achetés au prix de 5,2 milliards de roubles (environ 75 millions d'euros) par unité.

Lire aussi : Qui sont les plus proches amis de Vladimir Poutine?

Parmi les autres appareils de la flotte présidentielle - un avion russe Tu-214, un Sukhoi SuperJet 100, et des avions d'affaires Falcon et Airbus A319.

Toutefois, l'aménagement intérieur des avions est tenu secret par le Bureau présidentiel, qui nie les rumeurs au sujet d'un luxe exagéré : à l'intérieur, explique le conseiller du président russe Vladimir Kojine « pas de pierres précieuses, et aucune trace de moyens d'hygiène exorbitants ». Il y a une zone de travail, un espace de loisirs, des installations de communication avec n'importe quel ministère, des conditions pour les conférences téléphoniques et « des points de contrôle » (un système de gestion des forces nucléaires). Le SuperJet comprend un salon, une chambre, une douche et une salle de bain. En 2016, selon le registre, la flotte présidentielle comprenait 37 avions et 18 hélicoptères, mais outre Poutine, ils sont utilisés par un certain nombre de fonctionnaires de haut rang : le premier ministre, le président du parlement, les juges et et des membres des structures de force.

Lire aussi : Poutine mondain: où et comment se divertit le président russe

Voitures

Au début de l'année 2018, le président russe devrait enfin passer à une voiture de production russe du projet Cortege. Jusqu'à présent, Poutine se déplace le long des routes sur une Mercedes-Benz S600 Pullman - on trouve dans le registre 11 de ces voitures, produites entre les années 1996-2000. Les voitures blindées spécialisées avec un degré suffisant de protection n'étaient tout simplement pas produites par l'industrie automobile russe. Mais cela ne concerne que les voitures officielles.

Poutine possède une collection personnelle dont il ne parle pas beaucoup et qu'il n'utilise pas pour rouler en ville. La plupart des voitures, des modèles soviétiques rares, sont dans le garage de sa résidence de Moscou à Novo-Ogarevo. On y trouve, par exemple, une Volga de 1956, un modèle ukrainien Zaporojets de 1972 ainsi qu'une Lada rouge de 1970.

Lire aussi : Poutine mondain: où et comment se divertit le président russe

Yachts du président

Pour voyager sur l'eau, Poutine a à sa disposition deux yachts, trois bateaux à moteur, sept transbordeurs et un catamaran à voile. Et tout cela (à l'exception du yacht présidentiel Tchaïka) peut être loué par presque n'importe qui au sanatorium Rous relevant de la direction en charge des affaires du président.

Le yacht turc à six cabines Tchaïka possède une piscine/spa et une salle de gym. Il a été acheté en 2011, selon le registre, pour 1,5 milliards de roubles (environ 22 millions d'euros) pour « économiser l'argent du budget » à la place du yacht diesel Kavkaz, construit au début des années 80. « Dès que le diesel démarrait, le pont était enveloppé par des nuages de fumée toxique. Atroce ! Des échappements de moteurs diesel. Je ne dirai rien à propos du bruit et de tout le reste », a écrit Kojine.

Lire aussi : Oncle Vova, ce super-héros: Vladimir Poutine dans les chansons russes

Un autre yacht est un bateau à moteur italien Azimut 38, acquis pour 20 millions de roubles (environ 290 000 euros). Les planchers sont en teck, l'intérieur est en cuir et chêne teinté, et une heure de location coûte 10 mille roubles (144 euros).

Poutine, ce motard

En 2010, le monde entier a vu Poutine dans une nouvelle image : celle du motard. En tant que premier ministre cette année-là, il a dirigé une colonne de motards sur Harley-Davidson Lehman Trikes jusqu'à Sébastopol, et sept ans plus tard il a laissé échapper qu'il avait une moto Kawasaki, sur laquelle, cependant, « il s'efforce de ne pas monter ». Après cela, le porte-parole du président Dmitri Peskov a démystifié le mythe du motard, assurant que Poutine n'avait pas de moto personnelle.

Lire aussi : Taïga, pêche et ski: comment le président russe passe son temps libre

« Plusieurs marques de motos de ce producteur figurent dans l'arsenal du garage à usage spécial [unité du Service fédéral de sécurité ayant son parc propre], dit Peskov. À un moment donné, Poutine a même essayé de s'asseoir sur une telle moto. Il n'y a bien sûr pas de moto pour l'utilisation personnelle du président, et il ne conduit pas de moto ».

Les motos servent donc uniquement à assurer la sécurité présidentielle, et le président ne peut que les regarder. 

Lire aussi : 

Poutine a-t-il été cascadeur de cinéma?

Exposition SUPER POUTINE: le président russe sous le feu des projecteurs à Moscou

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.