Où voleront les avions russes Sukhoi SuperJet 100?

Eugene Odinokov/RIA Novosti
On pourra désormais voir les avions de transport régional Sukhoi plus souvent vus dans le ciel en Europe. Pourtant, un long chemin reste à parcourir.

Les avions de passagers Sukhoi fabriqués en Russie, qui peuvent posséder jusqu'à 100 sièges, arrivent sur le marché européen. Le 6 novembre, la Russie et l'Italie ont établi un calendrier pour la mise en œuvre d'un accord bilatéral visant à fournir le Sukhoi SuperJet 100 (SSJ100). L'avion sera exporté en Italie pour être personnalisé et ensuite livré à d'autres clients européens.

Selon l'Agence fédérale russe des transports aériens, l'accord a été conclu en 2013, mais le précédent document de mise en œuvre avait été révoqué.

L'entreprise livre déjà des avions en Italie et travaille en étroite collaboration avec des entreprises italiennes dans le cadre de l'entreprise SuperJet International. Elle travaille sur l'intérieur des avions avec l'italien Alenia Aeronautica et la société de design Pinifarina, qui fournit les avions à des clients non seulement en Europe mais aussi au Mexique.

Ce dernier est le plus gros client: la compagnie aérienne InterJet au Mexique utilise actuellement 22 SSJ100. Mais un contrat prévoit la livraison de 30 appareils supplémentaires, et InterJet serait intéressé par 10 avions de plus. Selon le service de presse de SJI, il s'agit de la majorité des 32 avions qui opèrent désormais à l'étranger.

Le premier client européen a été l'irlandais CityJet, qui compte six avions. La compagnie aérienne loue également trois avions à Brussels Airlines.

En outre, les modèles d'affaires du SuperJet, appelés Sukhoi Business Jets, volent au Kazakhstan et en Thaïlande, qui en ont chacun deux.

En parlant de la Russie, on compte 74 avions d'affaires desservant des organisations russes, y compris Aeroflot, Gazpromavia, Yakutia Airline, Yamal Airlines, IrAero, Azimuth Airlines, RusJet, ainsi que le ministère de l'Intérieur, le détachement spécial de vol de la Russie et le ministère des Situations d'urgence.

Encore loin de ses concurrents

Le SSJ100 est un avion à réaction de classe régionale, qui prétend réduire les coûts d'exploitation de 10% grâce à sa légèreté, sa faible consommation de carburant et ses technologies respectueuses de l'environnement. Il peut transporter des passagers sur des distances courtes et moyennes (jusqu'à 4 320 km), et optimiser les coûts de diverses manières, qu'il s'agisse de remplacer des avions plus gros ou de desservir de nouveaux itinéraires qui ne sont pas encore populaires.

Bien que le jet soit aussi confortable que les avions longue distance plus grands, il permet également de décoller depuis des pistes plus courtes et peut fonctionner efficacement dans une large gamme de conditions climatiques, telles que des températures allant de moins 54 degrés Celsius à 45 degrés au-dessus de zéro.

Selon le journal Vedomosti, le SSJ100 coûte 28 millions de dollars, ce qui est considérablement inférieur à l'Airbus A319neo de 124 sièges, à 98,5 millions de dollars, et au 737-700 de Boeing vendu 82,4 millions de dollars, qui possède 128 sièges.

Pourtant, si on le compare à ses concurrents, Sukhoi est loin d'être un leader dans le domaine. Par exemple, il y a plus de 1 400 Airbus A319 en service, tandis que plus de 5 000 Boeing 737-700 naviguent dans le ciel.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer