Une retraitée revisite son appartement de Saint-Pétersbourg 70 ans après l’avoir quitté

Sputnik
Son petit-fils, qui photographie les intérieurs d’appartements communautaires, l’a emmenée pour un voyage dans le passé.

Maxim Kosmine bloggeur et fondateur de la communauté en ligne Old Fund, photographie les anciens appartements communautaires de Saint-Pétersbourg. Grandeur et beauté s’étiolant, meubles uniques du XIXe siècle installés sur fond de décadence, Russia Beyond vous avait d’ores et déjà présenté ses travaux. Cette fois néanmoins, il a exploré quelque chose de bien plus personnel.

Il a en effet amené sa grand-mère dans l’appartement communautaire où elle avait vécu alors qu’elle n’était qu’une enfant. Elle l’a notamment occupé durant la Seconde Guerre mondiale et y a survécu au Siège de Léningrad, avant de déménager avec ses parents en 1947. Près de 70 plus tard, c’est donc avec une intense émotion qu’elle en a à nouveau franchi le seuil.

Lire aussi : Saint-Pétersbourg vue des toits: promenade

Vestiges du passé

Comme Kosmine l’a indiqué sur son compte Instagram, il a trouvé l’appartement après avoir lu le journal intime de grand-mère (dans lequel elle a parfaitement décrit l’agencement des pièces) et les occupants actuels ont eu la gentillesse de les y accueillir.

« Nous avons longé le jardin d’enfants où elle allait avant la guerre. Le 24 avril 1942 une bombe allemande a explosé à côté, tuant 32 enfants. Ma grand-mère était à la maison à ce moment-là, à 150 mètres de l’explosion », a également publié Maxim.

Lire aussi : Saint-Pétersbourg: cinq endroits que les touristes ratent trop souvent

Il décrit par ailleurs la manière dont elle a traversé le couloir de l’appartement communautaire, pointant du doigt les portes et se remémorant les gens qui y habitaient. Bien sûr, dans l’immeuble tout a changé depuis son époque.

Voici quelques photographies tirées du blog de Kosmine, où il présente les bâtiments et intérieurs tout en contrastes de Saint-Pétersbourg :

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.