En Russie, début des fouilles par un Français afin de retrouver un pilote du Normandie-Niemen

Un Yakovlev Yak-9.

Un Yakovlev Yak-9.

Kogo/Wikipedia

Le légendaire régiment de chasse Normandie-Niemen est certainement l’un des plus brillants symboles de l’amitié franco-russe. À ce jour néanmoins, les corps de 26 de ses membres n’ont toujours pas été retrouvés. C’est par conséquent dans le but d’offrir à l’un d’eux une inhumation à la hauteur des exploits de ces héros de la Seconde Guerre mondiale que l’historien français Pierre Malinowski a récemment entamé des travaux de fouilles sur le territoire russe, rapporte l’agence de presse TASS.

C’est en effet sur la piste du capitaine Paul de Forges, abattu le 31 août 1943 à bord de son avion de chasse Yak-9, que cet archéologue amateur s’est lancé.

« J’ai étudié pendant deux ans les archives militaires, discuté avec des vétérans, maintenant je connais l’endroit exact. Il y a trois mois j’ai rencontré le prospecteur Sergueï Novikov, et il m’a dit que dans le marécage se situant entre Smolensk [368 kilomètres à l’ouest de Moscou] et Kalouga [163 kilomètres au sud-ouest de Moscou], à une profondeur de 7 mètres repose un avion avec un pilote français dans la cabine. Les habitants du village ont assisté à son crash quand ils étaient enfants », avait-t-il expliqué en mai, interrogé par la chaîne télévisée NTV.

Les fouilles sont des plus complexes au cœur de ce dense marécage.

Si les préparatifs de ce projet se sont étalés sur 8 mois, Malinowski a pu compter sur un soutien bilatéral, et notamment sur celui du ministère russe de la Défense. Les travaux ont ainsi débuté ce lundi et devraient s’étendre sur plusieurs semaines.

Après identification, le corps du combattant sera transféré en France, où l’attend sa famille. « Nous connaissons le nom du pilote, en France il a encore des enfants. Ils sont âgés de plus de 90 ans », avait confié l’historien à NTV.

La démarche de Malinowski, qui œuvre à la découverte de vestiges de la Seconde Guerre mondiale depuis déjà plus de 20 ans, est destinée à rétablir la mémoire historique et la justice, mais aussi à consolider les liens franco-russes.

Dans cet autre article, nous vous expliquons comment est née la légende de cet incroyable régiment de chasse.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies