30 ans après son crash en Afghanistan, un pilote militaire soviétique refait surface

Solomon Loulichov/Sputnik
Un pilote militaire soviétique, dont l’avion avait été abattu en Asie centrale dans les années 80 et qui était depuis porté disparu, a il y a peu été retrouvé bien vivant et souhaite aujourd’hui regagner sa terre natale.

Un vétéran de la guerre d’Afghanistan, pilote déclaré disparu et dont l’avion avait vraisemblablement été abattu en 1987, a récemment montré signe de vie, a informé à l’agence de presse RIA Novosti le colonel général Valeri Vostrotine, président de l’Union des parachutistes de Russie.

Si l’identité de l’homme en question n’a pas été dévoilée par soucis de confidentialité, il nourrirait le désir de rejoindre son pays d’origine, assure Viatcheslav Kalinine, directeur adjoint dе l’organisation russe de vétérans La Fratrie de Combat.

« Actuellement, notre organisation de vétérans, en pleine collaboration avec les structures diplomatiques afghanes, mène un travail pour l’identification de cet ancien militaire soviétique, ainsi que pour son éventuel retour au pays. Selon les données à notre disposition, il souhaite rentrer chez lui », a-t-il en effet déclaré.

Il se pourrait par ailleurs que le pilote se trouve actuellement au Pakistan, puisque tous les camps pour prisonniers soviétiques s’y trouvaient alors.

Lire aussi : Pourquoi l’Union soviétique n’a-t-elle pas soutenu la révolution en Afghanistan ?

« Cette nouvelle sort de l’ordinaire … Comme les vétérans de ce conflit le disent eux-mêmes, rien que le fait que le pilote ait pu survivre au crash de son appareil, abattu par les moudjahidines, est étonnant, mais aussi que durant des décennies il n’y ait eu aucune information à son sujet », a surenchéri Kalinine.

Une histoire singulière, qui n’est pourtant pas unique. En effet, pas moins de 300 militaires soviétiques étaient considérés comme disparus lors du retrait des troupes d’URSS de l’Afghanistan, en 1989. Depuis, près de 30 ont cependant été retrouvés, grâce au travail de leurs proches ou d’associations de vétérans.

« Il y a quelques années, durant une mission en Afghanistan, je suis tombé par hasard sur un ancien militaire soviétique, qui avait aussi été porté disparu durant cette guerre, a ainsi confié à RIA Novosti Franz Klintsevitch, président de l’Union russe des vétérans de l’Afghanistan. Il s’exprimait déjà maladroitement en russe et a refusé de décliner son identité. Bien sûr, je lui ai aussitôt proposé de l’aide pour son retour au pays. Mais en réponse j’ai eu droit à un +C’est bon, 25 années sont passées, je suis une feuille détachée+. La conversation s’est achevée là-dessus et toutes les tentatives ultérieures de retrouver cet homme ont été vaines. Hélas, la vie connait parfois un tournant tragique ».

D’après les sources disponibles, durant la guerre d’Afghanistan quelque 125 avions de combat soviétiques ont été abattus.

L’intervention soviétique de 1979 n’était pas la première ne Afghanistan. En effet, 50 ans plus tôt le pays a apporté son soutien au roi afghan contre la révolution. Une histoire à découvrir dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies