Ce que les As du ciel soviétiques dessinaient sur leurs avions pendant la Seconde Guerre mondiale

Archives
Contrairement aux pilotes américains et européens, les As soviétiques n'ont jamais osé adopter des pin-up comme thème principal pour décorer leurs avions. Au lieu de cela, la pratique universelle s'est développée d'une manière originale…

Les premières images et inscriptions décorant les avions soviétiques portaient les messages de civils appelant à la victoire sur le nazisme. Il a fallu plusieurs victoires majeures pour que les pilotes soviétiques osent réaliser des dessins moins formels.

Les premières inscriptions sur les avions de combat soviétiques honoraient ceux qui avaient contribué avec de l'argent et d'autres objets de valeur à un fonds spécial visant à parrainer l'achat d'avions de combat pour l'armée soviétique.

En règle générale, les pilotes recevant des avions de combat construits avec l'argent du fonds inscrivaient les noms ou les messages de leurs bienfaiteurs sur le fuselage.

Cette inscription est un hommage à un paysan, A. Selivanov, pour sa contribution à la cause de la victoire.

De nombreux avions faisaient honneur à des fermes collectives dont les résidents avaient apporté leur obole.

Bien sûr, il est difficile de déterminer la source exacte lorsque l'argent pour les avions de combat provient d'un fonds unifié. Parfois, cependant, les contributions étaient spécifiques et une source pouvait facilement être identifiée.

Ces avions de combat soigneusement apprêtés ont été financés par le théâtre Maly situé à Moscou et livrés sur la ligne de front.

Le Théâtre Vakhtangov de Moscou a également pris part au mouvement populaire et a acquis quatre avions de combat qui ont été appelés « Vakhtangovets » quand ils sont arrivés dans l'armée.

Parfois, les pilotes recueillaient de l'argent entre eux, de leur propre initiative. Cet avion particulier a été acheté avec l'argent personnel de l'équipage, stipule l'inscription.

Le légendaire télépathe et sympathisant soviétique Wolf Messing a acheté deux avions de combat pour l'Armée rouge sur ses deniers personnels. Un des avions a été offert au pilote soviétique Konstantin Kovalev, avec lequel le voyant était ami pendant la guerre.

Une grande étoile et une inscription stipulant « de la part de Lénotchka, pour son père » sont apparues sur cet avion quand une écolière soviétique, dont le père est mort dans un combat aérien contre les nazis, a soulevé un mouvement national pour collecter de l'argent en faveur de l'Armée rouge.

Ce n'est que plus tard durant la guerre que les pilotes soviétiques ont commencé à décorer leurs avions dans un style qui ressemblait vaguement à la tradition du « Nose art » (dessins sur le nez des avions, ndlr) établie aux États-Unis et en Europe.

Ce dessin effrayant d'un prédateur inconnu orne un avion Lavotchkine La-5.

Une tête de lion était un autre motif souvent choisi par les As soviétiques.

Certains dessins semblent se moquer des pilotes allemands. Ce dessin d'un chat jouant avec une souris symbolise la supériorité des aviateurs soviétiques.

D'autres dessins revêtaient une signification plutôt littérale.

Parfois, un dessin particulier était destiné à envoyer un message explicite à l'ennemi. Ce léopard déchirant un cœur en morceaux indique que son pilote a descendu un avion nazi appartenant à une division particulière qui avait un cœur comme mascotte.

N'hésitez pas à vous diriger vers notre article sur l’escadron Normandie-Niemen, un célèbre groupe de pilotes français qui a combattu sur le front russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies