Kruzenshtern, Sedov et les autres: ces voiliers qui arborent fièrement le pavillon russe

Certains des voiliers russes en service aujourd'hui sont si vieux qu'ils ont connu non seulement l'époque de l'Allemagne nazie, mais même de la République de Weimar.

1. Sedov

L'un des plus anciens voiliers russes, le Sedov, est toujours en service. Lancé en 1921 sous le nom de Magdalene Vinnen II, il était connu sous le nom de Kommodore Johnsen sous l'Allemagne nazie. En 1945, le navire a été transmis à l'Union soviétique comme réparation de guerre et a été rebaptisé Sedov en l’honneur du célèbre explorateur polaire russe Gueorgui Sedov.

Le Sedov, l'un des plus grands voiliers du monde, a servi de navire d'entraînement pour les cadets de la marine et a également participé à des études océanographiques de l'océan Atlantique.

Lire aussi : Le destroyer russe Novik, le plus rapide de son temps, retrouvé 77 ans après son naufrage

Quand en 1983 le navire a accosté au port allemand de Bremerhaven, il a été visité par des membres des premiers équipages, quand il appartenait encore à l'Allemagne. Parmi les hôtes figurait également l'un des premiers propriétaires du navire.

2. Kruzenshtern

La Kruzenshtern a connu un destin similaire au Sedov. Il a été lancé sous la République de Weimar en 1926 sous le nom de Padoue, et après la Seconde Guerre mondiale a été remis aux Soviétiques au titre de réparation de guerre. Le navire a été rebaptisé en l’honneur du célèbre amiral et explorateur russe Ivan Kruzenshtern.

Malgré son âge, le navire d'entraînement Kruzenshtern est un participant régulier des régates internationales. Il a également réalisé deux fois le tour du monde : en 1995-1996 et 2005-2006.

Lire aussi : Pourquoi la flotte maritime spatiale de l'URSS a-t-elle disparu?

3. Mir

Avec une vitesse de 19,4 nœuds (35,9 km/h), Mir (Paix) est l'un des voiliers les plus rapides à l’heure actuelle. Avec de telles caractéristiques, il n'hésite jamais à participer à de grandes courses. En 1992, par exemple, il a participé à la course Grand Regatta Columbus, consacrée au 500e anniversaire de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Mir fut le vainqueur de la course, et son équipage a été personnellement récompensé par Juan Carlos Ier de l'Espagne.

4. Nadejda (goélette)

Il y a aujourd'hui deux voiliers portant le nom Nadejda (Espoir) qui voyagent à travers les mers sous le pavillon russe. L'un d'entre eux est une goélette d'entraînement construite en 1912.

Avant de devenir propriété soviétique, le navire a subi de nombreux changements de nom et de port d'attache - des Pays-Bas à l'Allemagne. Pendant un certain temps, il appartenait au célèbre héros de la Première Guerre mondiale, Felix von Luckner, connu sous le nom de « Démon des mers ». C’était un officier de marine allemand qui traquait les convois marchands ennemis sur l'un des derniers voiliers militaires qui combattaient toujours, le Seeadler.

Lire aussi : Saviez-vous que la marine russe avait un «dinosaure» dans ses rangs?

5. Nadejda (frégate)

La frégate Nadejda, contrairement à la goélette du même nom, n'est pas si ancienne. Construite en 1991 en Pologne, elle est activement utilisée comme navire d'entraînement. En outre, Nadejda participe à des expéditions scientifiques et à différentes régates internationales.

Les deux Nadejda ont obtenu leur nom en l'honneur du légendaire sloop qui a réalisé la première circumnavigation du monde de la Russie au début du XIXe siècle.

6. Pallada

Ce navire d'entraînement et scientifique russe a reçu le nom de la frégate Pallada qui, en 1852-1855, a fait un voyage historique de Cronstadt à travers les océans Atlantique, Indien et Pacifique pour amener des diplomates russes au Japon.

Comme Mir (voir ci-dessus), Pallada est considéré comme l'un des voiliers les plus rapides au monde. Il peut atteindre des vitesses allant jusqu'à 18,8 nœuds (34,8 km/h).

Lire aussi : Où vont mourir les navires russes?

7. Shtandart 

Construit en 1999, le Shtandart est une réplique du premier navire de la flotte russe de la mer Baltique, qui a été lancé en 1703 pour protéger Saint-Pétersbourg nouvellement créée. Il est géré par une équipe composée de bénévoles formés lors du « Projet Shtandart ». Le projet accueille également des invités pour participer à des voyages à bord de ce trois-mâts.

Dans cet autre article, il vous est possible de découvrir les dix navires les plus légendaires de la Marine russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies