Pommes au four: maîtrisez le plus sain des petits déjeuners russes

Victoria Drey
La saison des pommes bat son plein, c'est donc le bon moment pour améliorer vos compétences culinaires avec cette recette peu calorique et sucrée, qui vous ravira sans le moindre doute.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Je n'exagère pas en disant que la pomme est de loin le fruit le plus important de la culture slave. En tant que symbole de santé, d'amour et de fertilité, elle occupait une place importante sur la table à manger lors d'événements rituels et de cérémonies importantes telles que les fiançailles, le mariage à l'église et presque toutes les fêtes.

Depuis l'époque de la Rus’ médiévale, on connaît littéralement des dizaines de façons de cuisiner et d'utiliser les pommes, par exemple en les faisant sécher, mariner, fermenter et bien plus encore. Cela pourrait s'expliquer par le fait que la récolte de pommes en Russie a toujours été abondante et que les gens ne réussissaient pas à tout manger directement. Ils ont donc été contraints de trouver des moyens de cuisiner de manière créative. Les pommes au four sont ainsi l’une des multiples manières populaires de conserver ces fruits dans la cuisine russe. Au départ, elles étaient utilisées comme garniture pour les plats de viande, comme l'oie rôtie et farcie aux pommes, mais elles ont ensuite été reconnues comme un plat à part, avec une saveur particulière et de nombreux avantages car elles sont diététiques, hypoallergéniques et nutritives.

La façon la plus simple de faire cuire des pommes est de les couper en deux ou en quatre, puis de les faire cuire au four ou au micro-ondes pendant 10 à 15 minutes. En ajoutant une garniture, vous transformez toutefois un simple en-cas en un petit déjeuner complet ou un dessert sain et peu calorique. La farce pour les pommes peut être variée : la plus classique est un mélange de tvorog (produit laitier sans équivalent en France, mais qui se rapproche légèrement de la faisselle) avec du miel, des noix et des raisins secs. Il est également intéressant d'ajouter des baies aigres, comme de l’airelle rouge, mais aussi des flocons d’avoine et des fruits secs.

Un autre avantage de cette recette est qu'elle n'est pas du tout saisonnière : vous pouvez facilement trouver les ingrédients tout au long de l'année. Néanmoins, j'aime particulièrement utiliser des pommes fraîches d'automne car elles ont la saveur et la texture les plus riches et les plus naturelles.

Ingrédients :

3 pommes de taille intermédiaire

100g de tvorog (de cottage cheese ou, si indisponible, de faisselle)

50g d’airelles rouges ou de canneberge

30g de noix ou de noix de pécan

2 cuillères à soupe de miel

½ cuillère à café de cannelle moulue

Préparation :

À l'aide d'un petit couteau bien aiguisé, évidez chacune des pommes en faisant un puits au centre et en laissant le fond intact – assurez-vous de bien enlever tous les pépins. Pour cette recette, je préfère les pommes les plus aigres car elles donnent un goût aigre-doux plus riche après cuisson.

Passons maintenant à la garniture : mélangez le tvorog avec le miel et les baies – n'hésitez pas à utiliser des baies congelées.

Hachez finement une poignée de noix avec un couteau.

Ajoutez les noix dans la garniture et remuez le mélange.

Farcissez chaque pomme avec la garniture jusqu'au bord, puis saupoudrez le dessus avec de la cannelle.

Placez les pommes sur un plat de cuisson recouvert d'une feuille d'aluminium ou de papier sulfurisé et faites cuire à 190°C pendant environ 30-40 minutes selon la taille des pommes.

Les pommes sont prêtes lorsqu'elles sont juteuses et tendres sur les côtés. Retirez-les du four, laissez-les refroidir une minute et servez-les chaudes.

Priatnogo appetita !

Vous avez toujours des pommes à ne plus savoir qu’en faire ? Dans cet autre article, découvrez la recette du gâteau aux pommes préféré de la grande poétesse Marina Tsvetaïeva.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies