Sept petits déjeuners russes pour bien commencer la journée

Legion Media
Que mangent donc les Russes au petit déjeuner? Pour varier les plaisirs, voici nos recommandations pour chaque jour de la semaine: des repas simples à préparer, qui vous aideront à passer une excellente matinée dans la pure tradition russe. En plus, tous ces mets sont également idéals pour les déjeuners sur le pouce.

Lundi: Œufs fris

Les Russes apprécient grandement les omelettes, mais cela nécessite de battre les œufs, et vous n’avez peut-être pas de lait au frigo. Dans ce cas, le meilleur et le plus rapide moyen de préparer vos œufs est de les frire, afin d’obtenir des œufs au plat. Détail indispensable : veillez à garder les jaunes intacts, de cette manière ce sera comme si vos œufs avaient des yeux, les Russes appelant ce plat glazounya, du mot glaz, signifiant œil.

Ingrédients : 1 cuillère à café d’huile (ou de beurre), 2 œufs par personne, garniture de votre choix (tranches de fromage, rondelles de saucisson ou des légumes), des toasts.

Préparation : Cassez les œufs dans une poêle chauffée et enduite d’huile ou de beurre, laissez cuire environ 7 minutes jusqu’à ce que les œufs se solidifient quelque peu. Servez-les chauds et accompagnés de toasts, que vous pourrez plonger délicatement dans le jaune encore liquide.

Lire aussi : Mannaya Kacha: le petit-déjeuner que les Russes adorent détester

Mardi: Bouillie de semoule

Depuis leur plus tendre enfance, les Russes ont l’habitude d’ingurgiter d’immenses quantités de bouille de différents types : de sarrasin, d’avoine, de millet et même de ce que l’on appelle de « soupe au lait » avec des nouilles. Mais la bouillie qui est à la fois la plus aimée et la plus détestée est celle de semoule. Aux yeux des enfants (et des adultes aussi en réalité), la chose la plus effrayante à propos de ce plat ce sont les komochki, autrement dit les grumeaux. Pour les éviter, suivez attentivement les instructions suivantes.

Ingrédients : 1 litre de lait (ou deux tiers de lait et un tiers d’eau), 6 cuillères à soupe de semoule, un peu de beurre, sel et sucre selon vos goûts.

Préparation : Rincez une casserole à l’eau froide, afin que le lait ne brûle pas. Portez le lait (ou le lait et l’eau) proche de l’ébullition et, tout en mélangeant, versez la semoule. Laissez cuire environ 5-7 minutes, en remuant de temps en temps. Retirez la casserole du feu, ajoutez un peu de beurre et mélangez à nouveau. Si besoin, ajoutez du sel et du sucre. Les fruits et baies s’intègrent également parfaitement à cette recette.

Mercredi: Syrniki

Les étrangers disent souvent que c’est l’un de leurs desserts russes favoris, et qu’il est en plus très rapide et facile à préparer ! Il est néanmoins à noter que le principal ingrédient est le tvorog, plus connu en France sous le nom de quark (lui-même peu répandu), un produit laitier que vous pourriez avoir quelques difficultés à trouver. N’hésitez donc pas à consulter notre guide pour en faire vous-mêmes. À la place, il est toutefois possible d’utiliser du fromage à la crème.

Lire aussi : Le petit-déjeuner soviétique des champions

Ingrédients : 400g de tvorog, 2 œufs, 3 cuillères à soupe de farine, 2 cuillères à soupe de sucre, 1 cuillère à café de sel.

Préparation : Mélangez le fromage avec une fourchette jusqu’à ce qu’il obtienne une consistance homogène et lisse. Ajoutez les œufs et remuez avec une fourchette ou une cuillère. Ajoutez ensuite le sel, le sucre et la farine et mélangez à la main (si vous utilisez un batteur électrique la pâte deviendra trop fine). Déposez avec une cuillère un peu de pâte sur une poêle et faites cuire à feu doux jusqu’à ce que les deux côtés soient bien dorés.

Jeudi: Blini

En plus d’être l’un des plus anciens desserts traditionnels russes, les blini sont incroyablement délicieux. Nous partageons donc avec vous la recette de la femme de Léon Tolstoï, qui devrait être suffisamment fiable.

Ingrédients : 2 tasses de kéfir, 2 tasses de farine, ½ cuillère à café de bicarbonate de soude, 2 cuillères à soupe d’huile, sucre et sel selon vos goûts.

Préparation : Mélangez le kéfir, la farine, les œufs, le sucre et le beurre dans un saladier. Versez le bicarbonate de soude dans une tasse remplie d’eau bouillante et mélangez bien, puis versez-le lentement dans la pâte. Remuez bien de façon à rendre le tout homogène, puis laissez reposer 5 minutes. Ajoutez ensuite l’huile directement dans le saladier. Versez une cuillère à soupe de pâte (par blini) sur une poêle et cuisez-la jusqu’à ce qu’elle brunisse des deux côtés. Il est conseillé de graisser les deux faces du blini avec du beurre, afin qu’il ne soit pas trop croustillant.

Lire aussi : Des recettes de crêpes insolites venues de Russie

Vendredi: Grenki

Une autre recette rapide et savoureuse des babouchkas soviétiques. Non seulement elle ravira vos papilles, mais c’est aussi la solution idéale pour recycler votre pain rassis. Découvrez ce plat plus en détail ici.

Ingrédients : 1 baguette de pain sec, 2 œufs, 1 cuillère à soupe de sucre.

Préparation : Coupez le pain en tranches de 1 à 1,5cm d’épaisseur. Dans un saladier, mélangez les œufs et le sucre en remuant doucement avec une fourchette. Plongez les deux côtés des tranches de pain dans le mélange et placez-le sur une poêle graissée. Pour obtenir un croustillant suffisant, ajoutez une ou deux cuillères d’huile végétale ou de beurre.

Samedi: Vareniki natures

Quelle belle invention que cette variante des célèbres vareniki ! C’est une idée géniale et exactement ce qu’il vous faut lors des grasses matinées du samedi. En plus, vous pouvez les servir avec la garniture de votre choix : confiture, crème, miel, ou toute autre sauce sucrée. De plus, il est possible de congeler ceux qui n’ont pas encore été cuits, en prévision d’une autre oisive matinée.

Lire aussi : Les vareniki ont quelque chose à offrir à chacun

Ingrédients : 400g de tvorog, 2 œufs, 4 cuillères à soupe de farine, 2 cuillères à soupe de sucre, 1/2 cuillère à café de sel.

Préparation : Mélangez le tvorog avec une fourchette et placez-le dans un saladier. Ajoutez les œufs et le sucre et remuez. Versez ensuite la farine et mélangez le tout avec une fourchette pour obtenir une pâte homogène. Pour la rendre moins collante, ajoutez-y de la farine jusqu’à ce que la pâte n’adhère plus à vos mains. Divisez la pâte en plusieurs parts. Roulez chacune d’entre elles en bande épaisse, et coupez chaque bande en petites tranches de 2,5cm. Plongez les vareniki dans une casserole d’eau bouillante légèrement salée et laissez cuire 3-4 minutes, jusqu’à ce qu’ils flottent à la surface. Sortez-les avec une écumoire et placez-les sur une assiette.

Dimanche: Charlotka

Voici une recette particulièrement adaptée aux matins d’automne, lorsque vous avez beaucoup de pommes et que vous n’êtes pas pressé. Si ce dessert régale les Russes depuis le début du XIXè siècle, il ne devrait pas vous laisser indifférent.

Ingrédients : 4 œufs, 4 pommes, 250g (une tasse) de sucre, 250g (deux tasses) de farine, ½ cuillère à café de levure chimique, 3 cuillères à soupe d’épices (clou de girofle, zeste d’orange, noix de muscade et cannelle).

Préparation : Battez les œufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils soient clairs et floconneux. Incorporez la farine et la levure et mélangez. Épluchez les pommes, coupez-les en tranches fines et enduisez-les d’épices. Répartissez les tranches de pomme sur le fond d’un plat à gâteau et versez la pâte par-dessus. Faites cuire à 180°C pendant 30-40 minutes. Puis, il ne vous reste plus qu’à le déguster.

Bon appétit !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer