Varenikis aux cerises: des ravioles faciles à préparer pour un petit-déjeuner délicieux et sain  

Victoria Drey
Besoin d'inspiration pour la saison des cerises? Ces ravioles aux baies changeront à jamais votre routine matinale…

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les varenikis, des ravioles aux garnitures salées et sucrées, doivent être l'un des plats slaves les plus caractéristiques. La préparation des varenikis traditionnels est toujours un processus laborieux : il faut plusieurs heures pour pétrir la pâte et préparer la garniture. C’est pourquoi, au contraire, je suis amoureuses des varenikis dits « paresseux » : 20 minutes, et c’est parti !

Par rapport aux varenikis traditionnels, les « paresseux » sont assez différents en ce qui concerne les ingrédients, la technique de préparation et le goût. Ce qui les rend « paresseux », c'est la pâte tendre de tvorog (fromage blanc) : il vous suffit de mélanger du tvorog ou du fromage blanc avec des œufs et une petite quantité de farine. Un autre aspect « paresseux » est la mise en forme ; elle est plus facile et plus rapide.

À propos, la pâte des varenikis paresseux est presque la même que celle pour les syrnikis, mais au lieu de les faire frire dans la poêle, vous faites bouillir les varenikis dans de l'eau.

>>> Si, ça existe: quatre soupes aux fruits soviétiques

Vous pouvez préparer des varenikis paresseux avec n'importe quelle garniture que vous aimez (de préférence sucrée) et même sans garniture. J'ai essayé de nombreuses versions, mais la cerise est toujours la meilleure option : un mélange de pâte au tvorog légèrement sucrée et de cerises acidulées.

Ingrédients :

  • 350 g de tvorog ou de fromage blanc
  • 1 œuf
  • 2-3 cuillères à soupe de farine ordinaire + un peu pour saupoudrer
  • 2 cuillères à soupe de semoule
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 150 g de cerise
  • une pincée de sel

Préparation :

1. Dans un bol, mélanger le tvorog, le sucre, le sel et l'œuf avec une fourchette jusqu'à consistance lisse.

2. Ensuite, ajoutez la farine et la semoule et mélangez à nouveau : vous devriez obtenir une pâte assez épaisse et collante. Si vous sentez qu'elle est encore trop molle, ajoutez une autre cuillère à soupe de farine, mais assurez-vous de ne pas surcharger le mélange avec de la farine. Sinon, vos varenikis seront trop durs. Ensuite, commencez à faire des varenikis directement depuis le mixeur, ou laissez la pâte reposer au réfrigérateur pendant environ 15 minutes pour qu'elle prenne si vous avez le temps.

3. Pendant ce temps, préparez la garniture : énoyautez les cerises fraîches et mettez de côté. Si vous en utilisez des surgelées, ne décongelez pas les baies.

>>> Écoulez votre potiron à l’aide de cette recette de ravioles végétariennes slaves

4. Maintenant, roulez la pâte en un long cylindre d'environ 3-4 cm de diamètre. Coupez en morceaux de taille égale et roulez chacun en boule.

5. Saupoudrez votre surface de cuisson avec de la farine et travaillez un morceau à la fois : aplatissez la boule en formant un cercle et placez une cerise au centre. Pincez doucement les bords et formez une boule. Répétez avec tous les pâtons.

6. Porter à ébullition une casserole d’eau avec une cuillère à café de sel et ajouter les varenikis – pas d’obligation de les cuire tous à la fois ; n'hésitez pas à en congeler si nécessaire. Attendez que les varenikis remontent à la surface et laissez cuire encore 2 minutes.

7. Égouttez, laissez refroidir pendant quelques minutes et servez avec une généreuse portion de beurre et de crème aigre.

Priatnovo appetita !

 Dans cette autre publication, nous vous parlons de plats considérés comme « russes ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies