Mannik: un gâteau arabe «version russe» époustouflant

Victoria Drey
Mettez vos talents culinaires à l'épreuve et préparez ce délice avec de la semoule au lieu de la farine ordinaire.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les Russes adorent utiliser de la semoule - ou « manka », comme ils l'appellent - dans la cuisine. La semoule est un ingrédient commun dans la bouillie, les puddings, les boulettes de viande et les soupes. Ma façon préférée d'incorporer la manka dans la cuisine est de faire un gâteau éponge appelé gâteau à la semoule - ou tout simplement « mannik ».

Il existe une croyance populaire selon laquelle le mannik est une version slave d'une délicatesse arabe traditionnelle appelée basboussa ou hrisseh. Un inconnu aurait apporté sa recette lors d'un voyage dans la Russie médiévale. À cette époque, la semoule était déjà largement utilisée en Orient tandis que les Slaves la découvriraient vers le XIIe-XIIIe siècle. La seule chose qui le différencie réellement du gâteau arabe est qu'il contient également des flocons de noix de coco et parfois du sirop de sucre. À part cela, ce mannik est une pure copie du célèbre gâteau oriental.

>>> La fabuleuse recette de la tarte à l’«ananas de Sibérie»

Les gens qualifient généralement le mannik de « gâteau de cuisinier paresseux » car il n'y a pas de techniques compliquées ou de secrets dans le processus de cuisson : il vous suffit de mélanger tous les ingrédients et de mettre au four. Pour moi, le mannik est une pâtisserie exceptionnelle en raison de sa texture granuleuse et friable unique. Il y a une autre grande chose à propos du mannik : ça marche toujours. La recette semble assez primitive mais il y a quelque chose de spécial dans la semoule qui rend cette recette unique. Essayez !

Ingrédients :

  • 250 ml - kéfir ou crème aigre liquide
  • 200 g - semoule
  • 150 g - farine nature
  • 2 œufs
  • 170 g - sucre
  • 50 g - beurre
  • levure chimique - 1 cuillère à café
  • 1 pincée de sel
  • crème épaisse - 150 ml
  • huile végétale pour le graissage - 1 cuillère à café
  • sucre glace pour saupoudrer

Préparation :

Fouetter le kéfir et les œufs dans un grand bol. Ajoutez ensuite la farine tamisée avec la levure chimique, la semoule, le sucre, une pincée de sel et mélangez le tout. Tous les ingrédients doivent être à température ambiante. Pour compléter la pâte, il suffit d'ajouter du beurre fondu et de remuer le mélange.

Vous devriez obtenir une pâte agréable et soyeuse, légèrement gonflée par la semoule.

Préparez votre moule à gâteau en le graissant avec de l'huile végétale. Remplir la poêle avec la pâte et cuire au four 40 à 45 minutes à 170°C.

>>> Zapekanka, le plat miracle qui donnera une seconde vie à vos restes

Lorsque le mannik est prêt et doré, sortez-le du four et versez immédiatement la crème épaisse sur le dessus. Si vous attendez que le mannik soit froid, il n'absorbera pas correctement la crème et le gâteau deviendra sec.

Mettez votre gâteau de côté pendant environ 30 minutes et laissez la crème pénétrer complètement dans l'éponge. Enfin, sortez le mannik du moule, coupez-le en carrés et saupoudrez d'une généreuse quantité de sucre glace. Dégustez avec une grande tasse de thé noir.

Priatnovo appetita !

Dans cette autre publication, vous trouverez sept idées de petits déjeuners russes, un pour chaque jour de la semaine !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies