Pourquoi les Russes boivent-ils de la sève de bouleau?

Legion Media
Oui, ce n'est pas une blague. En Russie, non seulement on admire cet arbre, mais on en extrait la sève.

On dit que les Russes, quand ils sont loin de chez eux, ont de la nostalgie pour les bosquets de bouleaux sans fin. Mais pas seulement parce qu’on peut étreindre cet arbre. Vous pouvez en boire le jus. Et vous pensiez que le plat le plus étrange de la cuisine russe était la gelée de bœuf ?

Goût de l'enfance

La boisson à base de bouleau est devenue populaire en URSS dans les années d'après-guerre, en période de pénurie d'aliments nutritifs : la collecte et la production industrielle de ce jus étaient incroyablement bon marché. Et les avantages sont indéniables - il contient de nombreuses vitamines B6 et B12, très bonnes pour la peau et les cheveux, et il apaise parfaitement la soif.

>>> Ces plats russes à base de fromage fondu que vous ne serez pas près d’oublier

« La sève de bouleau a un goût spécifique, mais je l'aime bien, explique Semion, de Moscou. C’est un peu sucré, mais tant que vous n’avez pas goûté, vous ne pouvez pas comprendre », soutient son collègue Alexeï. Il admet qu’il aime faire goûter cette boisson inhabituelle aux étrangers.

Il convient de noter que le jus de bouleau était une boisson très populaire à l'époque soviétique. Jusqu’à ce qu’il ne soit remplacé par les sodas modernes.

« Au début des années 1980, la limonade soviétique Bouratino était rare et, parmi la gamme de jus vendus au verre dans les magasins, c’était la sève de bouleau qui ressemblait le plus au soda tant apprécié probablement par tous les écoliers », se souvient Oleg.

En route pour la forêt

En Russie, la législation autorise les habitants à collecter des « ressources forestières alimentaires » à des fins personnelles. Cette catégorie comprend les baies, les champignons et les noix, ainsi que la sève de bouleau. Collectez-la uniquement au printemps et dans des endroits possédant un environnement favorable, car l'arbre peut accumuler des substances nocives.

>>>Sept types de bouillie russe pour bien commencer la journée

La saison de la récolte commence fin mars - mi-avril, lorsque la neige fond et que les bourgeons commencent à gonfler sur les bouleaux.

Recueillir la sève d'un jeune arbre est impossible, car cela le détruira. Les experts disent que plus le bouleau est vieux, plus le jus est sucré. Un petit arbre donne environ trois litres de jus et un gros - cinq à sept.

Comment la recueillir

Dans le bouleau, l'écorce est coupée et une buse en métal est insérée dans le trou, le jus devant s'écouler à travers celle-ci dans la canette. Il ne faut pas utiliser de hache. La manière la plus humaine est de percer un petit trou dans le bois. Plus l’incision est petite, plus l’arbre le « donne » rapidement.

Les « chasseurs de jus » expérimentés pensent qu'il est préférable de le faire l'après-midi, de midi jusqu'au coucher du soleil.

Après avoir recueilli ce qui sort de l’entaille, assurez-vous de la recouvrir d'argile, de cire ou de mousse.

>>> Dix plats français provoquant l’incompréhension totale des Russes

Le jus n’est conservé que pendant quelques jours et, pour que les restes ne pourrissent pas, ils servent de base au kvas, boisson pouvant être utilisée pour la soupe froide okrochka, ou comme sirop.

La sève de bouleau est également utilisée dans les recettes cosmétiques : si on lave ou frotte le visage avec un morceau de jus de bouleau congelé, cela tonifie et rajeunit la peau. On rince également les cheveux avec du jus afin qu'ils poussent mieux et se salissent moins facilement.

Où le goûter ?

Si vous ne brûlez pas d'envie de vous promener dans la forêt à la recherche de l'arbre désiré, mais souhaitez tout de même savoir quel goût a la sève de bouleau, alors regardez dans n'importe quel grand supermarché russe.

Alexeï avertit que la quasi-totalité du jus pasteurisé qui se trouve dans les magasins contient des additifs. Cependant, l’acheter est tout à fait sûr, même si cela ne peut pas être comparé au goût du jus de bouleau frais, admet Roman : « Maintenant, il est vendu en bouteilles, mais ce n’est pas du tout la même chose. Dans une tasse, dans une forêt ou depuis le bouleau - ça, c’est la vraie saveur inoubliable issue de l’enfance ! ».

Dans ce second article, nous vous expliquons où goûter les meilleurs plats de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies