Trois cuisines de l’espace post-soviétique uniques à essayer en Russie

Legion Media
La Russie est un creuset culinaire où se mêle la meilleure cuisine post-soviétique. Il est temps de goûter à ces délices venus d’ailleurs dont les Russes raffolent, mais qui restent massivement sous-estimés à l'étranger.

Comme dans toutes les grandes villes, les immigrants jouent un rôle important dans les tendances alimentaires en Russie. Cependant, ce ne sont pas des kebabs et couscous qu’on trouve aux coins des rues ici - au lieu de cela, la plupart des Russes s'en tiennent à la nourriture de l'ancien bloc soviétique pour obtenir leur dose de goûts épicés/exotiques. Petit panorama de ces délices souvent négligés en Occident.

1. Cuisine géorgienne

Fruits d'échanges culinaires le long de la Route de la Soie, les délices géorgiens combinent la chaleur de la cuisine russe et les saveurs du Proche-Orient pour créer une cuisine aussi exotique qu'inégalée. Les plats sont variés, expressifs et très bien garnis, et peuvent être servis à tout moment de la journée et pour tous les goûts. Comme l'écrivait lui-même Alexandre Pouchkine, « chaque plat géorgien est un poème ».

C'est peut-être la cuisine la plus injustement délaissée au monde en dehors de l'ex-URSS, mais beaucoup de Russes préfèrent en fait la cuisine géorgienne à la leur. En conséquence, les chaînes de restaurants géorgiens abordables comme Vaï mè!, Jonjoli et Khatchapouri sont parmi les plus populaires en Russie, tandis que les options plus haut de gamme sont également très fréquentées.

Lire aussi : Où goûter les meilleurs plats de la cuisine russe?

Tomber sur la cuisine géorgienne est également une surprise très agréable pour la plupart des étrangers en Russie - surtout s'ils trouvent la cuisine locale un peu trop infusée à l'aneth.

Plats principaux

Khinkalis

Incontournable. Ces délicieux raviolis bouillis peuvent être farcis avec de la viande, des pommes de terre, des champignons ou du fromage, et sont toujours remplis de beaucoup de bouillon. Demandez conseil avant de les manger, cependant - c'est un plat qui se mange sans couverts, et vous devez boire le jus avant de mordre dans la viande (sinon ça coulera partout).

Khatchapouri

Ce plat, le plus traditionnel de la Géorgie, constitue un reflet de la diversité de la cuisine de ce petit pays. C'est un pain plat rempli de fromage, mais il y a des centaines de façons différentes de servir le khatchapouri. Parmi les recettes les plus traditionnelles figure celle avec des haricots et du bacon, tandis que la version « adjarienne », avec un œuf au plat sur le dessus, est tout aussi populaire. Fondamentalement, c’est une pizza caucasienne.

Tchakhokhbili

Essentiellement un ragoût de poulet et de tomate, mais avec un mélange complexe d'épices appelé khmeli-suneli qui le rend complètement unique. Le mélange comprend entre autres de la marjolaine, de l'aneth, du thym, le persil, de la coriandre et du basilic.

Lire aussi : Plaisirs lactés: petit guide des produits laitiers de Russie

Soupes

Khartcho

Quelque part entre une soupe de tomate et un curry, ce bouillon charnu est servi avec du vinaigre, du riz et des épices. Un vrai khartcho doit être extrêmement épicé.

Tchikhirtma

Bouillon léger souvent servi avec du poulet, cette soupe est généralement aromatisée avec de la cannelle, du citron et de l'ail. Elle est souvent servie à l'intérieur d'une miche de pain évidée de sa mie.

Accompagnements

Pkhali

Une pâte épaisse et ferme composée de légumes moulus, généralement servie en petites portions et décorée de graines de grenade. Les ingrédients du pkhali les plus populaires sont les épinards, les betteraves et les aubergines.

Lobio

Un mélange simple et savoureux de haricots rouges, d'ail et d'herbes. Difficile de mal tomber. Souvent servi avec des morceaux de porc.

Lire aussi : Des cocktails aux soupes: quels plats sont considérés comme «russes» à travers le monde?

2. Cuisine ouzbèke

La tradition culinaire de l'Ouzbékistan, située en Asie centrale, est définie par sa relation à la viande - contrairement à ses voisins nomades, l'Ouzbékistan a été sédentarisé il y a longtemps et c’est un pays compétent dans l'élevage des moutons et des chevaux. Le résultat est donc une nourriture extrêmement copieuse, qui incorpore aussi certains épices et méthodes de consommation turciques, tatares et mongoles (la cuisine ouzbèke est très pratique, puisque la plupart la mangent sur le sol près d’une table basse). Le pain cuit au four tandoor est également un élément clé de cette cuisine.

Les mariages sont les événements phares de la culture culinaire ouzbèke - en conséquence, de nombreux Russes vont dans des restaurants ouzbeks pour découvrir un environnement plus fleuri, un peu comme l’ambiance d’un mariage. Tapis exquis et narguilé sont ici de mise. Cependant, les versions street-food de la cuisine ouzbèke, comme Tchaïkhona N°1 ou Plov, sont aussi populaires ici.

Plats principaux

Plov

La carte de visite de l'Ouzbékistan, souvent appelé « pilaf » en Europe, ce plat est connu dans le monde entier. Un délicieux plat à base de riz cuit avec de la viande tendre, des oignons, des carottes et des raisins secs, il est facile à préparer en grande quantité, et il est incontournable lors de tout mariage ouzbek.

Qutabi

Essentiellement de gros raviolis plats, les qutabi sont farcis avec de la viande et des légumes et frits. Vous ne mangerez pas ce genre de plats tous les jours.

Lire aussi : Six blogs de cuisine russes à suivre absolument sur Instagram

Joshpara

Souvent appelées berek, ces petites boulettes frites et épicées sont remplies de viande épicée et de sauces qui les rendent très nourrissantes. Elles peuvent également être servies dans du jus et du lait aigre pour faire une délicieuse soupe.

Chachlik

Cette brochette de viande est un dénominateur commun de nombreuses autres cuisines post-soviétiques, en particulier du Caucase et de l'Asie centrale. La version ouzbèke est souvent servie avec des oignons et de l’adjika, une sauce rouge épicée à base de piments.

Soupes

Lagman

Fondamentalement, un ramen d'Asie centrale, rempli de nouilles, d'agneau et de légumes.

Chourpa

Rappelant plus un ragoût de viande qu'une soupe, ce plat délicieux est généralement rempli de pommes de terre, de viande, d'oignon et de tomate, mais varie d'une région à l'autre.

Lire aussi : Sept plats étonnants qui peuvent être dégustés uniquement en Sibérie

3. Cuisine ukrainienne

Les Russes qui se sentent un peu moins aventureux mais veulent rompre avec la routine des repas cuisinés à la maison considèrent souvent les restaurants ukrainiens comme une valeur sûre. Après tout, presque par défaut en raison des liens inextricables entre les deux pays, les Russes et les Ukrainiens partagent de nombreuses traditions culinaires - que ce soit la pratique des légumes marinés (résultant des pénuries alimentaires soviétiques) ou la façon dont les deux pays considèrent des plats identiques comme « les leurs ».

Alors que les visites dans les restaurants populaires ukrainiens tels qu'Odessa Mama ou Taras Boulba ne forcent pas les Russes à quitter leur zone de confort, il existe des différences indéniables entre les deux cuisines (notamment en raison des occupations antérieures de l’Ukraine par la Pologne et l’Empire austro-hongrois). Sorte de maison à mi-chemin entre l'Europe et la Russie, la cuisine ukrainienne vous offre le meilleur des deux mondes.

Plats principaux

Banoch

Originaire des Carpates, ce plat crémeux était jadis le carburant des bergers de la région. Traditionnellement cuit sur un feu de pierre et chargé de farine de maïs, de fromage, de crème épaisse et de champignons blancs, il est certain qu’il vous rendra aussi énergique et productif que possible.

Lire aussi : Le borchtch: un grand classique aux origines entourées de mystère

Poulet à la Kiev

Le plat le plus renommé d'Ukraine est célèbre dans le monde entier. Cependant, sa recette est difficile à maîtriser, car il faut une réelle expertise pour s'assurer que le beurre ne coule pas du milieu pendant la friture. Par conséquent, essayez-le dans un restaurant ukrainien pour un goût authentique.

Borchtch

Aussi revendiquée par la Russie comme carte de visite de sa cuisine nationale, la soupe de betterave et de viande la plus appréciée d'Europe de l'Est est originaire d'Ukraine. Si vous la commandez dans un restaurant ukrainien (plutôt que russe), il est probable que le borchtch aura été cuit pendant des heures dans un four à bois. Un borchtch blanc ukrainien fait avec des panais et des saucisses est également disponible dans certains endroits.

Desserts

Le gâteau Kiev est un autre « carte de visite » de la capitale ukrainienne. Ce délice au chocolat, rempli de meringue, de fruits et de crème au beurre, a fait son chemin vers la Russie.

Connaissez-vous vraiment la cuisine russe ? Nous vous invitons à tester vos connaissances.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies