Dix délices à tester à tout prix dans les épiceries russes de votre ville

Legion Media
Vous souhaitez en savoir plus sur la gastronomie du plus vaste des pays? Des épiceries russes existent dans toutes les grandes villes occidentales et permettent de s’initier à cette thématique. Une seule bouchée de glace Plombir et vous tomberez amoureux de la cuisine russe, on vous le garantit! Et une fois cela fait, il n’y aura pas de chemin retour!

1. Les graines de tournesol

Pour de nombreux Russes, les graines de tournesol frites sont encore meilleures que le popcorn et autres trucs à grignoter. Rien d’étonnant donc à ce que la Russie soit le leader mondial pour la production mais également l’importation de cette denrée. Vous connaissiez le tournesol en huile, mais avez-vous déjà tenté de mâchouiller ses graines ? Et bien que ce ne soit pas très élégant de le faire en public, les cosses des graines s’amoncelant rapidement, impossible d’y résister ! Pour certains, il s’agit même d’un moyen de détente et de méditation.

2. Les varenikis

Il est ici question d’une sorte de ravioles. D’ailleurs, connaissez-vous la différence entre varenikis et pelmenis ? En réalité, les pelmenis sont fourrés de garniture crue (en général de la viande ou du poisson), tandis que les varenikis renferment des ingrédients d’ores et déjà cuisinés. Le fourrage le plus populaire de ces derniers sont les cerises, le tvorog, la pomme de terre, les champignons et la viande émincée. Un bon moyen de les différencier est que les varenikis sont préparés en forme de demi-cercle. Comme les pelmenis, les varenikis sont particulièrement délicieux dégustés avec de la crème épaisse. Les varenikis sucrés peuvent quant à eux être servis avec de la confiture, tandis que les salés se combinent à merveille avec des oignons frits.

Lire aussi : Dix plats français provoquant l’incompréhension totale des Russes

3. La glace Plombir

Si vous êtes un amateur de glace, il vous faut à tout prix goûter au légendaire Plombir russe. Sa technique de fabrication a en réalité été importée de France, mais c’est bien en Russie et en Union soviétique que ce met a connu sa plus grande gloire. Faite de crème et de beurre, cette glace est extrêmement riche (et peu diététique), mais tellement délicieuse ! Souvent, elle est enveloppée dans un cône ou dans de petites barquettes. Vendue incrustée de baies ou recouverte de chocolat, il est impossible de ne pas céder à la tentation.

4. Le kvas

Vous avez certainement entendu parler de la boisson russe kvas, préparée à base de pain de seigle fermenté. Elle a le goût d’une bière à très faible taux d’alcool et est parfaite pour étancher votre soif lors des fortes chaleurs.

5. Le chocolat

Ce n’est pas exagérer que de dire que le chocolat est l’un des piliers de la cuisine russe. La production en masse du chocolat a débuté ici au XIXe siècle et les enfants (ainsi que les grands) n’ont cessé de s’en régaler depuis. De nombreuses chocolateries prérévolutionnaires sont encore opérationnelles de nos jours, perpétuant les traditions de fabrication. Quelles sont les sucreries à tester absolument ? C’est une question délicate. Tout, vraiment. Pour vous aider dans votre choix, retrouvez ici notre présentation des marques les plus célèbres. 

Lire aussi : Le samovar, tsar des tables russes

6. Le tvorog

Pour comprendre ce qu’est le tvorog russe, il est indispensable de le goûter, car vous ne trouverez rien de similaire ailleurs. Ce qui s’en rapproche le plus en France est la faisselle, mais cela reste encore bien loin de ce met. Ce produit laitier est une excellente source de protéines et est utilisé dans d’innombrables recettes, telles que les syrniki, certains gâteaux ou encore pour garnir les crêpes. Il est cependant tout aussi délicieux savouré seul, ou avec un peu de confiture, de miel ou de lait condensé.

7. Le caviar

L’un des aliments de Russie les plus connus à l’étranger est le caviar. Il peut aisément être trouvé dans les épiceries russes près de chez vous et s’impose comme l’essence même des festivités du Nouvel an dans le pays. Pour le déguster à la manière des Russes, tartinez-le sur une tranche de pain beurrée. Vous pouvez aussi garnir vos crêpes avec ou tout simplement le manger à la petite cuillère !

8. Concombres et tomates marinés

Les produits marinés sont très en vogue de nos jours en Russie, en tant que produits bons pour la santé. En réalité, il s’agit d’une très ancienne méthode de conservation des aliments. Bien entendu, vous pouvez faire mariner vos concombres et tomates vous-mêmes, ce n’est pas difficile ! Mais aurez-vous la patience d’attendre que le processus opère alors qu’il est possible d’en acheter directement ?

Lire aussi : Trois cuisines de l’espace post-soviétique uniques à essayer en Russie

9. Le halva

Ce dessert originaire du Moyen-Orient a fait son entrée dans l’Empire russe au début du XXe siècle et est rapidement devenu un élément à part entière de la cuisine locale. Le halva russe est cependant quelque peu différent. En effet, traditionnellement fait à partir de graines de sésame, en Russie, sans surprise, il est principalement élaboré à base de graines de tournesol ! Le halva est vendu au poids ou en barquette et parfois couvert de chocolat.

10. Les sodas russes

Cela ne fait pas si longtemps que les marques occidentales de sodas « capitalistes » sont apparues dans les rayons des supermarchés russes. Durant la période soviétique, la population buvait différents types de boissons, dont certaines sont encore populaires de nos jours. Nous vous recommandons ainsi de goûter le Duchess, à la poire, le Baïkal, aux herbes, ou encore le Tarkhoun, à l’estragon.

Dans cet autre article, nous vous présentons dix chaînes de fastfood russes qui vous feront oublier les géants américains.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies