Comment faire du vrai pain noir à la russe chez vous

Daria Sokolova
Vous voulez goûter ce délicieux pain rond avec une croûte croustillante? Vous n'avez pas besoin de farine de seigle, mais il y a un ingrédient secret : la farine de cerise d'oiseau.

Votre première visite au rayon boulangerie d'un magasin russe pourrait vous surprendre puisqu'il y aura beaucoup de sortes depains et de pâtisseries que vous n'avez jamais vues auparavant. Le pain est plus dur et moins sucré qu'aux États-Unis et en Europe, et a une durée de conservation de quelques jours seulement. En règle générale, le pain de blé ou de seigle russe contient uniquement de la farine, du sel, parfois du sucre, de la levure, de l'huile ou du beurre et de l'eau. Selon la recette, il peut également y avoir des noix, des fruits secs, des œufs ou du lait.

Lire aussi : Les sept principales variétés de pain russe

Plus intéressant encore, en Russie, le « pain noir », fait avec du seigle, est plus populaire que le pain de blé « blanc ». Même dans les petits magasins locaux où vous ne verrez pas un grand éventail de produits de boulangerie, il y aura probablement plus de variétés de pain de seigle que de pain de blé. En fait, le pain noir est aussi fait à partir de blé, mais il est mélangé avec du seigle et d'autres sortes de farine. Les Russes aiment tellement leur propre pain noir qu'ils le préparent avec une large gamme d'ingrédients, y compris des graines de tournesol et de citrouille, de la prune séchée, de la coriandre, ainsi que de la farine de cerise d'oiseau.

Pourquoi les Russes préfèrent le pain de seigle

Si vous n'avez jamais essayé le pain noir russe auparavant, son goût peut vous sembler un peu amer de prime abord. Mais il y a une explication au fait que les gens en Russie mangent plus de pain noir que dans la plupart des autres endroits. En Russie, ce pain est considéré comme plus sain et on pense qu’il vous rassasie sans donner de sensation de lourdeur. La croûte croustillante du pain est une bonne source de vitamine B1, et la farine de seigle réduit le cholestérol et diminue la glycémie.

Le pain de seigle traditionnel avec de la levure était peut-être l'élément le plus reconnaissable de la cuisine russe jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Il était sur les tables des paysans et des nobles et était servi à côté de chaque plat. Le pain de blé est devenu populaire au milieu du XIXe siècle seulement.

De nos jours, les boulangers russes préparent de nombreuses sortes de pain de seigle. Les versions les plus communes sont appelées Darnitski (pain couvert de coriandre), Borodinski (en l'honneur de la bataille de Borodino) et Stolitchni (un pain rond aigre-doux).

Est-il difficile de faire du pain à la maison?

Beaucoup de familles préparaient leur propre pain en utilisant des recettes traditionnelles. Même maintenant, quand il est facile d'acheter des produits de boulangerie au magasin du coin, certains Russes préfèrent renouer avec leurs racines et faire leur pain à la maison. Et vous pouvez essayer aussi! Si vous n'avez pas de farine de seigle mais que vous voulez essayer du vrai pain noir russe, essayez d'ajouter de la farine de cerise d'oiseau à la pâte.

Lire aussi : Koulebiakine, une Maison de tourtes russes a ouvert ses portes en Belgique

Une machine à pain vous aidera à faire la pâte rapidement, mais ce n'est pas réellement nécessaire. Beaucoup de gens pensent qu'ils devront passer des heures à pétrir la pâte. En fait, vous n'avez qu'à mélanger les ingrédients pendant 5 à 10 minutes, puis laisser reposer votre pâte pendant un moment. Dans certaines recettes, cela prend juste une heure ou deux, tandis que d'autres exigent de laisser la pâte pendant la nuit. Ensuite, vous avez juste besoin de pétrir la pâte et de la façonner pour lui donner la forme nécessaire. Ne pétrissez pas la pâte trop longtemps - juste quelques mouvements, sinon le pain ne sera pas aussi riche. Vous pouvez le faire cuire dans un plat spécial ou simplement sur une feuille. La recette classique est plutôt simple et ne nécessite que quelques ingrédients très accessibles que vous avez toujours dans la cuisine. Ce pain « noir » est fabriqué à partir de farine complète standard avec de la farine de cerise d'oiseau (en fait des fruits frais moulus). La farine de cerise donne au pain un arôme agréable qui rappelle l'essence d'amande et les noyaux de cerise. C'est pourquoi la recette surprendra tous vos invités.

Pain à la farine de cerise d'oiseau

Ingrédients:

Eau - 380 ml.

Farine complète - 550 gr.

Farine de cerise d'oiseau - 50 gr.

Huile d'olive - 3 cuillères

Levure - 6 gr.

Sucre - 1 cuillère à soupe.

Sel - 1 cuillère

Préparation:

- Mélanger la farine de blé avec de la levure sèche.

- Faire bouillir 200 ml. d'eau et verser dans la farine de cerise d'oiseau. Ajouter le sel et le sucre. Bien mélanger et laisser refroidir jusqu'à ce que ce soit tiède.

- Une fois la farine de cerise tiède, la mettre dans le bol avec la farine de blé, ajouter 180 ml. d'eau tiède et d'huile et mélanger jusqu'à obtenir une pâte molle et collante. Placer dans le bol huilé, couvrir d'un film étirable et laisser reposer une heure et demie dans un endroit chaud. [Un petit truc tiré de la vie russe : placez le bol dans une bassine avec de l'eau chaude et laissez-le dans la salle de bain. Vérifiez après 40 minutes et pétrissez].

- Au bout d'une heure et demie, façonner en forme de pain (traditionnellement du pain rond simple), couvrir d'une serviette et laisser reposer pendant 40 minutes jusqu'à ce qu'il lève.

- Chauffer le four à 200 degrés Celsius. Placer un bol d'eau sur la rangée du bas du four et cuire le pain sur une plaque à pâtisserie pendant 10 minutes. Retirer ensuite le bol, réduire la température à 185 degrés Celsius et faire cuire pendant 30 à 40 minutes (selon votre four).

- Lorsque le pain est prêt, laissez-le refroidir sur la grille. Il est impossible de résister à l'arôme magique du pain fraîchement cuit!

Priatnovo appetita!

Découvrez en outre la recette de zapekanka, ce plat miracle qui donnera une seconde vie à vos restes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies