Koulebiakine, une Maison de tourtes russes a ouvert ses portes en Belgique

Les tourtes, ou koulebiaks, sont un incontournable de la gastronomie russe et peuvent être fourrées des garnitures les plus variées. C’est ce créneau qu’ont décidé de développer en couple Yaroslava et Antoine Tcherbak, en inaugurant leur Maison de tourtes russes Koulebiakine à Comines-Warneton, en Belgique.

Yaroslava Tcherbak, originaire de Russie et résidant en Belgique depuis 2011, et son époux, le Français Antoine Tcherbak, ont début octobre ouvert les portes de Koulebiakine, leur Maison de tourtes russes. C’est à Comines-Warneton, petite ville jouxtant la frontière franco-belge dans laquelle le couple dirige d’ores et déjà la crêperie bretonne Fleur De Sel, qu’ils ont choisi d’inaugurer cette nouvelle institution culinaire, aux côtés de Cédric Nierichlo, qui en est à présent le responsable.

« Nous sommes restaurateurs depuis plus de 6 ans. Dans notre établissement Fleur de Sel nous réalisons régulièrement des soirées à thèmes. En janvier 2016, nous avons fêté l'ancien Nouvel an russe et avons proposé à nos clients des koulebiaks. Cette soirée nous tenait particulièrement à cœur car Slava est originaire de Saint-Pétersbourg. Le succès fut immédiat ! Nos invités nous ont demandé d'en réaliser pour leurs réceptions. La demande a été de plus en plus forte et nous avons fait le choix d'ouvrir une première boutique à quelques pas de notre restaurant actuel », ont-ils expliqué à Russia Beyond.

Cédric Nierichlo et Yaroslava Tcherbak.

Véritable vitrine de la gastronomie russe, Koulebiakine doit également beaucoup à la collaboration d’entreprises du pays. En effet, les boîtes permettant au client d’emporter ces délicieux mets sont confectionnées à Kaliningrad, le logo et le design de la façade ont été imaginés par une artiste et décoratrice de Iaroslavl (282 km au nord-est de Moscou), les meubles ont été fabriqués par un atelier de Krasnodar (1 200 km au sud de Moscou), tandis que de nombreux souvenirs de Saint-Pétersbourg ornent les lieux.

Vedettes de la boutique, les koulebiaks se distinguent des autres tourtes par leur garniture complexe, composée de plusieurs éléments. Plat pluriséculaire, il fait saliver depuis longtemps les Russes de tous les milieux, des simples paysans aux tsars les plus illustres. Fait intéressant, ce sont des cuisiniers français travaillant en Russie qui, au XIXe siècle, lui ont permis d’acquérir une renommée internationale en mettant à contribution leur savoir-faire gastronomique.

Chez Koulebiakine, il y en a pour tous les goûts : saumon-risotto, viande-pomme de terre, poulet-riz, végétarien, ou encore pomme-crème maison.  « Les retours sont unanimes : nos clients apprécient réellement nos tourtes et chacun d'entre eux devient un véritable ambassadeur de notre maison! Nous attendons avec impatience les résultats de leur force de conviction ! », s’est enthousiasmé le couple.

Face au succès que rencontrent leurs appétissantes tourtes, Yaroslava et Antoine ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. « Nous projetons d'ouvrir une ou deux autres boutiques avant la création d'un petit restaurant Koulebiakine dans la capitale Belge. Nous penserons par la suite à franchir les frontières », ont-ils annoncé à Russia Beyond.

Cédric Nierichlo et Antoine Tcherbak.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.