Forbes dévoile son classement des villes les plus prometteuses de Russie

Le ciel de Nijni Novgorod animé par une nuée de montgolfières

Le ciel de Nijni Novgorod animé par une nuée de montgolfières

Dmitri Chetvertov
Moscou étant hors compétition, la première place n’a étonnamment pas été accordée à Saint-Pétersbourg!

Nijni Novgorod, telle est la ville qui, selon le magazine Forbes Russia, s’impose comme la plus prometteuse de Russie (Moscou étant évidemment hors classement), compte tenu de ses progrès en terme d’urbanisme, de culture et de qualité de vie au cours des dix dernières années. 

>>> Nijni Novgorod, joyau secret sur la Volga

Cette cité sur la Volga accueille en effet d’importants événements d’envergure nationale (et internationale, à l’instar de la Coupe du Monde en 2018), notamment le célèbre festival de musique électro Alfa Future. En outre, y a, pour la première fois en dehors de la capitale, été remis le prix Innovation, plus importante distinction russe dans le domaine de l’art contemporain. Le soutien accordé aux entrepreneurs locaux permet également à Nijni Novgorod de se hisser à la première place.

Saint-Pétersbourg, présentée comme le cœur de la culture alternative, occupe quant à elle la deuxième position. Parmi les projets les plus couronnés de succès, l’on peut par exemple citer celui du complexe de la Nouvelle Hollande, regroupant un parc, une vaste food-court et une plateforme artistique.

La dernière marche du podium a été attribuée à Kazan, capitale tatare, qui affiche un rapide développement de ses parcs, squares et autres écrins de verdure. D’ambitieux projets architecturaux y sont également en cours, parmi lesquels l’on retrouve celui de la future Bibliothèque nationale de la République du Tatarstan.

Ekaterinbourg se place juste derrière, se distinguant en partie par sa Biennale industrielle de l’Oural. Elle est suivie par Vladivostok, capitale de l’Extrême-Orient russe, reconnue pour ses innovants projets artistiques et architecturaux, et Krasnoïarsk, en Sibérie, dont la biennale, la première du pays à se consacrer à l’art contemporain, se développe d’année en année au gré de collaborations désormais internationales.

>>> Le guide ultime de l'Anneau d'or, principal itinéraire touristique de Russie

Toula n’a également que peu à envier à ses consœurs, puisque dotée de trois clusters artistiques flambants neufs pour seulement 500 000 habitants, tandis que de nouveaux restaurants et bars y fleurissent en masse.

Iaroslavl se classe huitième, grâce au projet Textil, ayant permis de métamorphoser un quartier autrefois délaissé de cette cité de l’Anneau d’or.

Kostroma vient ensuite, sortant du lot grâce à l’essor de l’artisanat et du design, ainsi qu’à la conservation de son exceptionnel patrimoine. Une préservation qui permet d’ailleurs à Irkoutsk de figurer au sein du top 10, cette ville proche du lac Baïkal ayant entamé l’entière revitalisation de son centre historique.

En suivant ce lien, retrouvez notre quiz et tentez d’associer les villes russes à leurs monuments phares.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies