Quand les affiches soviétiques encourageaient les citoyens à combattre les nazis

V.Ivanov, 1941
Les braves soldats, les mères et enfants chagrinés, les exploits réalisés aussi bien sur le champ de bataille que dans le domaine professionnel – les peintres soviétiques ont eu recours à ces images pour motiver les citoyens à se dresser à la défense de la Patrie.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Propagande pour la jeune génération

Pendant les années de guerre, les usines industrielles avaient besoin de force ouvrière supplémentaire. Les élèves d’écoles, notamment professionnelles, et d’institution d’enseignement supérieur ont été incités à rejoindre les rangs des travailleurs pour faire ce travail laborieux.

« Élèves d’écoles artisanales, de chemin de fer et techniques ! Suivez l’exemple des héros du front ! »

En outre, les artistes appelaient les enfants à aider à localiser l’ennemi. Comme on le voit sur l’affiche conçue par Alexeï Pakhomov, des pionniers (scouts soviétiques) sont prêts à rapporter aux adultes le débarquement de parachutistes allemands.

« Enfants, défendez la Patrie ! Repérez les ennemis et informez les adultes ». 

Outre l’aide sur la ligne du front et dans les usines, les enfants étaient motivés à bien étudier.

« Sois excellent à l’école »

Propagande dans les usines

Pour toucher les gens engagés dans les usines, les auteurs des affiches montraient comment le résultat de leur travail aidait à éliminer l’ennemi sur le champ de bataille.

« L’Oural pour le front »

On y voyait aussi des femmes remplaçant les hommes dans les usines et dans les champs et l’image d’une femme au volant d’un tracteur était assimilée à celle d’un homme dans un char.

« Tout pour la victoire! Au front de la part des femmes d’URSS »
« Le tracteur dans un champ, tel un char au combat »

Propagande auprès des soldats

 Afin de motiver les soldats, les illustrateurs dessinaient des enfants, femmes et vieillards – tous ceux qui les attendaient à la maison. Leurs visages épuisés et désespérés étaient censés susciter la sympathie des combattants et les remonter davantage contre l’ennemi.

« Soldat de l’Armée rouge, sauve ! »
« Pour les sang et larmes de nos enfants, mort aux envahisseurs allemands »
« Mon fils, tu vois mon sort »
« Jour et nuit nous t’attendons, combattant »

Les artistes peintres reflétaient dans leurs affiches le dévouement des soldats et citaient les phrases encourageantes de Joseph Staline et de personnalités historiques, tel le prince Dmitri Donskoï, vainqueur des combats contre les Tataro-Mongols au XIVe siècle.

« Mieux vaut une mort honnête qu’une vie honteuse »
« Tenir le coup ! »
« Combattant, encerclé par l’ennemi, résiste jusqu’à la dernière goutte de ton sang »

Le thème de la famille

Pendant les années de la guerre, l’État soviétique essayaient de soutenir davantage les enfants, les mères solitaires et les orphelins dont les parents ne sont pas revenus du font.

« Gloire à la mère-héroïne »
« Enveloppons les enfants de soldats d’amour pannational et de tendresse »

Dans cet autre article, découvrez des affiches de propagande étrangère se moquant de Staline.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies