Dix magnifiques peintures sur des motifs folkloriques de Viktor Vasnetsov

Galerie Tretiakov
Les chevaliers, princesses et créatures magiques tirés des contes russes vus par un artiste extrêmement populaire du début du XXe siècle.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

1. Les Bogatyrs, 1898

Il s'agit probablement du tableau le plus célèbre et le plus important de Viktor Vasnetsov (1848-1926). Il y a travaillé pendant 20 ans et dès qu'il l’a terminée, le collectionneur Pavel Tretiakov a immédiatement acheté la toile - depuis, elle occupe un mur entier dans la galerie Tretiakov de Moscou. La peinture présente trois héros principaux des épopées folkloriques russes (« былины », ou byliny), courageux, très forts et imbattables : les bogatyrs Dobrynia Nikititch, Ilia Mouromets et Aliocha Popovitch.

2. Alionouchka, 1881

Viktor Vasnetsov a commencé son périple artistique avec des scènes de genre réalistes et a rejoint le mouvement artistique des peredvijnikis (peintres ambulants), qui cherchait à montrer la vie des gens ordinaires. De cette façon, ils ont brisé la tradition classique et refusé de peindre uniquement des sujets tsaristes rituels ou canoniques.

En quête d'inspiration, Vasnetsov a un jour remarqué une fille triste assise regardant l'eau. Cela lui a rappelé le conte Frérot et sœurette (célèbre dans le monde entier, mais qui a aussi une version russe). Vasnetsov a donc peint cette fille en la représentant comme Alionouchka en deuil pour son frère transformé en chèvre après avoir bu de l'eau ensorcelée. L'artiste a dit qu'il trouvait beaucoup de mélancolie russe traditionnelle (« toska ») et de tristesse dans cette image.

>>> Vous n’avez qu’une heure? Les dix œuvres de la Galerie Tretiakov à ne surtout pas rater

3. Baba Yaga

Vasnetsov a lentement commencé à passer du réalisme pur aux intrigues folkloriques et s'est avéré être l'un des premiers artistes russes à faire appel aux racines nationales de la Russie. Il est même considéré comme l'un des fondateurs du style néo-russe (ou pseudo-russe).

Il était si profondément immergé dans ce monde magique des contes russes qu'il a même créé une véritable « izba sur des pattes de poulet », qui, selon le conte, est la vieille maison de la sorcière Baba Yaga (et qui est en fait une créature vivante selon l’histoire). 

4. Ivan Tsarévitch chevauchant le loup gris, 1889

Le domaine d’Abramtsevo du mécène Savva Mamontov était très important pour Vasnetsov (et d'autres artistes russes). Il a aidé à peindre les murs de l'église du domaine et y a trouvé beaucoup de paysages russes typiques pour ses peintures. De plus, certains de ses personnages, comme Elena la Belle sur ce tableau, sont inspirés par la nièce de Mamontov.

5. Le Chevalier à la croisée des chemins, 1878

Cette peinture est une autre illustration du conte consacré à Ivan Tsarévitch, à l'oiseau de feu et au loup gris, tout comme la peinture ci-dessus. Selon l'histoire, un vieux tsar ordonne à ses fils de trouver un oiseau de feu magique. Lorsqu'ils partent en périple, ils trouvent une pierre magique où les instructions sont écrites par le biais de légendes métaphoriques. Si un chevalier résout l'énigme, il réussira dans sa quête. Se tenir devant cette pierre est l'une des choses les plus philosophiques du folklore russe, et Vasnetsov démultiplie l’aspect dramatique de la scène.

>>> Les super-héros des contes slaves prennent vie dans des croquis fascinants

6. Le tapis volant

Une autre scène du même conte. Lorsque Ivan Tsarévitch trouve enfin l’oiseau de feu, il revient en héros et non pas sur un loup ou un cheval, mais sur ce tapis magique, qui lui a été offert par la sorcière Baba Yaga.

Cette peinture a été réalisée sur commande spéciale de Savva Mamontov à Vasnetsov, car il avait besoin d'une toile à accrocher aux murs de son bureau des chemins de fer. Cependant, le conseil a décidé que le sujet était trop féérique pour orner un bureau sérieux.

7. La princesse-grenouille

Un autre conte populaire parle d'un tsar qui ordonne à ses trois fils de se marier et de choisir des femmes en tirant des flèches… Le plus jeune ne semble pas avoir de chance, car ses flèches tombent près d’une grenouille… Mais il l'épouse quand même, après quoi la grenouille, délivrée de son charme, se transforme en une belle dame.

8. La Tsarine endormie

L'histoire légendaire de la Belle au bois dormant est connue dans le monde entier et a été interprétée à plusieurs reprises en russe (y compris par le célèbre poète Alexandre Pouchkine).

La peinture est actuellement conservée au Musée-Maison Vasnetsov à Moscou. D'ailleurs, la maison est aussi une œuvre d'art, car Vasnetsov l'a conçue lui-même en la faisant ressembler à un ancien terem russe. Vous pouvez même imaginer ses personnages y vivant.

9. La Tsarine sans sourire (Nesmeïana)

Toutes les petites filles russes ont entendu au moins une fois leurs parents dire : « Tu es la princesse sans sourire ? » quand elles pleurent ou sont vexées.

C’est vraiment désagréable à entendre, car cette dame avait tout, mais elle s'ennuyait toujours et ne souriait jamais. Au fil du récit, celui qui parviendra finalement à la faire sourire obtiendra sa main.

>>> Ces amazones sorties de la mythologie russe

10. Kochtcheï l'immortel

C’est le grand méchant du folklore russe, qui kidnappe les belles princesses. Ce vieil homme est tout simplement impossible à tuer ! C'est parce que sa mort « se tient sur le bord d'une aiguille qui est dans un œuf, qui est à l'intérieur d'un canard, qui est à l'intérieur d'un lièvre, qui est à l'intérieur d'un coffre, qui est accroché aux chaînes d'un vieux chêne, qui pousse sur une montagne noire sur une île lointaine appelée Bouïan ». Donc en gros, c'est une chose presque impossible à trouver. Mais voici un spoiler : Ivan Tsarévitch s'en chargera !

Ne manquez pas l'exposition Le conte fées russe. De Vasnetsov à nos jours à la nouvelle galerie Tretiakov (22 février - 10 mai 2020).

Dans cet autre article, nous vous présentons les plus terrifiants personnages des contes russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies