Les cinq plus impressionnants chefs-d’œuvre de Fiodor Schechtel, le «Gaudi russe»

Vladimir d'Art
Une extrême originalité associée à un certain degré de folie: voici les traits que partagent l’architecte espagnol Antoni Gaudi et son collègue russe Fiodor Schechtel.

Fiodor Schechtel

Fiodor Schechtel, figure la plus brillante de la scène moscovite de l’Art Nouveau au début du XXe siècle, avait confié suivre avec grand intérêt les travaux d’Antoni Gaudi. Les deux architectes se connaissaient bien et se rencontraient parfois pour échanger leurs idées. Gaudi était presque de 20 ans l’aîné de Fiodor et il l’a, sans aucun doute, influencé. Mais où se trouvent donc les plus étonnantes constructions du « Gaudi russe » qui continuent aujourd’hui encore d’épater les visiteurs du monde entier ?

1. La maison de Gorki (l’ancien hôtel particulier Riabouchinski)

Cette maison est peut-être le plus beau bâtiment de style Art Nouveau de tout Moscou. Initialement construite pour le richissime banquier Stepan Riabouchinski, elle devint ironiquement par la suite le dernier lieu de résidence de l’écrivain soviétique Maxime Gorki.

Les escaliers, dont la forme rappelle le mouvement des vagues, représentent la pièce maitresse de l’intérieur. La mer est présente dans l’ensemble des appartements : le thème marin apparait dans le style des murs, dans les ornements du plafond, dans les motifs des portes et même de leurs poignées, ainsi que dans les vitraux des fenêtres.

Lire aussi : Dix édifices soviétiques inspirés par le Corbusier

Certains visiteurs notent que la cage d’escaliers ressemble à celle de la Casa Batlló de Gaudi à Barcelone.

2. La demeure Morozov

Désormais maison de réception pour le Ministère russe des affaires étrangères, cette extravagante demeure fut l’une des premières créations de Schechtel. Le millionnaire russe et lanceur du projet Savva Morozov avait fini ses études à l’Université de Cambridge et désirait donc que sa maison soit construite dans le style néo-gothique anglais.

Si ce n’est cette demande, Schechtel jouissait d’une totale liberté quant au design et à la conception de la maison. Sur ce projet, il collabora notamment avec le peintre russe Mikhaïl Vroubel. Ensemble ils travaillèrent sur les moindres détails de l’intérieur, créant une atmosphère luxueuse et unique.

Le plus ahurissant dans tout cela est que Schechtel ait conçu et construit cette demeure sans aucune formation en architecture. En effet, la maladie de sa mère l’avait forcé à abandonner ses études à l’École de peinture, de sculpture et d'architecture de Moscou pour prendre soin d’elle. Il avait ensuite travaillé pour de nombreux cabinets d’architectes, illustré des livres et élaboré les décors pour certains théâtres. Ce fut donc un immense honneur pour lui de se voir chargé de ce projet par Morozov. Il faut tout de même savoir qu’en ce temps-là, Schechtel avait déjà construit la maison de vacances de Morozov sur les berges de la rivière Kirjatch. Finalement, à l’âge de 35 ans, l’architecte se vit décerné un diplôme en génie civil.

Lire aussi : Les bains féériques de Narzan: bienvenue au Poudlard du Sud de la Russie!

3. La gare de Iaroslavl à Moscou

La gare de Iaroslavl relie Moscou aux mers gelées et aux provinces nordiques du pays, c’est pourquoi Schechtel décida de la construire dans le style purement néo-russe.

Cette complexité architecturale et ce design simpliste combinés donnent plus à ce bâtiment des airs de palais de conte de fée russe que ceux d’une gare ferroviaire.

Les fenêtres, les frises de mosaïques vertes et les ornements floraux laissent transparaitre le penchant de l’architecte pour le style Art Nouveau. À l’intérieur de l’enceinte, il faut également prêter attention aux motifs d’animaux gravés en bas-reliefs.

4. Le Théâtre d'art de Moscou

En tant que fervent amateur de théâtre, Schechtel se concentra sur la reconstruction de l’ancien Théâtre d’art de Moscou et en fit son projet prioritaire.

Lire aussi : Cinq faits étonnants sur Vladimir Choukhov, le Gustave Eiffel russe

Il conçut lui-même l’intégralité des designs : le mobilier, la thématique des couleurs, et même l’éclairage afin de créer une atmosphère particulière.

Schechtel est le créateur des illustres rideaux couleur olive du théâtre, décorés d’un motif de vagues survolées par une mouette. Ces rideaux restent l’éternel emblème de l’établissement.

5. La maison d’impression rapide de Levenson

La maison de Levenson est l’une des premières imprimeries de Russie, sa conception architecturale mélange les styles Art Nouveau et gothique.

La tour de l’imprimerie est décorée d’un ornement en stuc en forme de chardon, soulignant le style Art Nouveau du bâtiment dont les motifs floraux sont caractéristiques. Les escaliers de la maison, tout comme le vitrage de la porte, reflètent également l’esthétisme des lignes et des formes de ce style architectural.

Lire aussi : Sept bâtiments d’avant-garde uniques de Moscou

La bâtisse hébergea l’imprimerie de Levenson jusqu’à sa nationalisation par le gouvernement soviétique en 1917, elle devint alors une maison d’impression d’État.

Après la Révolution de 1917, Schechtel tenta de s’adapter au nouveau mode de vie, mais ne parvint à réaliser qu’un petit nombre de projets. En 1918, sa demeure fut nationalisée et, lui et sa famille furent forcés de partir et de louer appartement après appartement.

Cet architecte au talent incroyable, qui avait construit des manoirs pour des millionnaires russes, mourut finalement dans la misère sans posséder sa propre maison.

Les mouvements architecturaux et artistiques ont fortement modelé le visage de la Russie au XXe siècle. C’est notamment le cas de l’avant-garde, comme nous vous l’expliquons dans cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies