En images: sept «nouveaux» monuments architecturaux de Moscou

Evgueni Biiatov/Sputnik
À Moscou, des milliers de vieilles maisons, de manoirs, d'anciens bâtiments d'usine et d'églises sont classés comme des objets du patrimoine culturel et sont protégés par l'État. Chaque année, de plus en plus de nouveaux bâtiments sont ajoutés à cette liste spéciale. Nous avons choisi plusieurs des «nouveaux» monuments les plus brillants du patrimoine culturel, qui ont récemment été reconnus comme tels.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Gare de Riga

Il y a plusieurs gares à Moscou et chacune est un chef-d'œuvre architectural. L'ensemble de la gare de Riga est réalisé dans un style néo-russe. Elle ressemble à un ancien terem russe avec de hauts toits-kokochniks et des fenêtres à motifs faisant référence au style Art Nouveau. Le projet a été conçu par l'architecte Stanislav Brjozovski, qui a également construit la très belle gare moderniste de Vitebsk, à Saint-Pétersbourg.

La gare de Riga a été bâtie en 1899 pour la liaison ferroviaire avec les États baltes, mais n'a reçu son nom actuel qu'en 1946. Avant cela, elle était connue sous le nom de gare de Windau, du nom de la ville portuaire de Lettonie (aujourd'hui Ventspils) où la ligne menait.

Il n'y a pratiquement aucune extravagance architecturale à l'intérieur, ce dernier étant conçu dans un mélange de style Empire et Art Nouveau.

Bâtiment aux cariatides et griffons

L’immeuble de rapport du marchand Kamzolkine sur la perspective Mira a été bâti à la fin du XIXe siècle et reconstruit quelques années plus tard à la suite d'un incendie. L'architecte du projet était Vassili Zagorski, qui allait plus tard ériger le Conservatoire de Moscou. Le rez-de-chaussée du bâtiment abritait un grand hall de commerce, tandis que les deux étages supérieurs étaient composés de logements en location.

La principale caractéristique du bâtiment est son décor de façade – l’on y trouve de nombreux mascarons, colonnes et cariatides. L'auteur de cette incroyable diversité est le jeune sculpteur Sergueï Konenkov, qui deviendra plus tard célèbre et recevra même le surnom de « Rodin russe ».

Lire aussi : Cinq ambassades étrangères, merveilles de l'architecture ancienne à Moscou

Ambulatoire de Rogojka

Ce bâtiment a été commandé par le conseil municipal de Moscou en 1903 dans le style néo-russe à la mode, comme la gare de Riga. Cette fabuleuse maison en briques rouges a été conçue par l'architecte Nikolaï Blagovechtchenski. Il a également conçu des dizaines d’églises, de bâtiments publics et de maisons d'habitation à Moscou.

De 1903 à 1960, il y avait ici une clinique municipale appelée ambulatoire de Rogojka. Plus tard, le bâtiment a été délabré et abandonné, mais dès les années 1970, il a été restauré et un magasin gastronomique ainsi qu’un musée des arts culinaires y ont été ouverts jusqu'à aujourd'hui.

Immeuble de rapport aux oiseaux de feu

L'immeuble d’E. Kalinovskaïa est un exemple de l'Art nouveau tardif. Le bâtiment de quatre étages a été construit en 1911 selon le projet d'Ernst Nirzneïé. L'architecte progressiste a construit de nombreux immeubles de rapport dans le centre de Moscou et, selon ses projets, les premiers « gratte-ciels » de la ville, des édifices d'habitation de plus de 7 étages, ont été érigés.

En plus de sa hauteur, la maison de la 4e rue Tverskaïa-Iamskaïa se distingue par des mosaïques en céramique représentant des oiseaux de feu et des plantes étranges créés par l'artiste Alexandre Golovine. La maison arbore des baies vitrées de différentes formes et hauteurs, de sorte que la façade est asymétrique. Un ascenseur a été ajouté dans les années 1990, ce qui a légèrement gâché l'apparence du bâtiment. 

Bâtiment aux masques d'Hermès

Cet édifice est situé sur la rue Kouznetski Most et, depuis sa construction en 1901, ses trois niveaux abritent des magasins et des bureaux. Le bâtiment a été conçu par l'architecte Mitrofan Arseniev dans le style de l’éclectisme. D'ailleurs, il est l'un des rares de cette époque à avoir presque entièrement conservé son aspect d'origine.

Son principal trait distinctif est que sa façade est décorée d'hermès – des colonnes convexes avec des bustes de femmes antiques. En outre, entre le premier et le deuxième étage, on trouve quatre médaillons avec les masques d'Hermès, qui, selon la mythologie grecque, est le dieu gardien du commerce.

Lire aussi : Cinq anciennes demeures de Moscou semblant sorties d’un conte de fées russe

Manoir de Zinaïda Morozova

Ce splendide hôtel particulier de la rue Spiridonovka est un cadeau de Savva Morozov, grand mécène des arts et industriel, à son épouse Zinaïda. La demeure a été construite par un célèbre architecte, Fiodor Schechtel, et comporte des éléments du début de l'Art nouveau et du néogothique. La décoration intérieure a été réalisée par l'artiste Mikhaïl Vroubel.

Après la mort de son mari, Zinaïda a vendu le manoir à un autre homme d'affaires célèbre, Mikhaïl Riabouchinski. Mikhaïl était un collectionneur de tableaux et rassemblait dans la maison des toiles de grands artistes russes et étrangers : Karl Brioullov, Valentin Serov, Mikhaïl Repine, ainsi que Pierre Renoir, Camille Pissarro, Edgar Degas et bien d'autres. Après la Révolution, il a confié de nombreuses œuvres à la galerie Tretiakov et il a émigré. Dans les années 1920, y a été découvert un trésor, qui comprenait de nombreuses peintures de grands maîtres.

À l'époque soviétique, le bâtiment a été transféré au ministère des Affaires étrangères et aujourd'hui, il est toujours utilisé pour des réceptions officielles.

Maison en bois du marchand Vinogradov

Cette maison située sur la 2e ruelle Kroutitski a été construite en 1880 et appartenait au marchand Dmitri Vinogradov, propriétaire d'une fonderie de fer qui se trouvait à proximité. Le bâtiment en bois, une rareté à Moscou, est parfaitement conservé.

La bâtisse est un spécimen de l'architecture en bois du XIXe siècle avec une baie vitrée en kokochnik, une corniche sculptée et un élément intéressant – des lucarnes. La porte de la maison arbore également un cadre sculpté. Après la Révolution de 1917, le bâtiment a abrité des appartements, et maintenant des bureaux.

Dans cet autre article, nous vous présentons en images les sept maisons du XIXe siècle les plus luxueuses de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies