Les dix plus beaux bâtiments et sites de Nijni Novgorod

Fondée en 1221, Nijni Novgorod est rapidement devenue l'une des villes russes les plus importantes - centre commercial, centre industriel, destination culturelle... C'est actuellement la cinquième plus grande ville de Russie, avec une population de plus de 1,2 million d’habitants.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

1. Kremlin de Nijni Novgorod

Le kremlin de Nijni Novgorod se trouve dans le centre historique de la ville. Une forteresse en bois se trouvait ici bien avant, mais la construction du kremlin en pierre a commencé en 1500. Les murs restants de l'ancienne fortification en bois ont été détruits par un incendie en 1513.

La forteresse possédait une garnison dotée de solides systèmes d’artillerie, car elle constituait un avant-poste en direction de Moscou pendant la campagne militaire contre le khanat de Kazan.

Aujourd'hui, la structure monumentale abrite la mairie et les autorités provinciales, tandis qu'une partie du mur de kremlin en pierre est ouverte aux touristes.

2. Le bâtiment principal de la foire de Nijni Novgorod

Selon certaines sources, la foire remonte à 1524. Elle a été mise en place par les princes de Moscou pour concurrencer celle tenue dans la capitale tatare, Kazan. À son apogée, la foire était l'un des plus grands événements commerciaux de tout le pays et attirait des marchands venus de contrées lointaines comme l'Inde, l'Asie centrale et l'Iran.

Le bâtiment principal actuel de la foire a été construit en 1817. À l'origine, il abritait les appartements du gouverneur et des institutions officielles primordiales pour le fonctionnement de la foire. Actuellement, elle se tient tous les ans, bien qu’à une échelle beaucoup plus réduite qu’il y a quelques siècles.

>>> Dix bâtiments de Saint-Pétersbourg stupéfiants de l'intérieur

3. Le bâtiment de la banque d'État

Ce magnifique bâtiment a été construit en 1913 pour le tricentenaire des Romanov, une grande célébration du règne de la maison impériale. L'empereur Nicolas II a même visité à cet endroit le 17 mai 1913. La décoration intérieure est à la hauteur de la richesse de l'extérieur, réalisé dans le style architectural néo-russe, chose courante pour les bâtiments extravagants de la fin de l'ère tsariste. Les murs à l'intérieur du bâtiment sont peints conformément aux croquis du célèbre artiste russe Ivan Bilibine.

4. Théâtre dramatique de Nijni Novgorod

Le bâtiment d'origine construit en 1798 était modeste. Les contemporains le décrivaient comme « sombre et maladroit ». Il abritait un théâtre dont les acteurs étaient des serfs. Pourtant, en 1896, un éminent architecte russe d'origine allemande nommé Victor Schröter est intervenu pour concevoir un nouveau bâtiment qui est, sans aucun doute, l'un des plus beaux de la ville.

5. Musée Gorki

Il s'agit de l'une des rares demeures du XIXe siècle de Nijni Novgorod à avoir conservé son intérieur d'origine et à avoir été déclarée monument de l'histoire et de la culture russes.

À l'origine résidence de marchand, le bâtiment est devenu en 1934 un musée dédié à l'un des écrivains soviétiques les plus célèbres, Maxime Gorki. Pendant la période soviétique, de 1932 à 1990, la ville elle-même était officiellement appelée « Gorki » - en hommage au travail de l'écrivain.

6. Cathédrale du vieux marché Spassky

La cathédrale a été construite entre 1816 et 1822. L'architecte classique français Auguste de Montferrand, qui a conçu la cathédrale Saint-Isaac et la colonne Alexandre de Saint-Pétersbourg, a contribué à sa création. Elle s'appelle « de l'ancien marché » car elle a initialement été construite pour la foire de Nijni Novgorod.

Aujourd'hui, c'est une cathédrale pleinement opérationnelle. En 2009, un monument représentant ange a été construit près de la cathédrale. Il est dédié aux liquidateurs de Tchernobyl, au personnel civil et militaire qui a été appelé pour nettoyer le site de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl survenue en 1986.

7. Le domaine Roukavichnikov

Ce domaine familial a été construit en 1877 par Sergueï Roukavichnikov, l'un des industriels les plus riches et les plus célèbres de Nijni Novgorod à l'époque. Le domaine familial ressemble à un petit palais urbain : sa façade est décorée de bas-reliefs et de silhouettes tandis que son intérieur arbore de somptueuses peintures murales.

Aujourd'hui, il accueille le Musée d'État d'histoire et d'architecture de Nijni Novgorod.

8. La maison Sirotkine

Ce bâtiment a été construit juste avant la Révolution russe, en 1913-1916, sur ordre du célèbre armateur et marchand Dmitri Sirotkine. Les architectes ont choisi un style classique avec des demi-rotondes typiques. Après la révolution, le domaine urbain a été nationalisé et est devenu un musée.

>>> L’histoire extraordinaire (et parfois lugubre) des résidences d’ambassadeurs étrangers à Moscou

L’appel de Minine aux citoyens de Nijni Novgorod par Konstantin Makovski

Actuellement, ce bâtiment abrite une collection d’art d’Europe occidentale appartenant au musée d’art de Nijni Novgorod. Le tableau le plus connu et le plus précieux est L’appel de Minine aux citoyens de Nijni Novgorod de Konstantin Makovski.

9. Église de la Nativité

Le nom officiel de ce bâtiment est Église de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie, mais il est communément appelé « Église de la Nativité» ou « Église Stroganov », car sa construction qui a duré de 1696 à 1719 a été parrainée par le marchand Grigori Stroganov.

Aujourd'hui, l'édifice possède le statut de monument d'architecture d'importance fédérale.

10. Église Saint-Jean-Baptiste

Ce bâtiment est l'une des plus anciennes églises orthodoxes de la ville. L’édifice en bois d'origine du XVe siècle a été reconstruit en pierre en 1676 grâce aux fonds personnels du marchand Gavriil Dranichnikov, qui a proposé de financer la construction en signe d'engagement envers l'orthodoxie après sa femme et son fils se furent convertis pour devenir Vieux croyants.

C’est depuis le porche de l'église en bois que le héros national russe Kouzma Minine a appelé les citoyens de Nijni Novgorod à libérer Moscou de l'invasion polonaise au début du XVIIe siècle.

Dans cet autre article découvrez dix endroits incontournables de Crimée à explorer à tout prix.                                        

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies