La Russie tout entière bientôt accessible par visa électronique

Legion Media
L'entrée par ce biais dans n'importe quelle ville de Russie sera possible à partir de janvier 2021, et le visa électronique lui-même ne coûtera pas plus de 45 euros. Nous vous expliquons ce que l'on sait d'autre sur cette vaste réforme des visas.

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

De quoi est-il question ?

À partir du 1er janvier 2021, les ressortissants étrangers pourront se rendre dans n’importe quelle ville de Russie en étant muni d’un visa électronique à entrée unique. Le projet de loi correspondant a été adopté en première lecture par le Parlement russe – la Douma d'État – le 23 juin 2020.

Auparavant, l'entrée via visa électronique était ouverte aux résidents de 53 pays et n'était valable que pour des zones restreintes du pays : Kaliningrad et sa région, le district d'Extrême-Orient, ainsi que Saint-Pétersbourg et sa région.

Comment obtenir ce visa ?

Aéroport moscovite de Domodedovo

Selon le texte du projet de loi, une demande de visa devra être déposée sur le site internet du ministère des Affaires étrangères. Le visa sera prêt au plus tard quatre jours après la demande – l'étranger pourra ensuite utiliser ce visa dans les 60 jours suivants. Sa durée du séjour en Russie ne devra toutefois pas dépasser 16 jours.

Combien coûtera le visa électronique ?

Selon le vice-ministre des Affaires étrangères, Evgueni Ivanov, le visa coûtera environ 50 dollars (45 euros), mais sera gratuit pour les enfants de moins de six ans.

Lire aussi : Dix endroits de Russie qui n’ont pas l’air russe du tout

Qui sera autorisé à entrer en Russie par le biais d'un visa électronique ?

La liste des États dont les citoyens seront autorisés à entrer en Russie par visa électronique n'a pas encore été approuvée, a déclaré Ivanov. Toutefois, les agences seront guidées par la liste des pays dont les citoyens sont d’ores et déjà autorisés à entrer dans les régions mentionnées précédemment. La liste actuelle est disponible en suivant ce lien et comprend notamment la France, la Belgique et la Suisse.

Il est en outre possible que la liste soit étendue, mais on ignore encore quels pays seront inclus dans la version finale.

Le régime d'exemption de visa pour l'entrée en Russie étant en vigueur pour 60 pays, selon le vice-ministre, en conséquence, à partir de janvier prochain, les citoyens de 113 pays pourront entrer en Russie sans avoir à demander un visa papier dans leur passeport.

Y aura-t-il des visas à entrées multiples ?

Depuis la fin de 2019, le ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie travaille sur un projet de loi selon lequel tous les étrangers pourront demander un visa touristique à entrées multiples d'une durée de validité allant jusqu'à six mois. Afin de l’obtenir, vous n'aurez alors besoin que d'une confirmation de réservation d'hôtel pour le premier voyage, a expliqué le vice-ministre Ivanov. En cas d'adoption de ce projet de loi, les étrangers pourront séjourner en Russie pendant trois mois. Ceci dit, la durée de validité du visa pourra être portée à un an, et jusqu'à cinq en accord avec les départements et les ministères.

En outre, le ministère élabore actuellement un projet de loi selon lequel les parents étrangers de citoyens russes pourront bénéficier de visas privés à long terme et à entrées multiples sur la base d'une demande écrite de leur proche vivant en Russie. Auparavant, pour obtenir un tel visa, il était nécessaire d'émettre une invitation par l'intermédiaire des autorités du ministère russe de l'Intérieur. La durée de validité de ces visas serait portée à 1 an et il serait possible de séjourner en Russie avec un tel document toute l'année, sans aucune restriction.

Dans cet autre article, nous vous présentons 20 merveilles naturelles et architecturales de Russie pour vous inspirer dans vos prochains voyages.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies