Le pittoresque lac rose de Sibérie en dix fantastiques photographies

mozgunova_olga26/Instagram.com
Ses eaux ne prennent cette teinte framboise profonde que quelques semaines par an.

La combinaison étonnante du ciel bleu et de l'eau rose framboise est la raison motivant de nombreux curieux à se rendre au lac Bourlinskoïé, dans la région de l’Altaï. Ici, il est possible de réaliser des photos incroyablement belles, devant ce lieu qui n’est autre que la plus grande source de sel de toute la Sibérie occidentale.

À quel point le lac est-il salé ? Il l’est tant qu'il est presque impossible de s'y noyer, la densité de sel y est même plus élevée que dans la mer Morte. La profondeur maximale n’est quant à elle que de 2,5 mètres, à deux kilomètres du rivage.

Ce lac d'une superficie d'environ 31 km² est devenu célèbre dans toute la Russie il y a plus de deux siècles grâce à la dynastie impériale des Romanov. Pierre le Grand surnommait en effet ce gisement la « salière du tsar », et Catherine II exigeait que ses plats soient salés uniquement avec le sel de ce lac, sa qualité étant considérée comme excellente.

Depuis lors, cette denrée est extraite et envoyée par wagons entiers dans tout le pays. Des rails sont d’ailleurs présents au fond des eaux pour que circulent les machines de récolte. Un seul de leur passage peut apporter jusqu'à 18 tonnes de sel.

Une autre raison poussant les voyageurs à y affluer est que le sel et la boue du lac permettent de soigner les maladies de la peau.

« Je suis entrée dans le lac et j'ai immédiatement senti picoter les égratignures faites sur ma jambe par mon chaton. La magie du sel a agi si vite qu'à la fin de la journée, elles avaient disparu. J’'aimerais également y plonger mon cœur », relate Marina, originaire de Novossibirsk.

Lire aussi : Trésors de l’Altaï: des dessins vieux de 5.000 ans sculptés dans la pierre

Pendant la saison froide, le Bourlinskoïé ne diffère en apparence d'aucun autre lac. Quand la chaleur arrive, il se colore cependant de rose.

Mais cette couleur inhabituelle de l'eau n'est aucunement due à l'abondance de sel. Ce phénomène s’explique en réalité par la présence, dans ses eaux, d’artémies, des crustacés de 15 millimètres de long, et de leurs larves, appelées nauplii. Ils figurent parmi la faune aquatique de nombreux autres plans d'eau salée du monde. Or, quand ces animaux commencent à se reproduire activement, il y en a tellement que l'eau semble rose. Par ailleurs, plus la salinité est élevée, plus cette coloration est intense.

La teinte framboise la plus intense est habituellement visible fin juillet et début août.

Pour admirer ce lieu exceptionnel, il est nécessaire de prendre la direction de Slavgorod (2 654 km à l'est de Moscou) dans la région de l'Altaï, juste à côté de la frontière kazakhe, puis de partir à 18 km au nord-ouest, jusqu’au village de Boursol.

Dans cet autre article, nous vous dévoilons les secrets d’un lac turquoise, qualifié de « Maldives de Sibérie », plus dangereux qu’il n’en a l’air.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies