Où trouver de véritables châteaux médiévaux européens en Russie? (photos)

Alexander Demyanchuk/TASS
Même si la Russie est plutôt connue pour ses forteresses appelées « kremlins », il est aussi possible d'y trouver des châteaux que l'on peut habituellement apercevoir en Europe occidentale.

Le château de Georgenburg (Tcherniakhovsk, région de Kaliningrad)

Nommé en l'honneur de saint Georges, ce château a été construit en 1351 par un chevalier teutonique, Hartman von Grumbach. Durant sa longue histoire, Georgensburg a été le témoin de nombreuses attaques ennemies, qu’il s’agisse d’offensives des Prussiens, des Lituaniens, des Russes ou des Tatars baltiques, qui servaient la République des Deux Nations (une entité politique polono-lituanienne).

Le château de Tapiau (Gvardeïsk, région de Kaliningrad)

Le territoire du château de Tapiau, bâti en 1258 lui aussi par des chevaliers teutoniques, était appelé par les Prussiens « Tapiov », soit « terres chaudes ». Durant des siècles, il fît office de bibliothèque et servait à conserver les archives de l'Ordre Teutonique. Il fût aussi visité par des personnalités célèbres telles que Nicolas Copernic ou encore le roi Henri IV d'Angleterre.

La République de Weimar le transforma en prison, but qui est toujours le sien de nos jours.

>>> Attentes vs réalité: ce que vous réserve véritablement un séjour en Russie

Le château de Vyborg (Vyborg, région de Leningrad)

Ce château fût érigé en 1293 par les Suédois, durant leur troisième croisade contre les tribus finnoises de Carélie. Construit sur une petite île du golfe de Finlande, il avait pour but de protéger les croisés suédois des attaques des Russes de la République de Novgorod, qui n'avaient nullement l'intention d'abandonner ces terres au profit du roi de Suède.

Étant un bastion remarquablement bien fortifié, aucun ennemi ne réussit à le faire tomber jusqu'à la Grande guerre du Nord, lorsqu'il fût pris par les troupes de Pierre le Grand en 1710, après deux mois de siège.

Haute de 48,6 mètres, la tour Saint-Olaf est devenue, avec le château, la carte de visite de la ville de Vyborg. Durant des années, la tour a même été classée comme étant le donjon le plus haut d'Europe du Nord. Il est d'ailleurs le seul donjon médiéval de Russie.

Le château de Waldau (Nizovié, région de Kaliningrad)

Construit en 1264, cet édifice n'a jamais eu pour but de résister à de longs sièges épuisants, ni de repousser de féroces assauts. Au contraire, il servait plutôt d'auberge pour des chevaliers voyageurs et des clercs de l'Ordre Teutonique.

En 1457, son statut pris de l'importance. En effet, après sa reconstruction, il devint la résidence d'été du Grand Maître de l'Ordre.

Le château de Waldau est à ce jour l'un des châteaux médiévaux occidentaux les mieux conservés de Russie.

>>> Kaliningrad: entre la maison d’Emmanuel Kant, l’ambre et la mer Baltique

Le château de Preussisch-Eylau, (Bragationovsk, région de Kaliningrad)

Bâti en 1325, le château a survécu à de nombreux conflits dévastateurs. Après avoir repoussé avec succès une attaque de 4 000 soldats polonais durant la guerre polono-teutonique de 1519-1520, le château fut glorifié du titre de « bastion invincible ».

Le château de Lauken (Saranskoïé, région de Kaliningrad)

Le château de Lauken a été fondé en 1260 et fût un rempart clef durant l'offensive de l'Ordre Teutonique contre les Prussiens de Nadruvia. Il accueillit plus tard les chefs politiques de l'Ordre.

Au XVIe siècle, le château perdit cependant de l'importance et fût d'abord transformé en pavillon de chasse, puis en propriété privée. Aujourd'hui, il fait office d'école.

Le château de Neuhausen (Gourievsk, région de Kaliningrad)

Le château de Neuhausen est loin d'être un symbole de grâce, de beauté et d'élégance. En effet, fondée au XIIIe siècle, cette forteresse fût solidement construite afin de protéger les terres de l'Ordre Teutonique des agressions orientales.

Contre toute attente, le bastion n'a jamais subi de batailles majeures et au XVIe siècle, il devint une résidence d'été des ducs prussiens. De nos jours, le château de Neuhausen a perdu de sa grandeur au profit d'un dessein plus ordinaire : il a abrite désormais un atelier de réparation automobile.  

Dans cet autre article, nous vous ouvrons les portes d’un palais digne des contes orientaux et pourtant situé en Crimée.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies