Un duo français sillonnera le Caucase russe en Lada Niva à la découverte du folklore musical local

Archives personnelles

Collecter les accords et chants traditionnels du Caucase au volant d’une Lada Niva, tel est le défi que s’est lancé le duo rouennais S'adouno, composé de Marion Bretteville et d’Antoine Sergent. Un départ prévu à la mi-août, motivé par un désir de faire connaître au public français les riches mais peu documentées traditions musicales de la région.

« Suite à un premier voyage en 2015 avec une compagnie de théâtre et de musique (Compagnie "vivre dans le feu"), nous sommes tombés amoureux de la culture caucasienne, confie Marion, interrogée par Russia Beyond. Ce voyage a pour but de rencontrer des musiciens locaux afin d'approfondir et d'étoffer notre répertoire ».

>>> Traverser la Russie en voiture: le guide ultime des adeptes de road trips

En effet, si leur chaîne YouTube compte d’ores et déjà quelques envoutantes interprétations de mélodies arméniennes et ossètes, les deux jeunes artistes ambitionnent de parcourir pas moins de 5 000 kilomètres au gré des montagnes du Caucase afin de s’imprégner au plus près de ce folklore et de « partager avec des musiciens locaux, collecteurs, chercheurs et gardiens de ce patrimoine ».

Cet audacieux projet doit en outre beaucoup à Boulat Khalilov, ethnomusicologue et fondateur du label Ored Recordings, établi à Naltchik, capitale de la république de Kabardino-Balkarie, que Marion et Antoine ont rencontré lors de leur première épopée caucasienne. Il se joindra d’ailleurs à l’expédition afin d’enregistrer les airs ouïs sur place et de les rendre accessibles au plus grand nombre.

À noter que l’itinéraire retenu débutera en Turquie, passera par la Géorgie, pour ensuite sillonner les terres des républiques russes de Kabardino-Balkarie, d’Adyguée, de Karatchaïévo-Tcherkessie et d’Ossétie du Nord-Alanie.

Dans cet autre article, nous vous présentons huit groupes folks chantant la diversité de la Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies