Une journée, un voyage: les joyaux de la région de Moscou à portée de rails

Legion Media
Voyager en elektritchka (train régional russe) est un moyen formidable de découvrir le quotidien de la population locale. Oubliez donc les embouteillages et partez pour différents endroits tout près de Moscou, qu’il est ainsi possible de visiter en une seule journée, sans voiture!

1. Peredelkino, le village des écrivains

Cette bourgade légendaire, située à seulement 20 minutes du centre de Moscou, a été l’épicentre des auteurs soviétiques, qui y passaient leurs étés. Boris Pasternak considérait ainsi sa série de poèmes Peredelkino (1941), comme l’une de ses meilleures œuvres. De plus, c’est ici, dans sa maison de campagne, qu’il a achevé la rédaction du Docteur Jivago. Il vous est également possible de visiter les maisons de Korneï Tchoukovski et de Boulat Okoudjava pour faire le plein d’inspiration. Se trouve en outre à proximité le fabuleux parc Mechtchiorski.

Comment s’y rendre : Gare de Kiev (Moscou), arrêt Peredelkino. Temps de trajet : 20 minutes.

2. Monino, musée de l’aviation à ciel ouvert

Savez-vous comment l’homme a conquis les cieux il y a de cela un siècle ? Ici, dans la petite ville de Monino (45 kilomètres à l’est de Moscou), vous pourrez admirer les premiers zeppelins militaires russes, le premier avion russe, l’Ilya Mouromets de 1913, un Wright Flyer américain de 1903 ainsi qu’un Blériot XI français de 1908. Le Musée central des forces aériennes, qui se trouve à l’emplacement d’une ancienne base militaire, est l’un des plus grands au monde. Y sont en effet rassemblés plus de 170 appareils, principalement soviétiques et russes. Parmi eux, on retrouve l’avion de ligne supersonique Tu-144, qui pouvait atteindre une vitesse d’environ 2 430 km/h, et un Yak-38, avion à décollage vertical. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site du musée.

Comment s’y rendre : Gare de Iaroslavl (Moscou), arrêt Monino. Temps de trajet : 1h30.

Lire aussi : Cinq escapades époustouflantes d’une journée autour de Moscou

3. La «mer de Moscou», plage et barbecue

Vous cherchez à vous rafraichir ? Pourquoi ne pas faire un saut au réservoir d'Ivankovo (137 kilomètres au nord de Moscou) ? Surnommé « mer de Moscou », il est si grand qu’il est impossible d’en apercevoir la berge opposée lorsque vous en approchez en train. Juste à côté du quai de la gare vous remarquerez des centres de loisirs dotés d’incroyables plages de sable fin, d’hôtels, d’aires de sports et de zones dédiées aux barbecues. Sur l’autre rive (qui est accessible via l’arrêt de train suivant), vous trouverez des lieux « sauvages », où les locaux aiment s’adonner à la pêche.

Comment s’y rendre : Gare de Léningrad (Moscou), arrêt Zavidovo. Temps de trajet : 2 heures.

4. La Cité des étoiles, là où commence l’aventure spatiale

Envie de manœuvrer un engin spatial ou de goûter à un repas pour cosmonautes ? Rendez-vous à la Cité des étoiles (Zviozdny gorodok), à 40 kilomètres au nord-est de Moscou. Depuis les années 60, cet endroit abrite le Centre d'entraînement des cosmonautes Youri-Gagarine. Il vous sera ainsi possible d’y voir l’endroit où les astronautes russes et étrangers d’aujourd’hui s’entrainent avant de s’envoler pour l’espace. Vous pouvez par ailleurs réserver une excursion guidée sur le site du centre.

Comment s’y rendre : Gare de Iaroslavl (Moscou), arrêt Tsiolkovskaïa. Temps de trajet : 1 heure.

Lire aussi : Six activités hors du commun qui feront votre bonheur dans la région de Moscou

5. Istra, le monastère de la Nouvelle Jérusalem

La région de Moscou est célèbre pour ses magnifiques églises et monastères, mais voici probablement le plus intéressant de tous. Situé dans la ville d’Istra (51 kilomètres au nord-ouest de Moscou), le monastère de la Nouvelle Jérusalem a été fondé en 1656 par le patriarche orthodoxe russe Nikon, qui était persuadé que cet endroit était la fameuse Terre Sainte. La rivière de l’Istra est ainsi supposée représenter symboliquement le fleuve du Jourdain, et les bâtiments, Jérusalem. Les plans du Saint-Sépulcre de Jérusalem ont été utilisés pour la construction de la cathédrale de la Résurrection (Voskressenski). On y trouve en outre un excellent musée, mettant en lumière l’art, l’architecture historique et l’héritage religieux du Moyen-Orient.

Comment s’y rendre : Gare de Riga (Moscou), arrêts Istra ou Novoïeroussalimskaïa. Temps de trajet : 1h30.

6. Mojaïsk, ville du romantisme gothique

Mojaïsk (103 kilomètres au sud-ouest de Moscou), est l’une des villes les plus fascinantes de la région. Son kremlin a été érigé au XIIe siècle, mais a malheureusement été détruit. En entrant dans la cité, vous serez charmé par la nouvelle cathédrale Saint-Nicolas, datant du XIXe siècle et bâtie dans le style du romantisme gothique. Sur la gauche, vous apercevrez l’ancienne cathédrale du même nom, de taille relativement modeste. Non loin de Mojaïsk, vous pourrez également visiter le très célèbre champ de Borodino, où se sont affrontées les armées françaises et russes le 7 septembre 1812, et où a vu le jour un musée dédié à cette bataille.

Comment s’y rendre : Gare de Biélorussie (Moscou), arrêt Mojaïsk, temps de trajet : 2 heures.

Lire aussi : Comment visiter Moscou et Saint-Pétersbourg en fauteuil roulant?

7. Doubossekovo, l’imposant monument aux défenseurs de Moscou

À proximité de ce petit village, à 116 kilomètres au nord-ouest de Moscou, vous pourrez contempler un champ de verdure dominé par six statues monumentales de 10 mètres de haut. Ces sculptures représentent les 28 hommes de la 316ème division d’infanterie commandée par le général Ivan Panfilov, qui ont sacrifié leur vie le 16 novembre 1941 afin de tenter de bloquer un détachement blindé nazi avançant vers Moscou. Les six personnages sont ainsi un groupe de trois hommes alertes et armés, un groupe de deux, ainsi qu’un autre servant de vigie. Le village en lui-même ne vous surprendra pas par le biais de son architecture ou de ses musées. Néanmoins ce site justifie à lui seul le déplacement.

Comment s’y rendre : Gare de Riga (Moscou), arrêt Doubossekovo. Temps de trajet : 2h30.

8. Iakhroma, centre sportif de la région de Moscou

Si vous aimez l’action, ne ratez pas Iakhroma, à 60 kilomètres au nord de Moscou. Cette petite ville est entourée par cinq parcs de loisirs : dont Iakhroma, Volen Sorotchany, Stepanovo et Tiagotchevo, où les visiteurs peuvent s’adonner au ski de montagne et snowboard en hiver, ou à des balades en vélo ainsi que de la conduite extrême en été. Si vous n’êtes pas un amateur de sport, accordez-vous simplement une promenade à pied dans la ville afin d’y admirer le canal de Moscou et un monument dédié à la Seconde Guerre mondiale, sur la hauteur Peremilovskaïa.

Comment s’y rendre : Gare de Saviolovo (Moscou), arrêt Iakhroma. Temps de trajet : 1 heure.

Lire aussi : Entre musique live et lapins qui courent: 5 expériences uniques dans les trains de banlieue russes

9. Klin, maison-musée de Piotr Tchaïkovski

Le virtuose Tchaïkovski a composé Casse-Noisette dans une maison en bois, au sein de la vieille ville de Klin (85 kilomètres au nord-ouest de Moscou), où l’esprit de Noël peut être ressenti même en été. Visitez en effet le Musée des décorations de Noël, ainsi que les églises, cafés et divers monuments sur les berges de la rivière Sestra. Retrouvez le site du musée Tchaïkovski à cette adresse

Comment s’y rendre : Gare de Léningrad (Moscou), arrêt Klin. Temps de trajet 1h30.

10. Toula, patrie du pain d’épices russe

Vous aimez les plaisirs sucrés autant que les habitants de Toula ? C’est ici qu’est né le fameux « prianik » (pain d’épices) de Toula, avec sa garniture aux fruits. Bien entendu, c’est aussi ici qu’a vu le jour le samovar, inventé dans le but de déguster ce met avec du thé. En réalité, cette ville située à 173 kilomètres au sud de Moscou était autrefois un avant-poste de la Moscovie médiévale. Sa situation stratégique lui a également permis de devenir le principal centre de la production d’armement. Rien d’étonnant donc à ce que le fusil soit l’un des symboles présents sur l’emblème de la ville.

Vous pouvez ainsi y visiter le musée du samovar, de l’armement, mais aussi vous promener dans le kremlin, datant du XVIe siècle, situé en plein cœur de Toula. Pourquoi ne pas également faire un selfie devant un pain d’épices géant ? Et n’oubliez pas d’en ramener une version mangeable évidemment !

Comment s’y rendre : Gare de Koursk (Moscou), arrêt Toula. Temps de trajet : 2-3 heures.

Pour compléter cette liste, voici notre sélection des plus belles églises de la région de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies