Ces véhicules militaires russes dont vous n'avez (probablement) jamais entendu parler

Vitali Timkiv/TASS
Ces machines peuvent rouler à des températures extrêmes et même flotter sur l'eau avec des hommes lourdement armés à bord.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Tigre

Ce véhicule a été créé pour les missions de patrouille et de reconnaissance, ainsi que pour fournir un appui-feu aux fantassins. Il peut transporter jusqu'à dix soldats entièrement équipés à la fois, ainsi que des marchandises hors des routes où les véhicules standards ne peuvent pas rouler.

Le véhicule a été créé spécialement pour l'armée, mais il existe également un certain nombre de machines « customisées » à des fins civiles. Ou pour le dire simplement : des véhicules sans armes à bord assemblés pour les riches désireux de posséder des véhicules de style militaire dans leur garage.

Il existe jusqu'à 20 versions du Tigre. Ils peuvent « nager » à travers des cours d’eau d'un mètre de profondeur, et atteindre des vitesses allant jusqu'à 140 km/h avec 700 kg d’armements à bord. Il existe même des versions capables de résister à l’explosion d’une mine.

>>> Quatre véhicules militaires soviétiques oubliés

À l'heure actuelle, le véhicule subit un certain nombre de modifications. L'objectif est de créer un obus fondamentalement nouveau basé sur le châssis existant, qui a fait ses preuves lors de la campagne militaire de la Russie en Syrie.

Un camion avec un secret

L'armée russe possède également le véhicule Vityaz-2, un camion avec un module blindé caché sous un auvent avec une bâche (ou comme les soldats russes le surnomment entre eux – « un camion avec un secret »).

Une particularité du véhicule Vityaz-2 est son apparence trompeuse. De l'extérieur, il ressemble à un Oural-4320 standard, mais à l'intérieur, on trouve un abri blindé caché capable de transporter jusqu'à 16 soldats. Ce compartiment protégé peut résister aux tirs directs de la plupart des munitions de fusils d'assaut courants - 5,45 x 39 mm et 7,62 x 39 mm - à courte distance.

La cabine du conducteur est encore mieux protégée. Elle peut sauver ce dernier des tirs de fusils de sniper de calibre 7,62x54 mm.

Les deux modules (conducteurs et soldats) sont dotés de meurtrières pour que les soldats tirent sur les ennemis.

De plus, le Vityaz-2 peut résister à une explosion de mine ou à un engin explosif improvisé équivalent à deux kilogrammes de TNT.

Le nouveau véhicule était basé sur la ligne Oural, créée pour le ministère russe de l'Intérieur. Le véhicule blindé Vityaz-2 a été doté d’un moteur d'une capacité de 285 cv et d’une boîte de 9 vitesses, ce qui lui permet d'atteindre 90 km/h. Il peut également parcourir jusqu'à 1 000 kilomètres avec un seul plein de carburant.

>>> Ces nouveaux véhicules blindés que les médecins militaires russes recevront en 2021

Typhon

Ce véhicule a été créé pour transporter le personnel de l'armée sur tous les types de terrain dans toutes les conditions météorologiques possibles, allant de -50 à +40 degrés Celsius. Outre le transport de soldats (il peut transporter jusqu'à dix soldats), le Typhon peut être utilisé pour transporter de l'artillerie sol-air automotrice, un véhicule aérien sans pilote, une grue, une dépanneuse et d'autres équipements.

Tous les véhicules de classe Typhon sont basés sur un châssis à traction intégrale Kamaz. Grâce à eux, ces monstres de 15 tonnes peuvent traverser des dunes de neige et de sable, et franchir des obstacles aquatiques.

Les Typhons possèdent également parmi les blindages les plus avancés du marché, capables de résister à des obus perforants de 14,5 mm. Ils sont dotés de meurtrières pour que le personnel puisse abattre les ennemis et peuvent également être équipés de mitrailleuses télécommandées sur le dessus. En raison de ces caractéristiques, les Typhons peuvent servir d’avant-poste mobile afin de protéger les unités en marche.

Les ingénieurs ont également placé des caméras tout autour du véhicule, afin que les soldats placés à l'intérieur puissent voir tout ce qui se passe autour d'eux sans quitter l’habitacle.

Le Typhon a été créé en versions à deux, trois ou quatre essieux pour les unités de parachutistes, ainsi que pour les unités d'infanterie.

>>> VPK-Oural: la Russie teste de nouveaux véhicules blindés destinés aux forces spéciales

Vodnik

En russe, Vodnik (ou GAZ-3937) signifie « capable de nager dans l'eau » ; c’est un véhicule qui peut surmonter les obstacles aquatiques en flottant grâce à une coque spécialement conçue.

Le modèle est une modification spéciale du véhicule blindé léger BTR-80 connu dans l'armée russe pour sa fonctionnalité. Le Vodnik est en fin de compte un véhicule polyvalent, à mi-chemin entre un véhicule tout-terrain et un véhicule maniable.

Chaque machine peut parcourir jusqu'à mille kilomètres avec un seul plein de carburant et est utilisée dans l'armée pour le transport de personnel, les travaux d'installation, ainsi que le transport de remorques avec des cargaisons et de l’équipement.

Véhicules blindés Vystrel

Il existe également un véhicule basé sur le Kamaz, mais principalement créé pour les commandants, ainsi que pour le personnel médical opérant sur le front.

>>> Gros plan sur le flambant neuf buggy des forces spéciales de Russie

Le Vystrel (« Salve ») a la même classe de blindage que le véhicule Typhon. Il peut également résister à des obus perforants de 14,5 mm, mais aussi survivre s’il percute une mine dans une zone de guerre.

Néanmoins, les véhicules de ce type sont rares dans l'armée. À l'heure actuelle, on dénombre environ 100 véhicules de classe Vystrel dans les rangs du ministère de la Défense.

Le Vystrel peut franchir les obstacles tout comme les chars T-80. Il a été testé en zone de montagne, ainsi que sur les plateaux jusqu'à 4,5 km d'altitude, où ils fonctionnent très bien à des températures allant de moins 45 à plus 50 degrés Celsius. Ils résistent également à une humidité élevée (jusqu'à 98%) et avec des bourrasques de vent allant jusqu'à 30 mètres par seconde.

Il convient de mentionner que la résilience et la fiabilité ont été au centre de la production militaire russe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La guerre a créé de nouvelles normes pour les fabricants d'armes et de machines, car l'équipement militaire de la nouvelle ère doit prouver qu'il est capable de fonctionner dans les conditions les plus dures.

Dans cette autre publication découvrez pourquoi les camions KAMAZ sont les meilleurs au monde.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies