La Russie envoie en Syrie ses nouveaux blindés

Vitaly V. Kuzmin/vitalykuzmin.net
Ces monstres en métal serviront à protéger les médecins opérant dans les zones de combats contre les terroristes.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Linza, ce blindé ultramoderne de fabrication russe, a été aperçu en Syrie, rapportent les médias fédéraux. Les véhicules en question ont en effet été repérés à 45 km de Raqqa, cette ville contrôlée par les Forces démocratiques syriennes (FDS).

Gros plan sur Linza

Ce blindé étant pour le moment classé « secret », nous n’évoquerons dans le présent article que des données que les ingénieurs et le ministère russe de la Défense sont prêts à divulguer.

Linza a pour vocation d’évacuer les blessés du champ de bataille. Il s’agit donc d’une sorte d’ambulance militaire capable de résister au feu de toutes les armes d’artillerie et à l’explosion par mine.

Créé sur la base du Typhon, le véhicule se distingue de ce dernier par le fait que l’espace derrière la cabine est aménagé pour fournir une aide médicale urgente sur le champ de bataille. Il peut accueillir jusqu’à quatre personnes allongées ou six assises.

>>> Les «trophées» les plus insolites obtenus par les troupes russes en Syrie

L’option du transport combiné est également prévue, avec deux individus allongés et trois assis. Le blindé en question roule avec souplesse, ce qui permet de transporter les blessés avec un confort maximal par tout terrain.  

Le blindage du véhicule est réalisé à partir de céramique militaire et d’acier blindé. Ensemble, ces matériaux garantissent à Linza le troisième degré de protection.

Le plancher est fortifié pour résister aux obus antichar et est capable de surmonter une explosion d’un engin de 8kg d’équivalent TNT. Même si endommagé, il pourra parcourir jusqu’à 50 km avec une roue détruite.

Cinq caméras installées sur son pourtour assurent par ailleurs une visibilité panoramique. Il peut en outre accueillir une tour mitrailleuse guidée à distance, dont le commandement sera assuré par l’adjoint du conducteur.

Dans cet autre article, nous vous expliquons si la Turquie pourra utiliser les systèmes de missiles S-400 vendus par la Russie contre cette dernière.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies