Quatre véhicules militaires soviétiques oubliés

Fiodor Savintsev/TASS
Les derniers exemplaires de ces machines au monde se trouvent au Musée des blindés situé près de Moscou.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En plus de l'équipement militaire, des cabriolets et des véhicules tous-terrains destinés aux officiers supérieurs ont été livrés à l'armée soviétique par les usines militaires. Certaines de ces voitures ont participé à des défilés pendant de nombreuses années ou ont servi de moyen de transport sur l'eau et les terrains accidentés.

Les derniers exemplaires de ces voitures peuvent être vus en mouvement lors du défilé du Jour de la Victoire, le 9 mai sur la place Rouge. Pour un examen plus approfondi, rendez-vous au Musée des blindés de Koubinka (à 60 km de Moscou).

UAZ-3172 (projet Wagon)

À partir de la fin des années 70, des ingénieurs ont travaillé afin de trouver un successeur au célèbre véhicule tout-terrain UAZ.

Le « Wagon » était une voiture à quatre roues motrices avec une garde au sol importante, de 33 cm, une suspension à ressorts de grande taille et un moteur de 100 chevaux.

« Lors des essais à la fin des années 1970, la capacité du 4X4 était comparable à celle des meilleurs homologues étrangers de son temps. À la fin des années 80, le projet était en préparation en vue de la production en série, mais l'effondrement de l'URSS y a mis fin et l'un des rares échantillons de l’UAZ-3172 se trouve maintenant au musée de Koubinka », a déclaré à Russia Beyond Vadim Koziouline, professeur à l'Académie des sciences militaires.

Véhicule amphibie Jaguar

Au milieu des années 1980, des ingénieurs soviétiques ont créé un véhicule tout-terrain flottant UAZ-3907 (projet « Jaguar ») destiné aux troupes aéroportées.

Selon Vadim Koziouline, selon les conditions du projet, le Jaguar devait résister à des vagues de force deux. Dans le même temps, lors des tests du modèle expérimental sur la Volga, la voiture s'est avérée être un véhicule amphibie à part entière, qui ne devait être sorti de l'eau que pour faire le plein.

Et tout ce serait bien passé si l'argent pour la production en série de Jaguar n’avait pas commencé à manquer : le véhicule a sombré dans l'oubli à la suite du Wagon après l'effondrement de l'URSS.

Lire aussi : Cinq faits sur ce monstrueux véhicule amphibie soviétique à huit roues

Transporteur LuAZ-967

Contrairement aux projets précédents, le transporteur LuAZ-967 a atteint le stade de la production de masse et a été mis à la disposition des parachutistes et des médecins soviétiques. Ce véhicule amphibie a été utilisé par l'armée soviétique afin d’évacuer les blessés du champ de bataille à travers les rivières de montagne, transporter des munitions, des armes et d'autres cargaisons.

Une nuance intéressante est qu’au centre de la voiture se trouve un bloc de direction rabattable, qui permettait au conducteur de conduire à demi-allongé, lui permettant de se cacher pendant les bombardements ennemis.

ZIL-115V

Cette voiture a été produite en seulement trois exemplaires pour les plus hauts dirigeants militaires du pays en vue du défilé du Jour de la Victoire, qui a lieu le 9 mai sur la place Rouge. Une voiture était destinée au ministre de la Défense, la seconde au commandant de la parade, et la troisième était toujours de garde près de la porte Saint-Sauveur en cas de panne ou de situation imprévue.

Le cabriolet est fabriqué selon le principe de la « fiabilité avant tout ». Les ingénieurs ont dupliqué le système d'allumage de la voiture et ont placé deux batteries à l'intérieur du véhicule. Dans le même temps, le ZIL-115V a reçu un certain nombre de modifications « d’apparat ». Parmi elles figurent des micros, une station de radio placée dans le coffre, ainsi qu'un système avec des canaux de communication militaires spéciaux fermés et même un chauffage au sol pour la commodité du commandant de la parade.

Dans cette autre publication nous parlons de Moskvitch, voiture que les Soviétiques ont tenté de vendre aux Américains 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies