Ces navires auxiliaires livrés à la flotte russe en 2021

Sergueï Malgavko/TASS
Ces navires seront capables de livrer du carburant et des munitions aux vaisseaux de combat à des centaines de kilomètres des côtes, même à travers une épaisse couche de glace arctique.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La puissance de combat de la flotte de tout pays dépend directement de ses navires et sous-marins transportant des armes à bord. Mais même les navires les plus puissants et les plus modernes ont besoin de soutien. Voici deux nouveautés de la flotte russes entrées en service en 2021.

Projet 20360M pour l'Arctique

L'un des navires les plus récents de la flotte russe est le transporteur naval d'armes du projet 20360M Guennadi Dmitriev.

Aussi haut qu'une maison de cinq étages, il pèse environ 2 200 tonnes avec un déplacement standard de 3 205 tonnes.

Voici un bref aperçu de ses caractéristiques. Longueur : 77,8 mètres, largeur : 15,8 mètres, tirant d'eau : 4 mètres. Vitesse optimale : 12 nœuds. Rayon d'action : 4 800 km. Autonomie : 30 jours. Selon le constructeur, il y a 180 cabines à bord du Guennadi Dmitriev, et la longueur des câbles à l'intérieur à bord de ce géant serait suffisante pour couvrir l’aller-retour entre les villes de Rybinsk et de Iaroslavl, soit plus de 600 km.

>>> Ces robots marins et sous-marins dernier cri Made in Russia 

Le Guennadi Dmitriev du projet 20360M transportera des munitions à la fois vers les bases de la Marine et vers les navires en haute mer.

Selon l'expert militaire et capitaine de premier rang Vassili Dadykine, le navire peut rivaliser avec ses homologues étrangers en termes de fonctionnalité.

Dans le même temps, le Guennadi Dmitriev est équipé d'une coque renforcée contre la glace, d'un double fond et de doubles bords, de deux cales à marchandises, d'une plateforme pour le transport de conteneurs, d'une grue d'une capacité de levage de 20 tonnes et d'une piste d’atterrissage d'hélicoptère à la proue.

Comme il l'a noté, ce navire, comme tous les nouveaux géants marins de la flotte russe, est construit en tenant compte du fait qu'il pourrait devoir travailler dans l'Arctique et naviguer à travers des couches de glace de plusieurs mètres d'épaisseur.

Navire multifonctionnel

Les véhicules d'assistance modernes sont multifonctionnels. L'un d'eux - le petit pétrolier Vice-amiral Paromov - est entré dans la flotte de la mer Noire le 7 juin 2021. Le projet 03182 code Plateforme-Arctique a été conçu par le Bureau de design de Zelenodolsk. En 2014-2015, le ministère de la Défense a ordonné la construction de quatre pétroliers de ce type pour les flottes de la mer Noire et du Pacifique.

>>> De «Lénine» à «Brejnev»: les gigantesques brise-glaces soviétiques à propulsion nucléaire

Le nouveau pétrolier correspond à la classe Arc-4, ce qui lui permet de naviguer malgré une couche de glace allant jusqu'à un mètre. La longueur du navire est de 75 mètres, sa largeur atteint 15,4 mètres, et il possède un déplacement de 3 500 tonnes. Son rayon d'action est de 2 778 km, et son autonomie est de 30 jours.

Si les vieilles barges et pétroliers des années 1980 se spécialisaient dans un seul type de cargaison, comme le carburant, le Vice-amiral Paromov livrera tous les types de cargaisons liquides : fioul naval, diesel et carburant d’aviation, eau douce. Si nécessaire, le navire peut participer à des opérations de sauvetage et nettoyer un plan d'eau pollué.

Selon le constructeur, l'héliport du pétrolier Vice-amiral Paromov permet de recevoir des hélicoptères de classe Ka-27, ainsi que des véhicules aériens sans pilote (UAV). Le navire est équipé d'hélices électriques et d'un propulseur, ce qui garantit une grande maniabilité, même en cas de tempête.

Au cours de l'année 2020, selon des documents intitulés « Soutien matériel et technique des forces armées de la Fédération de Russie », les navires auxiliaires ont couvert un total d'environ 500 000 milles nautiques, effectué 211 ravitaillements de navires dans les zones maritimes lointaines, au cours desquels plus de 337 000 tonnes de marchandises ont été transportées et livrées aux navires ; ils ont en assuré outre plus de 13 000 opérations de remorquage maritime et routier et 183 ravitaillements en glace ont été effectués.

Dans cette publication découvrez dix grands ports de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies