Les dix jeux vidéo russes les plus populaires pour PC

Katauri Interactive,2009; Warm Lamp Games,2018; Gaijin Entertainment,2012
D’un légendaire jeu de stratégie spatiale à des puzzles cyberpunk modernes, en passant par un simulateur de mouchard – voici les jeux les plus réussis des développeurs russes selon le classement de Metacritic.com.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Space rangers 2: Rise of the Dominators

(Note de Metacritic.com – 84/100, note des utilisateurs – 8,7/10)

Au 33e siècle, l'humanité a depuis longtemps maîtrisé les vols vers les planètes voisines et entretient des relations avec quatre civilisations intelligentes – les Maloqs, les Pelengs, les Faeyans et les Gaaliens. Soudain, une nouvelle menace pour la Galaxie apparaît, les Dominateurs, des robots avec leur propre intelligence et des pouvoirs régénérateurs, créés par erreur par les Maloks. Les Dominateurs cherchent à détruire ou à soumettre d'autres civilisations intelligentes.

Dans ce jeu de stratégie du studio Elemental Games, le joueur incarne un ranger de l’espace, qui doit sauver la galaxie : voyager sur différentes planètes et dans différents systèmes solaires, engager des dialogues avec ses alliés, préparer avec eux des attaques contre les Dominateurs, réparer des vaisseaux spatiaux, participer à des batailles terrestres ou interplanétaires, etc.

Space rangers combine plusieurs genres : stratégie au tour par tour, arcade, quête textuelle et simulateur spatial avec éléments de trading. Bien que le jeu soit sorti il y a 17 ans, en 2004, les joueurs l'aiment toujours pour sa liberté d'action et son monde ouvert et indépendant, où d'autres bots rangers font également du commerce, se battent, améliorent leur équipement ou se livrent au piratage.

Jeu disponible sur PC.

Lire aussi : Six jeux vidéo qui ont vu le jour au pays des Soviets

Silent Storm

(Note de Metacritic.com – 83/100, note des utilisateurs – 8,7/10)

« 1943, Seconde Guerre mondiale, la planète en feu, l'inconnu devant soi. J'étais là, je me souviens d'un homme avec un accordéon sur les ruines d'une ville, indifférent à tout, il jouait un motif oublié depuis longtemps », c'est ainsi que commence la bande-annonce de ce jeu de stratégie militaire au tour par tour du studio russe Nival, sorti en 2003.

Le joueur crée un personnage, choisit sa nationalité (URSS, Royaume-Uni, États-Unis et autres pays.) et ses compétences – sniper, conducteur de char, éclaireur ou simple soldat. Le personnage principal dirige son équipe de reconnaissance, effectue des missions et combat une organisation terroriste qui crée une arme secrète avec laquelle elle peut s'emparer du monde.

Une bataille peut durer plusieurs heures, et chaque décision affectera la vie des membres de l'équipe et l'issue de la bataille.

Jeu disponible sur Steam

King's Bounty: Armored Princess

(Note de Metacritic.com – 82/100, note des utilisateurs – 8,5/10)

L'action de cet autre jeu de stratégie au tour par tour, sorti par le studio russe Katauri Interactive en 2009, se déroule dans le monde féerique de Teana. Le personnage principal est la princesse Amеlie. Son monde natal, Darion, a été capturé par l'archidémon Baal et ses acolytes, et le seul chevalier qui puisse le vaincre se trouve à Teana. Amelie part donc à sa recherche dans ce nouveau monde.

Elle devra y combattre des armées de monstres horribles et une race de lézards sanguinaires en compagnie d'un dragon apprivoisé qui protègera la princesse au combat, recherchera des trésors et réveillera des volcans. Dans le nouveau monde, le joueur peut se déplacer instantanément entre les continents par la mer, engager des compagnons armés pour combattre les méchants, utiliser des sorts magiques sur le champ de bataille.

Jeu disponible sur Steam.

Lire aussi : Les cinq meilleurs jeux vidéo d'horreur créés en Russie

War Thunder

(Note de Metacritic.com – 81/100, note des utilisateurs – 5,8/10)

L'un des simulateurs d'aviation, de marine et de char les plus populaires au monde a été créé par les développeurs russes du studio Gaijin Entertainment, en 2013.

Le joueur se bat seul ou avec d'autres joueurs contre des véhicules terrestres, des avions et des navires militaires de la Seconde Guerre mondiale provenant de différents pays, que ce soit l'URSS, les États-Unis, l'Allemagne, la Grande-Bretagne ou le Japon. Chaque bataille ne dure pas plus d'une demi-heure en moyenne : il n'y a pas de « barre de vie » à l'écran, les obus et l'équipage décident de tout – en utilisant le bon projectile et la bonne trajectoire d'impact, vous pouvez vaincre l'ennemi d'un seul coup.

Le jeu comporte plus de 50 cartes différentes, dont beaucoup recréent de véritables champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale. Dans War Thunder également, vous pouvez explorer de véritables batailles historiques grâce au mode événement – une reconstitution complète de batailles historiques passées dans le lieu approprié avec un choix limité d'équipement.

Jeu disponible sur PC, Xbox One et PlayStation 4.

Wings of Prey

(Note de Metacritic.com – 78/100, note des utilisateurs – 7,6/10)

Il s’agit d’un autre simulateur d'avion à succès créé par ce même Gaijin Entertainment en 2009. Le scénario est également développé pendant la Seconde Guerre mondiale. Au début, le joueur endosse le rôle d'un pilote britannique, qui défend son pays, puis l'action est transférée à Stalingrad, et plus tard en Sicile, à Berlin et dans d'autres villes de guerre. Toutes les missions sont unies par le même scénario : tantôt les pilotes coulent des navires ennemis, tantôt ils défendent la ville contre une offensive de chars.

Wings of Prey enchante les joueurs avec un modèle de vol virtuel réaliste, y compris par la durée – il faut des dizaines de minutes pour arriver au bon endroit à bord de son appareil. Tout dommage à ce dernier affecte son comportement en l'air, et la chute ressemble à une véritable catastrophe tirée d'un film d'action moderne.

Jeu disponible sur Steam, Xbox 360, Nintendo DS, PlayStation 3 et PlayStation Portable.

Heroes of Might and Magic V

(Note de Metacritic.com – 77/100, note des utilisateurs – 8,8/10)

Le cinquième volet de ce jeu de stratégie mondialement connu a été développé par la société russe Nival Interactive en 2006. Dans l'univers d'Ashan, les démons continuent de semer le chaos et les héros, jouant pour leur faction, doivent vaincre l'ennemi et remettre de l'ordre dans le monde. 

Le jeu comporte plus de 30 missions, au cours desquelles vous pouvez explorer et capturer de nouveaux territoires, engager une armée, améliorer vos héros, gérer vos villes et gagner des batailles grâce à plus de 200 sorts.

Jeu disponible sur Steam.

Lire aussi : Six nouveaux jeux vidéo ayant la Russie pour toile de fond

Beholder 2

(Note de Metacritic.com – 76/100, note des utilisateurs – 7,8/10)

La suite de ce jeu de type « simulateur de mouchard » a été conçue par la société russe Alawar Entertainment en 2018. Dans la première partie, le gérant d'un immeuble ordinaire dans une ville dystopique d’un État totalitaire a dû sauver sa famille du gouvernement en récoltant des informations compromettantes sur ses voisins.

Dans la deuxième partie, le protagoniste est le fils d'un fonctionnaire du Ministère principal qui tente de faire carrière au sein de l’institution. Au début, il s'occupe des plaintes, des dénonciations des citoyens ordinaires, mais par la suite, il s'élève de plus en plus haut, espérant prendre le poste de ministre. Le joueur doit alors choisir comment atteindre son objectif : marcher sur tout le monde et écrire des rapports sur ses collègues, ou travailler honnêtement, en aidant les rebelles à organiser une révolution dans le pays.

Les développeurs avertissent que le jeu peut impliquer un contenu « inapproprié pour tous les âges ou pour être visionné au travail ».

Jeu disponible sur Steam, Android, Nintendo Switch et Xbox One. 

7th Sector

(Note de Metacritic.com – 76/100, pas de note des utilisateurs)

Des drones circulant dans des rues pluvieuses avec des néons, des appartements abandonnés et de longs tunnels avec des mannequins intimidants derrière une vitre – voilà à quoi ressemble ce jeu de plateformes indépendant avec puzzles et énigmes du développeur russe Sergueï Noskov, sorti en 2019.

Le jeu est rempli de l'atmosphère d'une métropole cyberpunk dans l'esprit de Blade Runner avec des éléments de dystopie. Le joueur parcourt le chemin de plusieurs personnages aux capacités uniques au sein d'un même scénario. Chacun d'entre eux peut se connecter à différents appareils, ce qui lui permet d'en apprendre davantage sur ce monde et d'influencer la fin du jeu.

Jeu disponible sur Steam

Blitzkrieg 2

(Note de Metacritic.com – 75/100, note des utilisateurs – 7,4/10)

« Les Américains s'emparent progressivement de bases dans le Pacifique, et, esquivant les frappes japonaises, commencent à reprendre l’avantage sur l'ennemi », c'est ainsi que commence, en images noires et blanches d’hélicoptères militaires, ce jeu de stratégie de Nival Interactive sur la Seconde Guerre mondiale, sorti en 2005.

Deuxième volet de ce jeu, il couvre les principaux fronts de la guerre, de l'Europe aux îles du Pacifique. Le joueur choisit pour qui jouer – l'Union soviétique, l'Allemagne ou les États-Unis. Chaque faction est accompagnée d'événements historiques réels, en tenant compte de la météo et de la saison. Le joueur doit accomplir environ 70 missions différentes, tout en apprenant de nouvelles compétences de combat, commander une véritable armée d'hélicoptères, de chars, de navires et de soldats réguliers, et accroître son expérience et son rang militaire.

Jeu disponible sur Steam

ATOM RPG

(Note de Metacritic.com – 70/100, note des utilisateurs – 8,5/10) 

Nous voici en l’année alternative de 1986 : le monde n'a pas encore eu le temps de se remettre d'une guerre nucléaire, il ne reste de l'URSS et du bloc occidental que des bâtiments abandonnés et mutilés par les obus. Le personnage principal, un agent de l'organisation secrète ATOM, est envoyé dans les terres soviétiques pour trouver une unité spéciale partie explorer un mystérieux bunker.

Partout, des habitants de petits villages souffrant aux mains des bandits, des affiches de propagande, des bouteilles de vodka Stolichnaya et des nouveaux mutants, avec lesquels il faut se battre pour aller plus loin. Dans certains endroits, le jeu devient flippant – entre scènes obscènes et histoires sombres.

Il y a beaucoup de trash, mais les fans d'ATOM apprécient ce monde apocalyptique sale et fou avec une atmosphère soviétique unique.

Jeu disponible sur Steam.

Dans cet autre article, nous vous présentions les personnages russes cultes de jeux vidéo célèbres.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies