Les cinq meilleurs jeux vidéo d'horreur créés en Russie

Mandragora
D’une Russie soviétique post-apocalyptique au lendemain d’une épidémie à une forêt mystique en passant par des monstres biotechnologiques et une école prise d’assaut par un professeur maniaque, nous avons rassemblé les jeux d'horreur les plus intéressants créés par des développeurs indépendants russes.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

35 mm

Rues désertes de villes post-soviétiques, voitures détruites, voies ferrées envahies par la végétation, couloirs effrayants d'anciens hôpitaux psychiatriques et labyrinthes dans des bunkers abandonnés : tels sont les principaux ingrédients du jeu d’horreur indépendant russe du développeur Sergueï Noskov 35 mm, sorti en 2016.

Le contexte : la Russie au lendemain d’une épidémie qui a décimé la plus grande partie de la population (ça vous rappelle quelque chose ?). Le joueur, avec son vieil ami, doit parcourir un long chemin à travers l'apocalypse post-soviétique et s'adapter à de nouvelles conditions de vie.

Tout au long du parcours, le joueur ne sait pas d’où il vient, où il va, et dans quel but ; il se contente de se plonger dans l'atmosphère et tente de survivre, face soit à des maraudeurs hostiles soit à des ours affamés et haineux. La vérité ne sera révélée qu'à la fin - et croyez-moi, ce ne sera dans tous les cas pas agréable.

Le jeu est disponible sur Steam en russe et en anglais.

The Cursed Forest (La forêt maudite)

Le héros apprend que sa mère a été hospitalisée et qu'elle a besoin d'aide. Il part rapidement en voiture pour l'hôpital par un ancien chemin de terre qui traverse la forêt. « C'est le chemin le plus court », pense le personnage principal ; mais en chemin, il entre en collision avec une créature effrayante, et sa voiture vole dans un fossé. Il se retrouve dans les fourrés d'une mystérieuse forêt sombre, qui cache des grottes fascinantes, des autels effrayants et... un monstre terrible.

Dans ce jeu d’aventure et d'horreur à la première personne, sorti en 2019, le joueur devra se frayer un chemin à travers la forêt, collecter tous les objets nécessaires et mener un rituel secret qui peut désenchanter le monstre et libérer une âme innocente emprisonnée.

Le jeu est disponible sur Steam avec une interface en anglais, français, italien, hongrois, polonais et turc.

Skyhill : Black Mist

Vous êtes l'un des employés de la puissante société de biotechnologie Skyhill Inc. Pour vos bons et loyaux services à l'entreprise, vous recevez un appartement dans un immense complexe résidentiel, où vous emménagez avec votre fille. Mais un matin, quelque chose ne va pas : votre fille est kidnappée et le complexe se remplit progressivement d’un brouillard noir, qui transforme les habitants en monstres atroces.

Dans ce jeu d'horreur à la troisième personne sorti en 2020 du studio russe Mandragora, le joueur doit traverser le complexe résidentiel, passer devant des écoles détruites, des pistes de danse et des parkings imbibés de sang, vaincre tous les monstres et retrouver sa fille, tout en perçant les secrets de la corporation la plus dangereuse du monde.

Le jeu est disponible sur Steam en russe, anglais, français, allemand, polonais et chinois.

Wild Russia (Russie sauvage)

Le personnage principal, l'agent Red, se retrouve sur un terrain de jeu enneigé dans une ville russe de province abandonnée. Il regarde le manège en train de tourner et se demande où aller ensuite, mais il est soudain entouré d'étranges créatures qui ressemblent à des zombies. Moins d’une minute s'est écoulée depuis le début du jeu - l'agent Red est mort.

Wild Russia est un jeu d'horreur à la première personne de 2020 dans lequel l'agent doit trouver un moyen de sortir d'un monde immense avec des monstres, diverses anomalies, des pièges et des bâtiments abandonnés.

« Toute action ou inaction de votre part peut avoir de graves conséquences », écrit le créateur du jeu, le développeur indépendant Sergueï Andreïev, sur la page Steam du jeu.

Le jeu est disponible sur Steam en russe, anglais et chinois.

5. Gravewood High

Au lycée Graywood, des choses étranges se produisent - plusieurs élèves disparaissent sans laisser de trace, mais les adultes ne le remarquent pas. Le bâtiment lui-même se transforme en labyrinthe inquiétant sans issue, et un enseignant fou, dirigeant de ce nouveau monde lugubre, déambule sur son territoire.

Dans ce jeu d'horreur à la première personne du studio de jeu moscovite EvilCoGames et de la maison d'édition HeroCraft basée à Kaliningrad, le protagoniste, avec son ami Erin, devra vaincre le professeur diabolique, découvrir ce qui se cache derrière la folie qui a envahi l'école et sortir du labyrinthe. Mais ce n'est pas si facile, car le plan de l'école change à chaque fois que le professeur vous trouve ; à chaque fois, il devient lui-même un peu plus intelligent et plus dangereux, et les vieux pièges ne fonctionnent plus.

De plus, l'intrigue plonge le joueur dans l'atmosphère de plusieurs périodes de l'histoire des États-Unis - des sauvages années 80 à la guerre civile.

Une version démo du jeu est disponible en anglais sur Steam. La sortie du jeu est prévue pour le quatrième trimestre 2020.

Dans cette publication découvrez six nouveaux jeux vidéo ayant la Russie pour toile de fond.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies