Les plus grandioses réalisations architecturales dans le style néo-gothique à Moscou

Legion Media
Ces bâtiments, qui rappellent les édifices médiévaux européens, seront une véritable révélation, même pour ceux qui connaissent bien la ville.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les véritables bâtiments médiévaux de Moscou n’ont pratiquement pas survécu, la ville ayant été souvent la proie des incendies. Au tournant des XIXe et XXe siècles, la cité a connu un boom de l'urbanisme : des usines, églises et immeubles de rapport sont apparus selon des plans originaux. Outre le « style russe » très populaire à l'époque, les architectes se sont inspirés de la vieille Europe, transformant les manoirs de marchands et les fabriques de la ville en châteaux gothiques « médiévaux ». Voyons ce qu'il reste de ces créations aujourd'hui.

Elektrozavod

Dans l’Est de Moscou, en 1915, a été construite une usine de lampes électriques et de transformateurs. À l'origine, elle était destinée à la production de galoches en caoutchouc et de pneus de voiture pour une société franco-russe. Le projet architectural comprenait de nombreuses tours et flèches de style pseudo-gothique, mais en raison de la Révolution de 1917, le chantier a été abandonné.

Il a été achevé en 1925-1928, sans excès, mais s'est transformé en un géant industriel soviétique.

Elektrozavod (non signifiant « Électro-usine ») produisait des équipements pour les usines de construction de machines et les chemins de fer. Après l'effondrement de l'URSS, l'usine n'a pas survécu à la crise économique : la production a cessé et les locaux ont commencé à être loués. Aujourd'hui, les ateliers sont en attente de reconstruction.

Lire aussi : À quoi ressemblera le Moscou de demain?

Cathédrale de l'Immaculée-Conception de la Sainte Vierge Marie

Il s’agit de la plus grande cathédrale catholique de Russie, construite en 1901-1911 dans la rue Malaïa Grouzinskaïa, au centre de Moscou. C'est un lieu de culte, où les services sont célébrés non seulement en russe, mais aussi en espagnol, en anglais, en polonais, en français et même en coréen. Les résidents et les touristes viennent souvent ici pour écouter des concerts de musique d'orgue.

L'architecte Tomasz Bohdanowicz-Dworzecki a conçu le bâtiment dans le style néo-gothique, qui se distingue par sa maçonnerie de briques rouges, ses hauts toits noirs et ses fenêtres en lancette. Les historiens pensent qu’il a été inspiré par les images de l'abbaye de Westminster et de la cathédrale de Milan.

Pharmacie Ferreïn

Façade du bâtiment

Ce bâtiment à l'architecture très inhabituelle est situé dans la principale rue touristique de Moscou, la rue Nikolskaïa. L'ancienne pharmacie de Vladimir Ferreïn, propriétaire d’une compagnie pharmaceutique, abritant aujourd’hui un magasin de cristal, a été construite à la fin des années 1890. Sa façade est décorée dans le style classique de la Renaissance avec des fenêtres massives et des sculptures de la déesse grecque de la santé Hygée.

Arrière du bâtiment

Néanmoins, si vous regardez cet édifice depuis le passage Tretiakovski, vous verrez un véritable château gothique en briques rouges surmonté d’une élégante tour. Selon l'idée de l'architecte, cette dernière a été conçue pour dissimuler le tuyau de poêle. Avant la Révolution de 1917, il y avait sur la tour une horloge, qui a été perdue à l'époque soviétique.

Lire aussi : Cinq anciennes demeures de Moscou semblant sorties d’un conte de fées russe

Manoir de Savva Morozov

Cette propriété destinée à Zinaïda Morozova, épouse du célèbre industriel et philanthrope, a été construite selon les plans du non moins illustre architecte Fiodor Chekhtel. Morozov était anglophile et a étudié à Cambridge, il a donc choisi le style néo-gothique anglais pour cette demeure. Les intérieurs festifs de cette bâtisse, imaginés par l’artiste Mikhaïl Vroubel, lui donnent l'allure d'un château ancien.

Après la nationalisation, le bâtiment a été transféré au ministère des Affaires étrangères – il accueille encore de nos jours des réceptions de diplomates étrangers.

Bains Sandouny

Les plus célèbres bains publics de Moscou sont situés dans une ruelle paisible du centre de la capitale. Les bains eux-mêmes ont été créés en 1808, mais le bâtiment gothique où ils se trouvent désormais n'a été érigé que dans les années 1890. Les intérieurs sont également de style néo-gothique avec de hauts bancs et des plafonds avec des voûtes.

Du marbre italien et des carreaux anglais ont été utilisés pour la finition. La décoration intérieure pourrait rivaliser avec n'importe quel manoir. Les bains sont toujours ouverts aux visiteurs, tant à ceux qui veulent profiter des vertus de ce sauna russe, qu’aux touristes.

TSOUM

Situé tout juste à côté du prestigieux théâtre Bolchoï, au cœur de Moscou, le TSOUM (acronyme signifiant « Magasin central universel ») apparaît comme l’un des centres commerciaux les plus huppés de la ville. L’origine de cet imposant bâtiment remonte à 1908, lorsque deux marchands écossais, qui s’étaient établis en ce lieu dès 1885, ont entrepris sa construction selon les plans de l’architecte Roman Klein.

Haut de six étages, ce temple de la consommation, qui portait alors le nom de ses fondateurs, Muir & Mirrielees, n’avait en dimensions d’égal en Russie et offrait ce qu’il se faisait de mieux en matière d’habillement, de parfumerie ou encore de joaillerie. Malgré sa nationalisation en 1917, durant l’ère soviétique et jusqu’à aujourd’hui, cet édifices aux façades élégantes, rappelant celle d’une cathédrale, notamment grâce à sa rosace caractéristique, n’a pas perdu sa vocation première. Fait intéressant, dans les années 20, ce sont les membres de la Jeunesse communiste qui y ont été employés, travaillant alors sous le slogan « Apprends à commercer ! ».

Musée théâtral d’État A. Bakhrouchine

Le marchand Alexeï Bakhrouchine collectionnait les costumes et décorations de théâtre ainsi que les objets d'art qu'il rapportait de ses voyages à travers la Russie. Il a par conséquent choisi un petit terrain au sud de la Moskova (aujourd'hui, la rue porte son nom) pour y construire un musée du théâtre en 1894. Les façades et les intérieurs sont conçus dans le style gothique anglais, qui convient le mieux au théâtre. En 1913, il a fait don du musée et de la collection à l'Académie des sciences de Russie, tout en conservant son poste de surveillant. Il a conservé ce statut sous le régime soviétique.

Intérieurs du musée

Aujourd'hui, le bâtiment abrite toujours le musée théâtral. Le dernier étage a été ajouté à la fin des années 1930, car la collection a été constamment complétée.

Château d’eau

La petite gare Ougrechenskaïa, au sud-est de la ville, est l'une des plus anciennes de Moscou. Le bâtiment historique de la gare et le château d'eau ont été construits au tout début du XXe siècle et ont été restaurés il n'y a pas longtemps.

De loin, il semble que ce ne soit pas un château d'eau, mais la tour d'un monastère ou d'un château médiéval. Aujourd'hui, il est reconnu comme site du patrimoine culturel de Moscou.

Dans cet autre article, découvrez en images douze ravissantes bâtisses en bois encore visibles à Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies