Les types de glace les plus insolites visibles en Russie 

Evgeny Chikotilov/TASS
Saviez-vous que la glace en mer peut littéralement former des boules, ou que vous pouvez rencontrer des «fleurs» de glace sur les lacs?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La glace, ce n'est pas seulement de l'eau gelée. Parfois, la nature crée de véritables miracles avec cette substance. Par exemple, dans le golfe de l'Ob à Yamal et dans le golfe de Finlande (région de Leningrad) se forment des boules de glace géantes, tandis que de mystérieux cercles de glace apparaissent à la surface du lac Baïkal chaque printemps.

Coucher de soleil sur la glace de cristal du lac Baïkal

Nous avons discuté de ces merveilles de glace et d'autres avec Nikita Tananaïev, hydrologue et chercheur en chef à l'Institut du permafrost de Iakoutsk.

Crêpes de glace

Les types de glace les plus intéressants se trouvent sur l'eau, car leur formation est influencée par de nombreux facteurs, du courant à la température. Ils affectent la sécurité de la navigation maritime et, par conséquent, les différents types sont assez bien étudiés et décrits dans l'Atlas des glaces, publié par l’Institut russe de recherche sur l’Arctique et l’Antarctique.

Crêpes de glace

En hiver et au printemps, les lacs et les mers de toute la Russie sont souvent recouverts de morceaux de glace circulaires à bord relevé de plusieurs dizaines de centimètres de diamètre, appelés « crêpes de glace ». 

>>> La beauté gelée de la rivière sibérienne

« La crêpe de glace est courante sur les grandes eaux libres, les lacs ou les mers, en particulier dans le nord. Celles-ci jouent le rôle de "poêles" sur lesquelles la nature cuit ses crêpes », explique Tananaïev. La crêpe de glace se forme lorsque la température fluctue autour de zéro et qu'il y a des ondulations mineures sur la surface de l'eau. 

« Premièrement, une fine croûte huileuse commence à se former sur l'eau turbulente, connue sous le nom de frasil ou glace grasse, puis elle prend des formes rondes en raison de la tension superficielle. Parfois, une crêpe de glace se forme à partir d'aiguilles de glace ou d'accumulations de neige fraîche (neige fondue). Elles sont parfois aussi appelées "ballerines de glace", car elles tournent avec le vent », dit-il.

La crêpe de glace peut être repérée, par exemple, sur le lac Onega en Carélie, sur la rivière Isset à Ekaterinbourg et dans l'Altaï, ainsi que sur le lac Baïkal.

Lac Onega, Carélie

Les crêpes de glace peuvent atteindre 3 m de diamètre et 15 cm d'épaisseur. Lorsque l'eau gèle autour d’elles, elles peuvent couvrir la surface de l'eau à perte de vue. Parfois, en raison de températures plus basses, les plaques de glace n'ont pas le temps de prendre une forme parfaitement ronde et finissent par ressembler à une multitude de fragments. Cette forme de glace est appelée « glace écaillée ».

Fleurs de glace

Ce phénomène naturel incroyablement beau est plus courant dans l'Arctique, mais parfois il peut également être observé sous des latitudes plus basses. Fin novembre 2019, des « fleurs de glace » sont apparues sur le lac Ilinskoïe au Tatarstan et dans la république du Mari-El.

Lac du Tatarstan, novembre 2019

La cause était une grande différence de température entre l'eau et l'air (plus de 20 degrés Celsius) : la température de l'air chute considérablement, tandis que la température à la surface de l'eau reste proche de zéro et il n'y a presque pas de vent. L'humidité à la surface de la glace se refroidit fortement et se condense à la surface sous forme de cristaux semblables à de la rosée du matin gelée, mais sur l'eau.

>>> Les 100 plus beaux lieux de Russie en images

Boules de glace

En 2016, ce phénomène naturel assez rare s'est présenté sur la péninsule de Yamal, et un an plus tard, dans le golfe de Finlande.

Yamal, novembre 2016

D'énormes boules de glace, que les vagues poussent à terre, se forment généralement lors du dégel après une chute de neige et une forte tempête.

Les vagues font rouler des morceaux de neige le long du rivage, formant des boules de neige, qui sont ensuite couvertes de glace par un vent froid et repoussées à terre.

Glace velue

Des formes de glace particulières se forment non seulement sur l'eau, mais aussi sur terre et sous terre, quand il y a de l'humidité. Cette glace peut être vue sur les arbres, elle est douce au toucher et molle. La « glace velue » se forme sur les arbres pourris qui sont affectés par un champignon appelé Exidiopsis effusa.

Glace de montagne et souterraine

La ville de Koungour, dans le territoire de Perm, possède une grotte de glace où l'hiver ne se termine jamais. Ses passages souterrains de plusieurs kilomètres sont parsemés de stalactites et de stalagmites, des « glaçons » qui ne fondent à aucun moment. Dans la grotte, l’air circule à différentes températures, ce qui entraîne une forte condensation. L'humidité se dépose sur les arcades et se fige sous diverses formes, formant des aiguilles et des fleurs.

Grotte glacée de Koungour

>>> Onze photos à couper le souffle de l'endroit où l'hiver ne se termine jamais

Les scientifiques ont également découvert des formes de glace inhabituelles dans les montagnes. Par exemple, la soi-disant « glace en tige ». « On l'appelle ainsi car cela ressemble à une tige de fleur. Elle se forme dans les montagnes quand il y a un changement brusque de température : pendant la journée, la température doit être supérieure à zéro, tandis que la nuit, elle doit descendre en dessous de zéro. Ces formations de glace peuvent atteindre 10 à 15 cm de long et se terminer avec des fleurs ! », explique Tananaïev. Des glaces en tige se trouvent, par exemple, dans le Caucase.

Dans les montagnes de Iakoutie, les grands glaciers sont assez communs, comme le Buluus ou le Bolchaïa Momskaïa, qui ne fondent même pas en été. « Eux aussi peuvent sembler assez particuliers. Une fois, dans les vallées fluviales des monts de Verkhoïansk, j'ai vu des blocs de glace bleu ciel. Leur couleur inhabituelle, bien sûr, était due à la réfraction de la lumière », explique Tananaïev.

Vous souhaitez admirer de vos propres yeux la « Perle de Sibérie » ? Découvrez ici notre guide pour profiter de votre séjour dans la ville d’Irkoutsk, juste à côté.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies