Un drone de sauvetage en mer doté d’intelligence artificielle dévoilé par la Russie

RADAR MMS
Ce dispositif trouve et porte secours aux personnes se noyant dans les zones de naufrage en toute autonomie.

Dans le cadre du salon de l’armement « Armée-2019 », organisé fin juin dans la région de Moscou, des ingénieurs russes ont présenté leur nouvelle invention, un drone de recherche et de secours baptisé Avrora (Aurore), doté d’un système d’intelligence artificielle et capable de trouver lui-même les personnes se noyant suite à un naufrage et de faire office de capsule de sauvetage. La corporation RADAR MMS, ayant développé ce projet, s’est livré à Russia Beyond à propos de cet engin révolutionnaire. 

« Il s’agit d’un robot avec une intelligence artificielle et des neurotechnologies, qui effectue la recherche de personnes en mer par le biais de sa "vision par ordinateur". C’est notre création et notre savoir-faire », affirme Ivan Antsev, doctorant en sciences techniques et directeur exécutif de RADAR MMS.

Selon lui, l’intelligence artificielle du drone comporte des neurones et données, qui lui permettent de distinguer les individus entre les débris de navire dans l’eau.

« Notre robot est d’ores et déjà utilisé au sein du ministère des Situations d’urgence », ajoute-t-il.

Comme le souligne Antsev, il n’a pas connaissance de l’existence de tels appareils, en mesure d’agir en toute autonomie, à l’étranger.

Lire aussi : Un robot russe pourrait-il permettre d’empêcher les fusillades dans les écoles américaines?

Comment le drone se retrouve-t-il sur les lieux des incidents ?

En réalité, l’Avrora est acheminé sur les lieux à bords d’hélicoptères sans pilote, équipés de localisateurs de recherche, ainsi que de stations opticométriques et radioélectroniques.

Un tel hélicoptère peut décoller et atterrir sur n’importe quel site non équipé, que ce soit en ville ou en mer. Par ailleurs, il est capable de déceler divers éléments (d’un navire en train de couler à un gisement de pétrole) par temps pluvieux ou brumeux, c’est-à-dire par visibilité nulle.

Actuellement, il existe deux types d’hélicoptères de ce genre : les grands, qui peuvent transporter jusqu’à 150kg, et les petits, sous lesquels peut être appareillé un drone de sauvetage Avrora.

Chaque engin contrôle une zone autour de lui d’un périmètre de plusieurs kilomètres et « voit », depuis les airs, tout ce qui se trouve sous la surface de l’eau jusqu’à une profondeur de 100 mètres.

En outre, les hélicoptères sans pilote de la compagnie RADAR MMS sont, au-delà du ministère russe des Situations d’urgence, utilisés par les groupes Gazprom et Rosneft, géants nationaux du gaz et du pétrole respectivement, pour des opérations de recherche et de sauvetage sur les plateformes pétrolières et gazières en pleine mer, ainsi que pour la recherche de nouveaux gisements, sur terre comme sous la surface maritime.

Dans cet autre article, nous vous présentons les robots servant d’ores et déjà au sein de l’armée russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies