La Russie dévoile le prochain équipement futuriste de ses troupes militaires

Zvezda TV
Exosquelette, blindage intégral et casque high-tech… Les idées de Tony Stark, alias Iron Man, pourraient prochainement devenir réalité au sein de l’armée russe!

Les ingénieurs de l’entreprise l'Institut central de recherche scientifique de l'ingénierie de précision (TsNIITOChMASh) ont mis au point un prototype d’équipement militaire ouvrant la voie d’une nouvelle ère et voué à remplacer le système de combat Ratnik-2. Les constructeurs ont présenté leur création fin août, à l’occasion du salon militaire Armée-2018, dans la région de Moscou.

En apparence, ce nouvel équipement rappelle celui de Tony Stark, vêtu d’un costume métallique dans le célèbre comics Iron Man : exosquelette sur l’ensemble du corps, capacités physiques multipliées, systèmes de guidage sous la forme d’indicateurs lumineux à l’intérieur du casque, nouveau type de blindage recouvrant l’entièreté du corps contrairement à tous les autres équipements de combat contemporains dans le monde.

Lire aussi : Un uniforme inspiré du Lego pour les soldats russes du futur

Exosquelette

« L’exosquelette permet au combattant de soulager son appareil musculo-squelettique et de considérablement simplifier sa vie lors des marches avec un sac à dos de 50 kilos sur les épaules. De plus, il fera également office de blindage supplémentaire sur les articulations et la colonne vertébrale », a confié à Russia Beyond Oleg Faoustov, constructeur en chef du TsNIITOChMASh en matière de systèmes de protection vitale.

Par ailleurs, dans ce nouvel équipement seront pour la première fois ajoutés des blindages supplémentaires sur les points les plus vulnérables du corps : ceux où passent d’importants vaisseaux sanguins.

Ce nouvel exosquelette est peu exigeant, puisqu’il s’agit d’un système passif, qui ne nécessite donc pas d’alimentation en énergie, de mécanismes, d’électronique, de capteurs ou d’autres gadgets. Cela permet de le rendre bien plus fiable, plus léger (il ne pèsera en effet qu’entre 4 et 8 kilos), entièrement autonome et facile d’entretien.

Lire aussi : Un adieu aux armes traditionnelles: la Russie développe l’armement du futur

Le prototype de ce nouveau blindage a d’ores et déjà été testé en conditions réelles de combat. Entre 2017 et 2018, l’exosquelette a en effet été envoyé pour des essais aux unités spéciales du ministère de la Défense et de la Garde nationale.

Casque

La particularité de ce casque destiné aux soldats russes est sa modularité. Il disposera en effet de plusieurs écrans amovibles de protection, qui pourront se relever et être retirés, tout comme l’étaient ceux des casques de chevaliers. En fonction de cela, la personne le portant pourra elle-même choisir le niveau de protection de l’écran en fonction de ses besoins.

En outre, tout comme Tony Stark, toute l’information de combat apparaîtra sous forme d’indicateurs lumineux devant les yeux des soldats, sur ce même écran : les cibles, la distance les séparant d’elles, etc.

Aussi, les constructeurs travaillent à l’élaboration de matériaux spéciaux et à commandes électriques pour que le casque puisse, tel un caméléon, changer de couleurs, en fonction de son environnement. Dans le futur, ce matériau sera en mesure de présenter des modifications d’intensité et de profondeur des teintes, afin d’imiter de complexes motifs graphiques, comme un feuillage agité par le passage du vent, pour un meilleur camouflage.

Quiz : Connaissez-vous vraiment les nouvelles armes russes?

Blindage

Dans la version actuelle de l’équipement des militaires russes, des plaques blindées sont placées sur la poitrine, capables de supporter jusqu’à 10 tirs de munitions perforantes d’un fusil de précision (de calibre 7,62x54mm).

À l’avenir, les ingénieurs ambitionnent d’utiliser un blindage disposant de telles caractéristiques de protection sur les autres parties du corps. Ainsi, le mannequin utilisé lors de l’exposition était équipé de blindages sur toute la longueur des bras et des jambes, sur les flancs ainsi que sur les articulations. Le cou était quant à lui partiellement protégé par le nouveau casque massif.

Ce nouveau blindage se trouve actuellement au stade de prototype, c’est pourquoi les ingénieurs ne peuvent encore avancer le coût du processus de recherche et de développement ainsi que de l'équipement. À noter par ailleurs qu’il s’agit là d’un blindage destiné non seulement aux unités spéciales, mais aussi à toutes les troupes du pays.

Les tests complets de ce nouveau système de combat commenceront au début des années 2020.

Dans cet autre article, nous vous présentons les armes que les soldats russes attendent avec impatience.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies